jotaay

DECISION DU CNG DE SANCTIONNER LES LUTTEURS SOUS CONTRAT QUI COMBATTENT EN MMA : Pour le manager de B52, Alioune Guèye, le Cng a manqué d’«élégance»



DECISION DU CNG DE SANCTIONNER LES LUTTEURS SOUS CONTRAT QUI COMBATTENT EN MMA : Pour le manager de B52, Alioune Guèye, le Cng a manqué d’«élégance»
 
Au Sénégal, les Arts Martiaux Mixtes (MMA) séduisent les pratiquants de la lutte riche en traditions mais en perte de vitesse économique avec l’arrivée de la pandémie à coronavirus. Ce jeudi, le Comité national de gestion de la lutte (Cng), dans un communiqué, a menacé de sanctionner les lutteurs sous contrat qui voudraient s’engager en MMA. Ceci fait suite au KO de Bombardier en MMA, il ya quelques semaines. Alioune Guèye, le manager du B52, joint au téléphone, clashe sévèrement cette décision du Cng.
 
 
Les Echos : En tant que manager de Bombardier, comment appréciez-vous la décision du Cng d’interdire le MMA pour les lutteurs sous contrat ?
 
Alioune Guèye : Le Cng est notre tutelle mais le seul reproche que je leur fais, c'est qu'on ne peut pas changer les règlements d'une institution du jour au lendemain. On ne peut attendre jusqu'en milieu de saison et changer les données. Le règlement, c'est le règlement. Ce serait plus élégant de convoquer l'autre partie pour se concerter. Surtout, ceux qui sont dans ce cas de figure. Par exemple, quelqu'un comme Bombardier pouvait signer deux ou trois contrats en MMA en étant sous contrat ici avec un promoteur. De même que Ama Baldé, qui a lui aussi signé avec des promoteurs de MMA, alors qu'il est sous contrat ici. S'ils étaient informés en début de saison, je ne pense pas que ça puisse poser de problème. On ne peut pas attendre jusqu'à ce que les gens soient engagés pour changer le règlement ou prendre son bâton pour taper sur les gens. Il y aurait dû avoir plus de diplomatie dans cette histoire. 
 
Vous ne vous sentez pas visés quelque part par cette décision ?
 
Non. Pas du tout. Le MMA est une bonne chose. Il faut comprendre que si Bombardier s'est engagé à combattre en MMA, c'est pour ouvrir la porte aux jeunes lutteurs sénégalais. Bombardier n'a plus grand chose à faire dans l'arène. A son âge, il est sûr qu'il ne peut plus rester longtemps dans l'arène. Il est conscient qu'il a des neveux et petits-frères qui ont besoin de voir les voies dégagées. C'est la raison pour laquelle beaucoup de jeunes lutteurs veulent s'engager en MMA. Le seul problème avec le MMA, c'est que les Sénégalais doivent l'apprendre, se former ou l'étudier. On ne peut pas réussir dans un sport qu'on n’a pas appris. Le MMA peut beaucoup apporter aux lutteurs. Ici on parle de 8000 licenciés, je pense d'ailleurs qu'il y en a plus, et on peut compter des doigts ceux qui peuvent avoir des millions. Ils ne sont pas 10 qui encaissent 30 millions ou plus. Alors s'ils ont l'opportunité d'aller se remplir les poches ailleurs. Pourquoi on devrait les en priver ? Le Cng devait vraiment s'entendre avec toutes les parties avant de prendre ce genre de décision. Il fallait écouter leurs arguments pour voir si c'est séduisant ou pas. Ou bien attendre la fin de la saison pour prendre la décision qui pourrait être valable pour la saison suivante. Les gens seraient avertis et se prépareront en conséquence. C'est incompréhensible cette décision. 
On nous dira que le Cng se soucie de l'intégrité physique des lutteurs. On peut bien comprendre ça. Parce que quand même, il faut avouer que le déroulé du dernier combat de Bombardier a fait mal à tout le monde. Mais ça ne justifie pas qu'on change les règlements de la sorte. Je leur suggère de revoir cette décision.
 
 
D’aucuns disent que les lutteurs gagnent moins en MMA et que leur intérêt est plus dans l’arène, pouvez-vous nous édifier par rapport à ces allégations ? 
 
