jotaay
jotaay

jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal

MOUSTAPHA DIAKHATE «Si l’opposition voulait réellement empêcher la levée de l’immunité, elle devait s’abstenir de contribuer à la constitution de la commission»



MOUSTAPHA DIAKHATE «Si l’opposition voulait réellement empêcher la levée de l’immunité, elle devait s’abstenir de contribuer à la constitution de la commission»
 
La démission des députés Cheikh Bamba Dièye et Moustapha Guirassy n’a aucun sens, selon Moustapha Diakhaté. Pour l’ancien président du groupe de la majorité, si vraiment les opposants voulaient empêcher le fonctionnement de la commission, la seule voie possible était de ne pas accepter sa formation, en refusant d’y envoyer des représentants. Mais en le faisant, ils ont validé et légalisé la structure qui, note-t-il, n’a pas besoin de quorum pour faire son travail.
 
 
La démission des députés de l’opposition est aussi désapprouvée par Moustapha Diakhaté, qui trouve cela tardive et inutile, du moment qu’ils ont déjà béni la commission en participant à sa mise en place. «L'opposition, en participant à la mise en place et à la ratification de la commission ad hoc, lui confère la légalité et la légitimité requises pour entendre le député intéressé par la levée de son immunité parlementaire ou son représentant», soutient-il d’emblée dans un post sur sa page Facebook. Et l’ancien patron du groupe parlementaire de la majorité présidentielle d’expliquer qu’en vertu de l'article 45 du Règlement intérieur, une fois ratifiées «les commissions peuvent discuter quel que soit le nombre des commissaires présents, mais la présence de la moitié plus un de leurs membres est nécessaire pour la validité de leur vote». Mais dans ce cas-ci, souligne-t-il, «il se trouve que la commission ad hoc ne vote pas. Elle est chargée uniquement d'entendre le député dont l'immunité doit être levée et de consigner sa déclaration dans un rapport destiné à la plénière, seule habilité à décider ou non de la levée». Dès lors, pour l’ex-parlementaire, «la démission de trois (ndlr : ils sont deux en réalité) membres de la commission ad hoc n’aura aucune incidence sur son travail». Mieux, il pense que «si l’opposition voulait réellement empêcher la levée de l’immunité parlementaire du député Ousmane Sonko, elle devait s’abstenir de contribuer à la constitution de la commission en désignant ses représentants dans ladite structure».
 
Mbaye THIANDOUM
 
 
 
 


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | bOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub



Boomerang: Puzzle

Boomerang: Ubuesque

Boomerang: Frêle rafiot

Boomerang: Tribune

Boomerang: Proie et ombre

Boomerang: Semence

Boomerang: Un ange passe

Boomerang: Visas

Boomerang: Machine

Boomerang: Coup de Jarnac




SANTE

En direct:Nombre de personnes décédées à cause du coronavirus COVID-19 dans le monde selon le pays

Découvrez le Neem, l'arbre aux 1001 vertus

Coronavirus : un urgentiste préconise une ligne téléphonique spéciale

APPARITION D’UN NOUVEAU VIRUS RESPONSABLE D’INFECTIONS PULMONAIRES CHEZ L’HOMME

QU’EST-CE QUE L’OPHTALMOLOGIE?

Bientôt, la transplantation rénale au Sénégal

Sénégal : "Bargny, l'émergence à tout prix ,"

Centre national de transfusion sanguine : Pourquoi la banque de sang est vide

pharmacie de garde la plus proche

Les plantes médicinales, une niche méconnue : Un patrimoine à protéger pour les générations futures