jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal

GESTION DU PETROLE AU SENEGAL : BBC NEWS Afrique fait de graves révélations sur Aliou SALL et Frank TIMIS (VIDEO)



Un nouveau scandale au Sénégal. Alors que l’affaire commençait à s’estomper, des journalistes de la Bbc ont fait un reportage vidéo d’une dizaine de minutes dans lequel ils font des révélations fracassantes sur la manière dont Frank Timis s’est enrichi sur le dos du contribuable. 
 
 
 
En effet, dans une enquête réalisée par Bbc, il est révélé que Frank Timis a participé à une série d’opérations minières controversées en Afrique et ses entreprises ont fait l’objet de nombreuses accusations ; qu’il s’agisse de pots de vin versés à des politiciens ou de tirs sur les mineurs. Son ancien collaborateur Philip Caldwell, qui gérait un trust offshore opaque pour le compte de Frank Timis, a apporté son témoignage, inquiet sur la manière dont Timis gérait ses affaires. Il révèle que Frank Timis a beaucoup travaillé en Afrique de l’Ouest, notamment en Sierra Léone et au Burkina Faso et qu’il aimait se faire appeler «le parrain de l’Afrique de l’Ouest».
 
 
Pétro-Tim, l’arme du crime
 
 
En 2012, Frank Timis a créé la société Pétro-Tim et cette dernière a obtenu les droits d’exploitation pour deux grandes concessions pétrolières et gazières au large des côtes sénégalaises ; alors qu’elle n’avait aucune expérience dans le secteur. C’est très surprenant, selon son ancien collaborateur Philip Caldwell, de voir que d’autres sociétés britanniques cotés en bourse et importantes, ayant eu du succès en Afrique, n’ont pu obtenir ces concessions, contrairement à Pétro-Tim. L’ancien Premier ministre du Sénégal Abdoul Mbaye s’est également inscrit dans cette logique, estimant que la société Pétro-Tim, qui a été sélectionnée, n’aurait pas dû bénéficier de l’attribution de ces permis. 
 
 
25.000 dollars (12.500.000 F Cfa) pour une consultance c’est étonnant pour quelqu’un qui n’a aucune expérience dans un secteur
 
 
Pourtant, au lendemain de son élection à la tête du pays, le Président Macky Sall avait promis de lutter contre la corruption et la gabegie. Mieux, il avait ordonné une enquête sur le marché obtenu par Frank Timis. L’enquête avait conclu que les concessions devraient être retirées à Pétro-Tim. Mais, à la surprise générale, le Président Macky Sall a autorisé Frank Timis à les garder. Un accord d’autant plus suspect que Frank Timis a nommé Aliou Sall, le frère du Président, qui n’a aucune expérience dans l’industrie énergétique. 
En tout état de cause, des documents de l’enquête révèlent que le frère du Président, Aliou Sall, a été gracieusement payé, à hauteur de 25.000 dollars (12.500.000 FCfa) par mois pendant cinq ans, soit au total 1,5 million de dollars (environ 750 millions Cfa). Aliou Sall s’est vu également, toujours selon l’enquête, promettre des actions d’une valeur de trois millions de dollars (1 milliard 500 millions environ) dans les sociétés de Frank Timis. Lequel contrat, montré à un spécialiste des affaires de fraude et de corruption, Jérémie Carver en l’occurrence, estime que les paiements mensuels de 25.000 dollars pour une consultance sont étonnants, pour quelqu’un qui n’a aucune expérience dans ce secteur. «Ces paiements sont suspects. Le lien entre les deux ne fait à mon avis aucun doute», souligne Me Carver.   
 
 
 
Les avocats de Aliou Sall reconnaissent, mais rejettent…
 
 
Aliou Sall rejette les accusations de corruption. Selon ses avocats, ces paiements étaient «conformes à d’autres rôles similaires dans l’industrie». Il n’a jamais reçu d’actions et a été «embauché pour son expertise et non parce qu’il est le frère du Président Sall».  Ses avocats ajoutent qu’il n’a «jamais assisté à une réunion avec le Président Sall» au sujet de l’accord.
 
