jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal

Serigne Saliou Thioune sur les craintes d'affrontement entre thiantacounes: «Il n’y a aucun risque d’affrontements… Ils n’osent même pas»



Serigne Saliou Thioune sur les craintes d'affrontement entre thiantacounes: «Il n’y a aucun risque d’affrontements… Ils n’osent même pas»
Il ne se passera aucun incident chez les Thiantacounes le jour du Magal. L’assurance est de leur Khalife Serigne Saliou Thioune. Pour lui, Dianatou Mahwa est son fief et personne ne pense et encore moins n’ose venir y créer le moindre incident. Et de noter que ceux qui ne sont pas avec lui l’ont si bien compris qu’ils sont allés faire leur Magal ailleurs. En pleins préparatifs, il souligne qu’il vient de se rendre compte de l’immensité des efforts qu’accomplissait son père, qui «avait un grand cœur». Car rien que pour les quartiers périphériques (santianes), le guide religieux révèle que les dépenses se chiffrent à des centaines de millions. 
 
 
Parler d’éventuels affrontements entre Thiantacounes qui lui sont favorables et ceux favorables à Sokhna Aïda, lors du Magal, n’est que vue de l’esprit. C’est la ferme conviction de Serigne Saliou Thioune. Le Khalife du défunt Cheikh Béthio Thioune, que nous avons joint hier au téléphone, est ferme et formel sur la question. «Non, il n’y a aucun risque d’affrontements. Dianatou Mahwa, c’est mon fief. Personne n’ose venir me le disputer. C’est le fief de mon père et je suis le khalife. Donc parler d’éventuels affrontements, c’est juste des rumeurs qu’on colporte. Ce n’est pas possible qu’il y ait des problèmes entre nous. Et ils le comprennent très bien. Ils ne pensent même pas venir à Dianatou y faire du bruit. Ils n’osent même pas. La preuve, ils sont partis à Ngabou», a martelé le guide religieux. Qui ajoute que «même Ngabou ne leur appartient pas». Mais il s’empresse d’ajouter : «ça c’est un autre débat dont on entendra parler au moment venu». Car pour le moment, il ne veut «pas entrer dans les détails». 
A propos de la rencontre avec le ministre de l’Intérieur, le Khalife de Dianatou Mahwa confirme, mais précise que d’éventuels problèmes entre Thiantacounes n’ont jamais été à l’ordre du jour de sa rencontre avec Aly Ngouille Ndiaye. «Je confirme que le ministre de l’Intérieur m’a reçu, mais ce n’était pas pour d’éventuels problèmes entre Thiantacounes. Il ne peut pas y en avoir. Je l’ai rencontré pour qu’on parle de l’organisation du Magal. Il y a le problème de la sécurité et vous savez que nous avons besoin de sécurité. En plus, le ministre est un ami et un frère talibé. Si je vais le voir, ce n’est pas pour parler de Sokhna Aïda ou de qui que ce soit d’autre. Je n’en ai même pas le temps», explique Serigne Saliou Thioune.
 
«Je me rends compte que mon père avait un grand cœur… Rien que pour les santianes, c’est des centaines de millions»
 
Parlant de l’organisation proprement dite du Magal, le Khalife de Cheikh Béthio rend un hommage à son père, dont il vient de mesurer à leur juste valeur les sacrifices qu’il faisait à l’occasion de cet évènement phare du Mouridisme. «En entrant dans l’organisation du Magal, ça m’a permis de comprendre les efforts énormes que faisait mon père. Je viens de me rendre compte, bien que j’en sache un peu, que mon père avait un grand cœur. Rien que pour les santianes (quartiers périphériques de Touba), les dépenses sont énormes. C’est des centaines de millions», révèle-t-il. Et de poursuivre : «Je fais tant bien que mal, mais j’avoue que ce n’est pas facile. C’est une tâche très difficile. Mais avec l’aide de Serigne Touba, tout se passera bien». Et apparemment, tout se passe déjà bien. En effet, le Khalife souligne avoir «fini d’acheter tous les bœufs nécessaires», même s’il se garde de donner des chiffres. «Je préfère ne pas parler de chiffres, car ce serait comme si je voulais faire de la publicité autour de ce que je fais, alors que je le fais pour Serigne Touba. Tout ce que je peux dire, c’est que c’est beaucoup d’argent». Rendant grâce à Dieu, Serigne Saliou Thioune affirme avoir déjà rencontré son marabout, Serigne Cheikh, Khalife de feu Serigne Saliou, pour lui rendre compte et lui annoncer l’arrivée des bœufs. 
 
Mbaye THIANDOUM
 
 


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | bOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL



Audience nocturne en présence de Serigne Bass Abdou Khadre: Serigne Mountakha Mbacké freine Aïda Diallo

Boomeran: Taïaut !

Boomeran: Crever l’abcès

Boomerang: Embrouillamini

Boomerang: Historique

Boomerang: Pied de grève

Boomerang: Inquisition

Boomerang: Thriller

Boomerang: Richesse première

Boomerang: Njomboorerie