jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal

22e EDITION DE LA JOURNEE NATIONALE DE L’ANGLAIS : Plaidoyer pour maintenir l’Anglais comme première langue vivante jusqu’en Terminale



22e EDITION DE LA JOURNEE NATIONALE DE L’ANGLAIS : Plaidoyer pour maintenir l’Anglais comme première langue vivante jusqu’en Terminale
Dans un contexte de forte concurrence subie par la langue anglaise au Sénégal, l’Association des professeurs d’anglais du Sénégal (Ates) a plaidé pour le maintien de l’anglais dans le système éducatif sénégalais comme première langue vivante (Lv1) jusqu’en Terminale. Cette proposition émane du président de l’Ates, Abdou Niane, à l’occasion de la 22e édition de la Journée nationale de l’anglais, célébrée, ce samedi, à l’Ebad (Université Cheikh Anta Diop).

«Réhabilitation de l’Anglais, première langue étrangère dans le système éducatif sénégalais : défis et solutions» ! C’est le thème de la 22e édition de la Journée nationale de la langue anglaise, célébrée, ce samedi, à l’Ebad, à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar, par l’Association des professeurs d’anglais du Sénégal dirigée par Abdou Niane, en partenariat avec l’ambassade des Usa au Sénégal. Un thème d’actualité, d’autant plus que la langue anglaise est en passe d’être fortement concurrencée dans nos établissements scolaires par d’autres langues comme le Chinois. Or, de l’avis du président, l’Anglais est une langue universelle, parlée dans tous les pays du monde et le Sénégal gagnerait à mieux vulgariser et promouvoir cette langue. Dans la foulée, il a fait un plaidoyer pour demander au gouvernement de maintenir l’Anglais comme première langue vivante (Lv1) dans le système éducatif sénégalais jusqu’en classe de Terminale. En effet, les élèves, à partir de la Seconde, ont la possibilité de choisir une langue autre que l’Anglais comme Lv1. L’Ates, de son côté, va davantage contribuer à améliorer la formation continue des professeurs. «A travers cet évènement d’envergure nationale et de portée pédagogique importante, l’Association des professeurs d’anglais vise à soutenir les efforts consentis par l’Etat du Sénégal dans la formation continue, en contribuant au développement personnel et professionnel des professeurs de la discipline anglaise», ajoute le président de l’Ates Abdou Niane. La directrice de l’Enseignement moyen secondaire général du ministère de l’Éducation nationale, Fatima Ba Diallo, venue présider la rencontre, d’ajouter dans la même veine : «l’Association des professeurs d’anglais contribue à une école de qualité, une école d’excellence», souligne Mme Diallo, qui n’a pas manqué de rassurer les partenaires du ministère de l’Education nationale sur le départ de Serigne Mbaye Thiam. A l’en croire, le nouveau ministre, Mamadou Talla en l’occurrence, est un homme du sérail et va poursuivre le travail engagé par son prédécesseur à la tête dudit ministère.

Professeur de l’année

La célébration de la Journée nationale de l’anglais a été une occasion pour l’Ates de distinguer un de ses membres. «Le comité scientifique de l’Ates a décidé d’élever M. Djibéirou Tall, en service au lycée de Pikine, au rang de ‘’Teacher of the year’’ (professeur de l’année)», a annoncé le président de l’Ates sous les ovations des professeurs d’Anglais venus nombreux à cette rencontre. Une distinction dont s’est réjouie la directrice de l’Enseignement moyen secondaire général, Fatima Ba Diallo. En effet, lorsque les efforts sont récompensés, dit-elle, la motivation est renforcée. Poursuivant, elle estime qu’avec cet encadrement au sein de l’Ates, les professeurs tendent vers l’excellence et peuvent concurrencer les meilleurs pour remporter le Prix du meilleur enseignant du président de la République. Revenant sur cette distinction, le récipiendaire Djibéirou Tall estime que ce prix est le fruit de l’engagement et de l’assiduité, aussi bien dans le travail en classe que dans les activités de l’Ates. Poursuivant, il n’a pas manqué de plaider la cause des enseignants en invitant le gouvernement à impulser une nouvelle dynamique à la politique éducative ; persuadé qu’il ne suffit plus aux enseignants de se limiter aux formations initiales. «Un enseignant doit se parfaire tout le temps», indique-t-il, avant d’inviter ses collègues à rejoindre l’Ates qui est un cadre d’expression et d’échange pour améliorer leur apprentissage.

Moussa CISS
Pape Moussé Diaw


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | bOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL



Boomerang: Jamais 203

Boomerang: Pis-aller

Boomerang: A vau-l’eau

Boomerang: Mutant

Boomerang: Pétrin

Boomerang: Gangue

Boomerang: Sellette

Boomerang: Cirage

Boomerang: Glotte sèche

Boomerang: Nœud coulant