jotaay
jotaay

jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal

ABDOULAYE DIOUF SARR LORS DE INSTALLATION DU COMITÉ DE SUIVI ET DE CONTRÔLE DES OPERATIONS DE VACCINATION



ABDOULAYE DIOUF SARR LORS DE INSTALLATION DU COMITÉ DE SUIVI ET DE CONTRÔLE DES OPERATIONS DE VACCINATION
«L’opportunité s’offre à nous de réduire la morbidité et la mortalité liées au Covid-19»
 
 
«90% des cibles prioritaires seront protégées d’ici fin 2021». C’est l’objectif que veut atteindre le ministère de la Santé et de l’Action sociale pour combattre le Covid-19. Ainsi, depuis l’arrivée des doses de vaccin le week-end dernier, les autorités sont entrées en action sans perdre de temps. Ce qui a permis à certaines régions de recevoir leur lot de doses et depuis hier, le Comité de suivi et de contrôle des opérations de vaccination est mis en place.
 
Après avoir convoyé les doses de vaccin contre le coronavirus reçues en fin de semaine dernière, le ministre de la Santé et de l’Action sociale n’a pas perdu de temps. Abdoulaye Diouf Sarr a mis en place le Comité de suivi et de contrôle des opérations de vaccination contre la pandémie à coronavirus, hier. «C’est un évènement majeur auquel nous assistons aujourd’hui, car l’installation de cet organe est en prélude au lancement des opérations de vaccination contre le Covid-19 prévu ce mardi 23 février 2021», souligne le ministre. Ce comité a pour mission, selon Diouf Sarr, d’assurer le suivi et le contrôle des opérations sur l’ensemble du territoire national, de veiller au respect des procédures de vaccination, à la planification des activités de mise en œuvre. «C’est un comité multisectoriel composé d’éminentes personnalités sur lesquelles je compte pour la réussite de mise en œuvre de notre stratégie de vaccination. Cette stratégie vise la réduction de la morbidité des cas graves et décès liés au Covid-19 ainsi que la diminution de la transmission de la maladie. Elle met l’accent sur les cibles prioritaires que sont les personnels de santé de première ligne, les personnes vivant avec des comorbidités et les populations âgées de 60 ans et plus», dit-il.
Si les 200.000 doses reçues vont servir à démarrer sa campagne de vaccination contre le Covid-19, d’autres lots sont attendus dans les semaines à venir, souligne le ministre. Et l’évolution actuelle de la maladie fait que la vaccination est la meilleure arme dont «nous disposons pour la vaincre». Plus que jamais, «l’opportunité s’offre à nous de réduire la morbidité et la mortalité liées       au Covid-19», assure le ministre.
«Je lance un appel à tous les Sénégalais à se faire vacciner. C’est un moyen sûr pour réduire durablement le risque de maladies graves et de décès, tout en offrant aux populations l’opportunité nouvelle de vaquer sereinement à leurs occupations sans risque. Conformément aux orientations de Monsieur le Président de la République, les opérations seront menées dans la transparence et la célérité requises» tient à préciser Abdoulaye Diouf Sarr.
 
Baye Modou SARR
 


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | bOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub



Boomerang: Puzzle

Boomerang: Ubuesque

Boomerang: Frêle rafiot

Boomerang: Tribune

Boomerang: Proie et ombre

Boomerang: Semence

Boomerang: Un ange passe

Boomerang: Visas

Boomerang: Machine

Boomerang: Coup de Jarnac




SANTE

En direct:Nombre de personnes décédées à cause du coronavirus COVID-19 dans le monde selon le pays

Découvrez le Neem, l'arbre aux 1001 vertus

Coronavirus : un urgentiste préconise une ligne téléphonique spéciale

APPARITION D’UN NOUVEAU VIRUS RESPONSABLE D’INFECTIONS PULMONAIRES CHEZ L’HOMME

QU’EST-CE QUE L’OPHTALMOLOGIE?

Bientôt, la transplantation rénale au Sénégal

Sénégal : "Bargny, l'émergence à tout prix ,"

Centre national de transfusion sanguine : Pourquoi la banque de sang est vide

pharmacie de garde la plus proche

Les plantes médicinales, une niche méconnue : Un patrimoine à protéger pour les générations futures