 
 
BP achète la participation restante de Timis à 250 millions de dollars (125 milliards Cfa) et s’engage à lui verser entre 9 et 12 milliards de dollars d’ici 40 ans
 
 
 
En 2016, du gaz a été découvert dans les concessions. BP a racheté les parts de Frank Timis. BP a acheté la participation restante de Timis Corporation dans ces concessions pour 250 millions de dollars (125 milliards Cfa). Mais ce n’est que le début. La plus grande part du gâteau provient des redevances. «Nous avons obtenu les détails du contrat de redevances», affirment les reporters de Bbc. Il est décrit comme le «plus généreux de l’industrie». Au cours des quarante prochaines années, Bp versera à Timis corporation entre 9 et 12 milliards de dollars. Ces chiffres n’avaient jamais été rendus publics.
 
 
 
Le Pdg de BP Bop Dudley refuse de répondre aux questions des journalistes de BBC
 
 
 
Interrogé, BP «rejette toute implication selon laquelle elle aurait agi de manière irrégulière». Mais selon les journalistes de Bbc, les documents en leur possession montrent que BP était au courant des paiements suspects destinés au frère du président. Et pourtant, ils ont conclu l’affaire.
Pour ce qui le concerne, le Pdg de BP Bop Dudley a refusé de répondre aux questions des journalistes de BBC. L’interpellant à l’entrée de ses bureaux, la journaliste a enchainé les questions. «Monsieur Bop Dudley, je travaille pour BBC Panorama. Je voudrais savoir pourquoi BP paye 10 millions de dollars à Frank Timis ? Vous saviez qu’il payait le frère du Président sénégalais. Alors pourquoi avoir conclu l’affaire ? Frank Timis est-il quelqu’un avec qui BP devrait faire affaire ?», enchaine la consœur, accompagnée par son cadreur, tous les deux empêchés de s’approcher davantage du patron britannique.
 
 
Les avocats de Timis se lavent à grande eau
 
Dans un communiqué, les avocats de Frank Timis affirment qu’il n’a pas établi Petro-Tim, ni exercé de contrôle sur la société. D’après eux, l’accord sur le gaz permettra au Sénégal d’encaisser «plusieurs milliards de dollars par an». Ils ajoutent que Monsieur Timis a «réalisé un investissement très risqué» et «a utilisé son expertise pour attirer des acteurs majeurs des secteurs pétroliers et gaziers».
 
250.000 dollars payés à Agritrans, société supposée appartenir à Aliou Sall
 
Pourtant, BBC dit avoir découvert un payement qui a tout l’air d’un pot-de-vin. Le média britannique publie ainsi un email envoyé au trust offshore de Frank Timis. Dans cet email, il est dit que des taxes sont dues au gouvernement sénégalais et que Frank Timis voudrait 250.000 dollars pour honorer le paiement.
Mais les documents révèlent que l’argent n’est pas destiné à l’État du Sénégal. Et que c’est une société privée dénommée Agritrans Sarl qui en bénéficie. «Nous avons découvert que la société appartient à Aliou Sall», affirme la journaliste. 
De leur côté, les avocats de Frank Timis nient que leur client aurait versé un pot-de-vin. Il affirme qu’« aucun argent n’a jamais été transféré de Timis Corporation à Agritrans Sarl».
Pourtant, BBC dit remarquer une saisie incorrecte dans le registre comptable qui a été corrigée par la suite. «Mais ce registre que nous avons consulté date de 2017, trois ans après le paiement des 250.000 dollars. Et cela n’a pas été rectifié. Nous avons également vu que les comptes de l’entreprise montraient que le paiement suspect a été effectué à la société d’Aliou Sall.  «Je pense que les documents que j’ai consultés soulèvent assez de questions pour qu’une enquête soit ouverte», renchéri l’avocat Jérémy Carver.
 
 
 
Moussa CISS, Samba THIAM et Sidy Djimby NDAO
Pape Moussé Diaw


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | bOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL



Boomerang: Pétroleurs

Boomerang: Plateforme

Boomerang: ​Taïaut !

Boomerang: Péché mignon

Boomerang: S’en-fout-la mort

Boomerang: Excès de bien

Boomerang: Ouroboros

Boomerang: Guéguerre

Boomeran: Paradigme

Boomerang: La cigale et la fourmi