jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal

ZDRAVKO LOGARUSIC ENTRAINEUR DU SOUDAN: «La pression sera du côté du Sénégal»



Le sélectionneur national du Soudan, Zdravko Logarušić, n’est pas venu en victime expiatoire à Dakar. Pour le technicien croate, les Lions du Sénégal sont les favoris de cette double confrontation, mais ils vont jouer pour rendre fier le peuple soudanais.
 
 
Les Echos : Comment appréhendez-vous le match de samedi ?
Zdravko Logarušić : Je voudrais dire en premier que nous sommes vraiment heureux de venir dans un si beau pays. En Europe, les gens ont une image déformée de l’Afrique, parce qu’ils voient sur les chaines de télé la misère, la pauvreté, alors que dans la vie réelle, c’est différent. On est conscient que nous allons jouer contre un grand pays. Un pays qui, à mon avis, fait partie des meilleures équipes du monde. C’est l’équipe africaine que les gens supportent le plus en Europe, surtout en Croatie où les gens étaient vraiment malheureux de voir le Sénégal s’arrêter au premier tour du Mondial. J’ai suivi le Sénégal au stade lors du dernier match de préparation contre mon pays, puisque j’habite à 50 kilomètres. Nous allons essayer de prendre match par match. Le match de samedi sera le premier et au Soudan, ça sera une autre affaire. Au Soudan, à domicile, nous allons aborder le match d’une autre manière. Nous aurons l’apport du public et ça sera quelque chose.
 
Donc vous connaissez bien les Lions du Sénégal…
Absolument. Tous les amoureux du ballon rond connaissent l’équipe nationale du Sénégal. Depuis quelques mois, nous savons tous que le Sénégal a une équipe équilibrée. Le Sénégal, ce n’est pas seulement Sadio Mané, c’est un collectif, une équipe. On parle de l’équipe nationale du Sénégal, mais pas que de Sadio Mané. Nous allons faire de notre mieux mais nous devons être réalistes en parlant avec la raison, mais pas avec le cœur. Nous respectons le Sénégal, et on va venir pour rendre fier le peuple soudanais. Tout est possible dans le football. Nos chances sont minimes, mais nous ne sommes pas venus en victimes expiatoires. Il y a de bons joueurs à chaque compartiment. En défense, au milieu, sur les côtés et en attaque, on ne retrouve que des grands joueurs.
 
Vous avez récemment laissé entendre, dans une interview, que vous connaissez les faiblesses de l’équipe du Sénégal.
Tous les entraineurs aimeraient savoir les faiblesses de leurs adversaires. Mais il est difficile de trouver des faiblesses dans une équipe qui est bien faite. Je n’ai jamais dit que je connaissais les faiblesses du Sénégal, j’ai parlé de petites failles que nous pourrions exploitées.
 
Justement quelles sont ces failles ?
Chaque entraineur à sa manière de faire jouer son équipe. Nous parlons de très faibles failles du Sénégal, mais aussi nous ne parlons pas de très grandes forces du Sénégal. Maintenant, dans la préparation, on va voir ce qu’on pourra faire. On va faire avec nos idées, car on ne peut pas venir jouer contre le Sénégal sans idées.
 
Peut-on s’attendre à une équipe soudanaise qui va attaquer et espérer ramener au moins le point du nul, puisqu’elle est dos au mur avant cette double confrontation ?
Dites-moi quelle équipe au monde ose donner de l’espace à cette équipe du Sénégal ? Si vous donnez de l’espace et attaquez les Sénégalais sans pouvoir se replier rapidement en défense, vous êtes morts. Les joueurs sénégalais sont rapides et fin dribleurs.
 
Le Sénégal va jouer sans deux de ses meilleurs défenseurs centraux à savoir Koulibaly et Sané, c’est quelque chose à exploiter ?
Ils ne jouent pas ?
 
 
Non…
A mon avis, le Sénégal a de si bons joueurs qu’on peut ne pas sentir l’absence de ces deux-là. Il y a deux ou trois ans en arrière, personne ne connaissait Koulibaly ou Sané. Il y a d’autres stars qui vont venir.
 
Avez-vous des forfaits dans votre équipe ?
Il faut savoir une chose, nous sommes vraiment heureux de rencontrer le Sénégal qui est l’une des dix meilleures équipes du monde. Pour certains de nos joueurs, ce sera le match de leur vie. Nous sommes venus pour apprendre quelque chose, gagner en expérience et représenter dignement le Soudan. En tant que joueurs et en tant qu’entraineur, nous sommes fiers de faire face au Sénégal. Nous sommes vraiment impatients. Nous avons hâte que samedi arrive. Si cela ne dépendait que de nous, on va jouer le match demain (jeudi). Mais nous allons jouer sans aucune pression. Elle sera sur le Sénégal. Si nous perdons 5-0, on dira que c’est normal, c’est le Sénégal, mais nous ferons de notre mieux. Nos chances sont extrêmement minces, mais nous allons les jouer à fond. Personne n’aurait parié que la Croatie sera vice-championne du monde. Personne n’aurait parié que Modric va remporter le titre de The Best. Le football c’est un jeu et dans ce jeu tout est possible. Mais nous sommes conscients que nous n’avons pas beaucoup de chances face au Sénégal.
 
N’êtes-vous pas en train d’endormir votre adversaire ?
Moi ? (il se tord de rires). Si je suis naïf et regardez-moi, je ne peux pas tendre un piège au Sénégal.
 
On sait qu’il y a des entraineurs très chevronnés en Croatie et vous en faites partie.
No comment !
 
Des joueurs comme Sadio Mané et Cheikhou Kouyaté disent qu’ils ne connaissent pas l’équipe du Soudan. Qu’en pensez-vous ?
C’est fantastique pour moi. On a été au Chan 2018 et nous nous sommes classés troisième. Personne ne savait qui nous étions à notre arrivée, mais nous avons gagné contre la Zambie, contre la Libye et nous avons fait match nul contre le Maroc. Nous n’avons perdu que contre le Nigeria, et nous avons eu 1 seul tir contre 16 pour les Nigérians, nous avons perdu seulement 1-0 contre le Nigeria.
 
Les joueurs sénégalais veulent prendre les six points
C’est leur souhait et pourquoi pas ? Ils ont de grands joueurs, un public magnifique, mais on va jouer nos chances à fond. Le Soudan est classé au 136e rang mondial au classement Fifa, mais ce sont des gens qui sont fiers. Ils vont se battre, après on appréciera le résultat. Il faut prendre match par match. Nous avons fait un voyage très dur de 20h de temps. Nous allons livrer deux matchs en trois jours, il n’y aura pas le temps de récupération. Nous allons montrer que nous sommes  des gens qui savons jouer au football. Mais le Sénégal est le favori de cette double confrontation. Nous allons nous battre pour rendre fier le peuple soudanais.



Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | bOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL



Boomerang: Tabou aboli

Boomerang: Canari

Boomerang: Cancrelat

Boomerang: Ila Touba

Boomerang: Prétexte

Boomerang: Tempo

Boomerang: Match-piège

Boomerang: Charivari

Boomerang: Ressentiment

Boomerang: Rentrée