jotaay

ALIOU CISSÉ SUR LE MATCH DE CE SOIR A 19H FACE AU MOZAMBIQUE: «Il faut bien jouer ce match-là et le gagner»




 
 
Aliou Cissé, face à la pléthore d'absents dans son groupe, devra composer ce soir (19h Gmt), face au Mozambique, une équipe qui allie jeunesse et expérience. En conférence de presse d'avant match, il est largement revenu sur cet éventuel mixage. Mais le plus important pour le sélectionneur national, c'est de remporter cette première manche qui confortera la place de leader du Sénégal pour une qualification à la prochaine Coupe d’Afrique des nations, Côte d'Ivoire 2024.
 
L'ambiance dans la tanière
 
«De lundi à aujourd’hui (hier) on a pu faire trois séances, on va rentrer sur notre quatrième séance aujourd’hui (hier). Tout se passe bien, l’ambiance est bonne, les joueurs sont contents d’être là et surtout concentrés et motivés à rentrer dans ces 3e et 4e journées. Deux matches très importants quand on voit les résultats du match Bénin-Rwanda (1-1). Je crois qu’en gagnant ce match là, ça nous permettra de prendre une avance, une option de qualification pour la Coupe d’Afrique des nations en Côte d’Ivoire».
 
La défense sénégalaise en question 
 
«50% de notre défense a évolué, même plus de 50% je peux ajouter Édouard Mendy qui est aussi le gardien de but. Donc disons les 5 joueurs qui ont constitué aujourd’hui la base défensive du Sénégal lors de ce dernier Mondial, il y en a 3 qui ne sont pas là mais, l’équipe nationale c’est des périodes où il faut donner la possibilité à d’autres garçons de s’exprimer et de voir quels potentiels ils ont pour pouvoir apporter un peu plus à cette équipe. Collé à ça, il y a des garçons expérimentés comme Koulibaly ou Sabaly qui connaissent aussi la maison ainsi que d’autres jeunes. Ils ont énormément d’expérience et je suis sûr qu’ils aideront les jeunes à s’intégrer. Maintenant, il faut quand même commencer un jour, c’est valable pour ces jeunes si l’occasion se présente. Ce que j’ai vu lors de ces 3 jours d’entraînement me rassure et je souhaite qu’ils puissent être en confiance quand ils rentrent dans le onze, qu’ils soient à la hauteur de l’évènement».
 
Le Mozambique adversaire et dauphin dans le classement
 
«C’est notre challenger, ils ont 4 points et avec ce qui s’est passé hier lors de la rencontre Bénin-Rwanda (1-1) ça doit les motiver encore davantage. C’est une équipe qui est allée battre le Bénin chez lui, elle n’a pas encore perdu de match. Leur mentalité est celle de gagneurs, on le sent, ça se voit. Au sein de cette équipe-là, il y a de très bons joueurs et de bonnes individualités. Donc je sais que nous allons vers un match très compliqué, très difficile, surtout dans cette période où nous sommes. Nous sommes tenants du titre donc il est très important de bien aborder ce match là et surtout de respecter l’adversaire comme il se doit. Il faut bien jouer ce match-là et le gagner».
 
100e match de Gana Guèye
 
«Je ne suis pas sûr qu’il ait atteint la barre des 100 sélections. Idrissa Gana Guèye est le vice-capitaine de cette sélection nationale, il a été de toutes les campagnes depuis 2012 jusqu’à aujourd’hui. L’avancée de ce football sénégalais, il en fait partie. Je ne peux que le féliciter de cette longue carrière exemplaire. C’est un exemple pour tous les jeunes Sénégalais qui aspirent à devenir footballeur professionnel».
 
