jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal

A TOUBA DEPUIS QUELQUES JOURS: Idy dénonce le tâtonnement et l’absence de vision dans la politique de Macky

Dans la ville sainte du Mouridisme pour «réfléchir sur les programmes prioritaires» qu’il entend conduire au niveau de Touba, Idrissa Seck en a profité pour critiquer la politique de Macky Sall dans ladite ville. L’autoroute Ila Touba et la non-implication des nationaux dans le projet, le nouvel hôpital en construction à la sortie de la ville…lui ont servi de matière à critique.



 
 
 
 
 
Idrissa Seck est sans nul doute le potentiel candidat qui prépare le mieux la future élection présidentielle. L’ancien Premier ministre (novembre 2002-avril 2004) observe une «retraite» de réflexion depuis la ville sainte de Touba. Un choix qu’il qualifie de normal après avoir été à Mbacké Kadjor et à Porokhane. Notant qu’il a profité de cette occasion pour se rendre à l’hôpital, Idrissa Seck a révélé que certains malades lui ont confié leurs difficultés pour se faire dialyser. «L’hôpital n’accueillait que sept personnes par jour, alors qu’il y avait sur la liste d’attente plus de 300 personnes. Compte tenu de l’importance de l’agglomération de Touba, une telle situation mérite d’être traitée et regardée de très près», dit-il, indiquant que l’hôpital qui est en construction en dehors de la ville a été un très mauvais choix de la part du régime. «En ce qui nous concerne, nous avons une toute autre vision qui est différente de le sortir complétement de la ville, d’autant qu’il existe des places dans la ville qui peuvent recevoir l’infrastructure et à moindre coût. Et cela aura beaucoup plus d’impact pour les populations que s’il est en dehors de la ville», corrige le président du Conseil départemental de Thiès, qui a laissé entendre que l’autre incohérence, c’est par rapport à l’autoroute à péage.
 
 
Autoroute à… pillage
 
 
Selon lui, l’infrastructure devrait normalement être appelée «autoroute à pillage». «Puisque ce que Macky Sall est en train de faire, ce n’est plus une autoroute à péage, mais plutôt une autoroute à pillage. Parce qu’on a livré aux étrangers une infrastructure dont la rentabilité ne souffre d’aucun doute. Nous, nous pensons que les nationaux doivent être privilégiés pour les domaines dont la rentabilité est quasi-sûre. Je pense que pour une autoroute à péage qui rallie Dakar à Touba, il y a suffisamment d’hommes d’affaires au Sénégal et notamment dans la communauté mouride, qui pouvaient investir dans le projet à condition qu’on leur ouvre le capital», critique Idrissa Seck, qui note que d’autres préoccupations, notamment les stocks d’arachides non écoulés, lui ont été exprimées par les populations.
 
 
Attention, dans 3 ans, le Magal aura lieu en plein hivernage
 
 
Revenant sur son séjour de dix jours qu’il compte effectuer à Touba, Idrissa Seck a fait savoir qu’il a l’intention de terminer sa réflexion sur les programmes prioritaires qu’il entend conduire au niveau de Touba. Aussi et comme pour décrier l’absence d’anticipation du régime de Macky Sall, Il note que, dans 3 ans, sur une période de 9 à 10 ans, le Magal aura lieu en plein hivernage. Ainsi il avertit : «si nous ne prenons pas de dispositions pour l’assainissement de Touba. De l’entrée de Mbacké à l’entrée de Touba, je pense que nous pouvons être appelés à faire face à des difficultés importantes».
Interpellé sur l’importance de son nouveau soutien, le Mbacké-Mbacké et ancien membre de l’Apr et ancien député, Idrissa Seck a déclaré que l’importance de celui-ci se mesure à l’agitation et la panique dans le camp adverse. «Quand vous observez l’agitation et la panique du camp adverse, c’est un bon indicateur pour mesurer, eux qui connaissent l’apport de Galass Kaltoum depuis une vingtaine d’années qu’il accompagne Monsieur Macky Sall, je pense que lui a une claire conscience de ce qu’il a perdu. Et j’espère qu’il l’a définitivement perdu et je comprends sa panique et sa peine».
 
 
«Sa volonté de s’accrocher au pouvoir le conduit à des comportements dictatoriaux»
 
 
Concernant les arrestations effectuées au sein de l’opposition lors de la manifestation réprimée, hier à Dakar, le président du Conseil départemental de Thiès avertit Macky Sall, indiquant que l’état de notre démocratie est tellement délabré que rien ne le surprend plus du régime en place. «Lorsque son ministre de l’Intérieur avoue, en public, être là pour manipuler le dispositif électoral en vue de son élection au premier tour, je pense que toutes les populations doivent se dresser contre une telle forfaiture. Il faut qu’il soit clair, au niveau de Macky Sall et de son régime, que nous ne le laisserons pas faire n’importe quoi. Il a hérité d’un Sénégal de stabilité et de paix. Il devra le laisser en stabilité et en paix. Je pense que sa volonté de s’accrocher au pouvoir qui le conduit à des comportements dictatoriaux, cela ne passera pas. Il faut qu’il en soit convaincu».
 
«Pour les 8 à 9 mois qui lui restent, il n’aura pas le temps de consommer ses prêts»
 
 
Interpellé sur le dernier Euro-bond de l’État avec le débat sur la signature du Sénégal, Idrissa Seck a déclaré que la signature du Sénégal est bonne. «Je pense que ceux qui prêtent savent pertinemment ce qu’ils font. Ils savent que le Sénégal est un pays stable. Ils savent que le Sénégal est appelé à un brillant avenir. Mais, naturellement, le Président Macky Sall, dans sa volonté de saupoudrage et d’accélération de chantiers comme le Pudc… qui sont mal en point, est bien évidemment pressé de lever des fonds et d’accepter n’importe quelles conditions. Comme le marché international est en situation de surliquidités et que les titres publics de toutes les façons sont garantis, puisqu’aucun État, en tout cas pas le Sénégal, ne sera défaillant, les gens prêtent sans aucune difficulté», reconnaît-il, chambrant Macky Sall en estimant que «pour les huit à neuf mois qui lui restent, il n’aura pas le temps de consommer ses prêts».
 
Sidy Djimby NDAO


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | bOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL



Boomerang: Exceptionnel

Boomerang: Jugement de Salomon

Boomerang: Héritage

Boomerang: Mission remplie

Boomerang: In-Augures

Boomerang: Énergie positive

Boomerang: Écœurant !!!

Boomerang: Jeu de yo-yo

Boomerang: Combler le fossé

Boomerang: Cycle