Ce que les gens ne comprennent pas, c'est que le MMA, avant d'atteindre le haut niveau, il faut d'abord passer par des étapes, comme dans tous les sports d'ailleurs. C'est comme qui dirait lutte simple et lutte avec frappe. Bombardier n'est pas encore au sommet. Il évolue en UFC. Le MMA, c'est le plus grand Level. Ils sont en train de ramper pour rejoindre les plus grands comme le Nigérian Israël Adesanya ou Kamaru Usman ou encore le Camerounais Francis Ngannou. C'est ce niveau du MMA que nos jeunes veulent atteindre. Mais avant, il ya des divisions à dépasser. Tout le monde est d'accord qu'on gagne moins dans les divisions inférieures. Les combats préliminaires dans l'arène ne sont pas loin de 100.000 francs. Tout début est difficile mais après on retrouve la gloire plus haut. 
 
 
Pouvez-vous nous donner des nouvelles de Bombardier et des infos sur ses projets à court terme ?
 
Bombardier veut prendre sa revanche sur le Polonais Pudzianowski. C'est ça la vérité. Même s'il doit quitter la lutte après son combat contre Balla Gaye et abandonner l'arène sénégalaise, il ira prendre sa revanche. C'est un homme de défi. Il faut se rappeler que quand il a perdu sa couronne de roi des arènes pour la première fois, tout le monde pensait que ce n'était plus possible pour lui de revenir à la tête de l'arène. Il en avait fait un défi et s'est battu pour retrouver sa couronne. C'est avec cet engagement et ce dévouement qu'il est sûr qu'il pourra prendre sa revanche. Je suis sûr et certain que plus jamais Bombardier ne sera terrassé en MMA par KO. Bombardier croit que personne n'est plus fort que lui dans ce monde. Il n'a jamais cru que quelqu'un pouvait lui donner un coup de poing qui le mettrait KO. Maintenant que c'est arrivé, avec son expérience de 30 ans de carrière, cela ne va plus jamais arriver dans sa vie.   
 
 
Après cette défaite quelle sera son attitude devant Balla Gaye ?
 
Je vous informe que Bombardier sera à Dakar le 28 novembre. C'est un homme de défi. Actuellement, il est entre la Pologne et la France pour préparer son combat contre Balla Gaye. Ce qui est arrivé à Bombardier contre le Polonais Pudzianowski ne va pas se produire contre Balla Gaye. Bombardier n'a jamais eu deux défaites consécutives et ça n'arrivera pas. Il ne pas avoir de défaite devant Balla Gaye. C'est un combat très sérieux. Il lui donne beaucoup plus d'importance que tous ses combats.
 
 
 
«Le Cng devait vraiment s'entendre avec toutes les parties avant de prendre ce genre de décision»
 
«Bombardier veut prendre sa revanche sur le Polonais Pudzianowski»
 
«Bombardier n'a jamais eu deux défaites consécutives et ça n'arrivera pas. Il ne pas avoir de défaite devant Balla Gaye»
 
LES ECHOS


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs


Sanction

Volonté populaire

Energumènes

Ubiquité

Boomerang: La curée

Boomerang: Cas

Crescendo

Campagnes

Boomerang: Ronron

Marquage de territoire


LIVE RADIO

29/03/2021



SANTE

Covid : 1 décès et 313 nouveaux cas

Covid : 604 nouveaux cas

Covid : 717 cas en 72h

VACCINATION CONTRE LE COVID-19: Le Sénégal vers l’instauration d’une troisième dose

Les 3 cas de Omicron guéris

EXAMEN DU PROJET DE BUDGET DU MINISTERE DE LA SANTE POUR L’ANNEE 2022: Les députés plaident pour une hausse des salaires des médecins et interpellent le ministre sur la menace d’Omicron

COVID-19 EN AFRIQUE DU SUD: Un nouveau variant dénommé «Omicron», résistant aux vaccins, sème la terreur

LANCEMENT DES TRAVAUX DU CENTRE NATIONAL D’ONCOLOGIE DE DIAMNIADIO: Macky annonce la gratuité, dès janvier, des intrants de la chimiothérapie pour les cancers féminins, en attendant la prise en charge de tous les malades

LUTTE CONTRE LE CANCER DU COL DE L’UTERUS 1800 nouveaux cas de cancer par an au Sénégal, la Lisca préconise le dépistage des femmes de 40 et 74 ans tous les 2 ans

0 décès, 10 nouveaux cas et 9 cas graves