jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal
jotaay

COMMENTAIRE: Non Aliou, le 3-5-2 n’est pas pour le Sénégal



COMMENTAIRE: Non Aliou, le 3-5-2 n’est pas pour le Sénégal
 
L’équipe nationale du Sénégal n’a pas perdu devant la Bosnie, mais elle a montré un visage inquiétant, tout comme contre l’Ouzbékistan. Une contreperformance qui interpelle. Si ce match nul reste quand même à classer parmi ses plus grands fiascos de la Tanière, je dirai en toute franchise que je suis inquiet, surtout par le jeu produit par les Lions durant ces deux rencontres amicales. Un jeu décousu, beaucoup de pertes de balle et surtout une animation offensive très pauvre.
 A ce rythme, je ne le souhaite pas, mais ça sera complique de franchir les phases de poules. Le système de jeu mis en place contre les Ouzbeks et les Bosniaques me pousse à dire qu’il n’est pas fait pour le Sénégal. Pourquoi ? La Tanière n’a pas les joueurs pour et  le timing est trop court pour assimiler les fondamentaux de ce système, qui réclame une grande débauche d’énergie.
  Le 3-5-2 a pour caractéristique de densifier la défense centrale (généralement composée de deux défenseurs centraux) et de créer le surnombre au milieu de terrain. L'enjeu d'une telle formation est de gagner la fameuse bataille dans la zone de construction en augmentant la capacité de l'équipe à récupérer le ballon loin de son but par la création d'un surnombre alimenté par deux latéraux avancés sur le terrain. Le principe est d'étouffer le joueur adverse et de le contraindre à ressortir le ballon vers l'arrière. Les deux attaquants prennent le relais pour  harceler.  Ce qu’on n’a pas vu durant ces deux matchs. Jouer avec trois défenseurs, coach, se fait quand on est sûr de sa suprématie sur le plan de la possession de balle. Certes, coach, comme tu le dis, ce système n’est pas figé, mais le temps presse, car nous sommes à 79 jours du Mondial 2018. Et ce que nous avons vu à Casablanca et au Havre n’est guère rassurant. Aliou Cissé gagnerait donc à mettre aux oubliettes ce système et à revenir à ses fondamentaux (4-2-3 ou en 4-3-3) qui lui ont donné beaucoup de satisfaction. L’heure n’est plus au tâtonnement, mais à la consolidation des acquis.

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | bOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL


KARA MBODJI DEFENSEUR DES LIONS: «J’ai vécu des moments difficiles»

Remise du Drapeau national aux lions: Macky prone le "dem ba diekh" et prend 12 jours de congé pour les suivre

SEANCE D’ENTRAINEMENT: 9 Lions présents, détermination et sérénité au menu

IDRISSA GANA GUEYE: «Nous allons tout donner au Mondial pour le peuple sénégalais»

AVEC UNE MOYENNE D’AGE DE 26 ANS ET 6 MOIS: les lions parmi les plus jeunes du Mondial

STAGE DE PREPARATION A SALY: Le médecin Abdourahmane Fédior interdit aux Lions de jeûner

AMDY FAYE SUR LA LISTE DES 23:«Je suis déçu de l’absence de Krepin Diatta»

CM 2018 : Voici la liste de 23 joueurs convoqués par Aliou Cissé

LA COUPE DU MONDE 2018: la composition des groupes

Voici la pré-liste de 35 lions d’Aliou Cissé


Boomerang: Bambaly en rouge

Boomerang: Marche

Boomerang: Affliction

Boomerang: Pare-feu

Boomerang: Exigence nationale

Boomerang: Continuité dans l’incohérence

Boomerang: Endurance

Boomerang: Le poison

Boomerang: ​Fil du rasoir

Boomerang: Contournement