jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal

Les cadres de Pastef traitent les cadres apéristes de ganaches et lâchent: «Même Picasso et Van Gogh réunis ne sauraient peindre Macky Sall comme un homme véridique»



Les cadres de Pastef traitent les cadres apéristes de ganaches et lâchent: «Même Picasso et Van Gogh réunis ne sauraient peindre Macky Sall comme un homme véridique»

 
 
 
 
Les cadres patriotes volent au secours de leur leader, acculé de partout par les partisans du Président Sall. Si ce n’est à propos de la gestion de nos ressources naturelles, c’est l’affaire des 94 milliards. Ousmane Sonko est en perpétuel conflit avec le régime en place. La sortie de Me El Hadji traitant Sonko de tous les noms d’oiseaux a été certainement la goutte d’eau de trop. Les cadres de Pastef ont fait face à la presse, hier, pour dénoncer l’acharnement dont Ousmane Sonko est victime.
 
 
 
Pour dénoncer les attaques contre leur leader, les cadres de Pastef ont convié la presse hier.  Bassirou Diomay Faye et Cie décrient la mauvaise foi des partisans de Macky Sall. «Nous avons dénombré les multiples attaques contre notre frère Ousmane Sonko. Mais le communiqué des cadres républicains, nos alter ego, sur l’affaire du fer de la Falémé, a accéléré notre sortie. On a noté une horde de ganaches qui s’est illustré de la pire des manières avec son exercice favori : la médisance et la calomnie à l’endroit de Ousmane Sonko», ont-ils fait remarquer d’emblée.
 
 
«On note une horde de ganaches avec leur activité favori : la médisance et la calomnie à l’endroit de Sonko»
 
 
C’est comme si, pour s’affirmer politiquement dans la mouvance présidentielle, affirme Faye, il faut juste insulter le président Sonko. «Voilà pourquoi on note des enchères qui montent au quotidien sur le marché de l’exhibition verbale à laquelle s’adonnent les cadres républicains», dit-il. Selon les cadres de Pastef, l’objectif n’est autre que de plaire au Président Macky Sall et espérer obtenir des prébendes. Pour le Mouvement national des cadres patriotes, au moment où ils s’emploient à actualiser leur programme aux fins d’offrir aux Sénégalais une meilleur vie, les cadres républicains, eux, se consacrent à des bassesses. «Et pourtant, leur rôle devrait être la proposition de solutions structurelles à même d’abréger la souffrance des Sénégalais déjà durement frappés par les inondations, une situation économique sociale difficile et un amateurisme mortifère dans la gestion des affaires depuis 2012», soutient Diomaye Faye.
 
 
«Même Picasso et Van Gogh réunis ne sauraient peindre Macky Sall comme un homme véridique»
 
D’après les partisans de Sonko, dans le Sénégal sous Macky Sall, le fatalisme a pris le dessus et la mort frappe pour n’importe quelle prétexte. «Des courts-circuits qui tuent des prisonniers dans des chambres surpeuplées, la foudre qui fait des ravages en plein centre-ville, des inondations avec leur lot de dégâts, un laxisme notoire impliquant l’Etat qui conduit à des naufrages et des accidents dans la circulation. Le constat est amer et sans appel», lâche-t-il avant d’enchainer : «malgré ce tableau sombre qui saute aux yeux, la Convention des cadres républicains, cette horde de ganaches, ne propose rien pour aider leur chef à apporter des mesures correctives à sa gouvernance calamiteuse. Au contraire, drapés d’une mauvaise foi notoire et d’une cécité politique inouïe, les cadres républicains veulent forcer les population à voir une émergence qui n’existe que dans leur esprits étroits», souligne-t-il.
Bassirou Diomaye Faye de dire : «ils traitent Sonko de bonimenteur qui, rappelons-le, n’a jamais été démenti. Et que doit-on dire des promesses de leur mentor ? Que sont-elles devenues à l’épreuve du temps ? Même Picasso et Van Gogh réunis ne sauraient peindre Macky Sall comme un homme véridique», assure M. Faye. 
 
 
«Macky Sall déteste son peuple et préfère travailler pour les intérêts des étrangers» 
 
 
 
Poursuivant, les cadres de Pastef soutiennent qu’un menteur ne peut pas rétablir la vérité. «Ils chantent sur tous les toits qu’ils cherchent à rétablir la vérité, comment un menteur peut rétablir la vérité», lâche Diomaye Faye, ajoutant : «Macky Sall est un président qui déteste son peuple et qui préfère travailler pour les intérêts des étrangers». Selon les patriotes, Macky Sall connaît très bien les problèmes des Sénégalais. Il refuse juste de s’employer à les résoudre. «Si les cadres républicains veulent vraiment aider le Président Macky Sall, ils ne devraient pas descendre dans les caniveaux d’invectives et d’injures. Ils ont de quoi s’occuper avec les mauvais choix du Président Sall dans le secteur de l’éducation», disent-ils.
 
 
«Un avocat qui a été condamné pour agression sexuelle ne peut pas décrédibiliser Sonko»
 
 
Concernant les attaques de Me El Hadji Diouf, Bassirou Diomaye Faye et Cie minimisent. «Il n’est pas en mesure de décrédibiliser Ousmane Sonko. Un avocat qui a été condamné pour agression sexuelle ne peut pas salir le nom d’un patriote comme Sonko. Il est tout simplement pathétique. C’est l’avocat de Mamour Diallo, s’il estime qu’il y a diffamation, qu’il porte plainte, au lieu de faire son clown comédie show».
 
 
Ndeye Khady Diouf FALL


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | bOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL



Audience nocturne en présence de Serigne Bass Abdou Khadre: Serigne Mountakha Mbacké freine Aïda Diallo

Boomeran: Taïaut !

Boomeran: Crever l’abcès

Boomerang: Embrouillamini

Boomerang: Historique

Boomerang: Pied de grève

Boomerang: Inquisition

Boomerang: Thriller

Boomerang: Richesse première

Boomerang: Njomboorerie