Retour de Habib Diallo après l'absence au Mondial
 
«Pour Habib, il fait partie du groupe comme je l’ai toujours dit. Il y avait des choix à faire pendant la Coupe du monde, je les ai faits. Il y a pratiquement plus d’une dizaine de joueurs qui avaient joué la Coupe du monde et aujourd’hui qui ne sont pas là. L’exemple de Habib est là, ça ne veut pas dire que je n’ai pas pris un joueur aujourd’hui que demain il n’aura pas la possibilité de revenir. Je le dis et le répète, l’équipe nationale du Sénégal c’est une porte d’entrée, c’est une porte de sortie et Habib montre vraiment cette philosophie. Il est parti avec les performances qu’il fait avec son club, il mérite d’être ici et quand l’équipe aura besoin de lui c’est à lui de montrer qu’il a sa place dans cette équipe nationale et ce qu’on veut voir véritablement».
 
Donner aux jeunes la chance de s'exprimer
 
"Aujourd’hui, il y a un gros potentiel de joueurs sénégalais partout dans le monde. L’équipe du Sénégal n’est fermée à aucun joueur, que ce soit Ousmane Sakho ou Cheikh Sidibé qui est champion du Chan. S’ils sont là, c’est parce qu’ils sont des alternatives crédibles. Si on a besoin de Pape Ousmane, si on a la possibilité de lui donner du temps selon la physionomie des matchs et selon ce dont on a besoin, on le fera. Il est compétitif, il a fait une bonne semaine, les 3 ou 4 séances qu’on a faites et il a l’air très en jambes, très motivé pour qu’on puisse compter sur lui. Donc il fait partie de nos plans.»
 
L'alternance intergénérationnelle
 
«Les garçons qui sont là sont des joueurs de qualité. Jeunes ou mixage, tout le monde est important. Aujourd’hui, sans expérience, on ne peut rien faire. On a besoin de cette expérience là et de cette jeunesse pour apporter cette insouciance. Mais ce sont des jeunes qui ont de la qualité et qui ne sont pas loin du groupe de départ. Donc qu’ils soient là, qu’ils apprennent de cette équipe, qu’ils arrivent dans les compétitions de haut niveau mais aussi qu’ils soient des crédibles. Donc ce mixage c’est ce qu’on a réussi à faire depuis quelques années.  Nous continuerons à le faire tout en gardant l’ossature de l’équipe du Sénégal. Je leur dis de travailler, ils ont des exemples ici Kalidou, Sadio, Gana, Alfred, Cheikhou et Édouard pour ne citer qu'eux. Ils sont des travailleurs, ils sont des professionnels, de grands compétiteurs et des garçons pleins d’humilité qui se remettent toujours en question. Donc s’il y a un conseil que je peux leur donner, c’est ça. ; Le haut niveau, c’est la rigueur, c’est l’humilité, le travail et c’est la détermination.  Au sein de cette équipe nationale on a de véritables professionnels. Ils ont des exemples devant eux, des références devant eux. Maintenant à ces jeunes de continuer de s’accrocher et d’attendre leur heure. Quand ça arrivera, j’en suis sûr et certain, ils auront suffisamment d’expérience et apporteront beaucoup de bonnes choses à cette équipe».
 
 
 
LES ECHOS


ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs | Santé | Contribution


Vivier

Attente

Arrosoir

Emulation

Révolution

Mamelles

Remake

Tong-tong

Communiquer

Ubiquité



LIVE RADIO




SANTE

TABAGISME : LES FUMEURS QUI ARRÊTENT LA CIGARETTE AVANT 40 ANS PEUVENT ESPÉRER VIVRE AUSSI LONGTEMPS QUE LES NON-FUMEURS

LUTTE CONTRE LE CANCER DU COL DE L’UTÉRUS À ZIGUINCHOR : 8 thermoablations et 802 coloscopies pratiquées avec 6 cas de suspension de cancers…

RÉUSSITE DEUX TRANSPLANTATIONS RÉNALES : UNE PREMIÈRE AU SÉNÉGAL : Macky Sall, satisfait, félicite le professeur et annonce le projet de transplantation oculaire

Envie de suicide avec les crises d'hémorroïdes : symptômes, causes, traitements et prévention

RAPPORT « THE PATH THAT ENDS AIDS»: Onusida montre la possibilité de mettre fin au sida d’ici 2030