jotaay
jotaay

jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal

ZIGUINCHOR: Abdoulaye Baldé signe la charte de non-violence de la plateforme des femmes



 
Bien heureuses, ce sont les femmes membres de la Plateforme des femmes pour la paix en Casamance avec le consortium de la société civile qui ne savent où donner de la tête avec les violences préélectorales. Abdoulaye Baldé a signé leur charte de la non-violence, hier, lors d’un rassemblement aux Hlm Néma.
 
 
C’est hier que le candidat de la coalition Ucs Mbolo a paraphé la charte de non-violence de la Plateforme des femmes pour la paix en Casamance et de la société civile lors d’un rassemblement aux Hlm Néma. Et c’est lui-même qui a fait l’annoncé à ses militants après des heures à sillonner plusieurs quartiers de la ville de Ziguinchor. Pour expliquer la pertinence de son action, Baldé dira le faire parce que convaincu d’être et de conduire une coalition qui souhaite des élections paisibles. «Je suis un homme de paix, j’ai toujours prôné la paix, je parle de la paix. Il ne s’agit pas de faire la guerre ou de se battre. L’essentiel, c’est que chacun présente son programme aux Ziguinchorois. Je présente mon bilan. A tous mes responsables et sympathisants, je vous demande de cultiver l’idéal de la paix. Je viens de parapher la charte de la non-violence de la Plateforme des femmes pour la paix en Casamance avec le consortium de la société civile. Si nous cultivons une tradition de violence verbale, une violence physique, personne ne viendra investir ici parce qu’ils ont besoin de stabilité et des hommes qui incarnent cette paix et cettestabilité. Par conséquent, vous avez une lourde responsabilité au soir du 23 janvier prochain», a dit Abdoulaye Baldé.
 
 
«Rien ne vaut de danser avant la musique, il faut partir à point»
 
 
Il ajoute, s’adressant à ses adversaires, que ce n’est pas de la fiction ou du bavardage, c’est dans les documents officiels de l’Etat du Sénégal. «Nous faisons partie des villes les plus éclairées aujourd’hui, l’une des villes les plus propres du Sénégal. Nous construisons une usine de recyclage des déchets». Et comme pour répondre à Ousmane Sonko qui dit partout où il va que ces locales sont les primaires de la présidentielle de 2024, Abdoulaye de dire que rien ne vaut de danser avant la musique, il faut partir à point nommé. «La présidentielle viendra et on saura. La Casamance ne s’arrête pas à Ziguinchor. Elle est grande. La tension que nous vivons ici à Ziguinchor, on ne l’a vue nulle part ailleurs en Casamance. Je vous demande du calme ‘’ngir Yalla’’. C’est une élection municipale, une élection locale qui oppose des fils de la Casamance», rappelle Abdoulaye Baldé.
 
BMS
 
LES ECHOS


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs


Formalité

Alerte à Malibu

Adrénaline

SCÈNES D'AGRESSIONS APRÈS LE COMBAT BAYE MANDIONE-ZARCO :La police de Grand-Yoff interpelle 9 personnes, l’homme à la machette arrêté par la gendarmerie

Micmacs

Imbroglio

Grenouille

De conserve

Pamiblé

Quotas


LIVE RADIO

29/03/2021



SANTE

Le SAMES décrète une journée « sans blouse » ce jeudi

SALON INTERNATIONAL DU MEDICAMENT:L’Ordre des pharmaciens déplore les médicaments de la rue et met l’Etat devant ses responsabilités

Covid : 1 décès, 11 cas

Covid : 0 décès, 10 cas positifs

Covid : 14 cas

Covid-19 : 18 cas

Les travailleurs de l’hôpital de Mbour en grève

Covid : 0 décès, 26 nouveaux cas

Covid : aucun décès de noté, les cas légèrement en baisse

Covid : 1 décès et 313 nouveaux cas