jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal

TOURNEE POLITIQUE DE LA DIRECTION DE LA LD: Le camp des dissidents se démarque, parle de faux, descend Nicolas Ndiaye et Moussa Sarr

C’est l’escalade à la Ligue démocratique (Ld). Le parti de Abdoulaye Bathily, Mamadou Ndoye et d’éminents autres intellectuels part dans tous les sens. La réaction de Nicolas Ndiaye et Moussa Sarr à la décision de la Ld-debout de convoquer le 8e congrès a fait place à des déballages ahurissants….



TOURNEE POLITIQUE DE LA DIRECTION DE LA LD: Le camp des dissidents se démarque, parle de faux, descend Nicolas Ndiaye et Moussa Sarr
 
 
 
Même si on feignait de ne laisser entrevoir aucune animosité, il semble qu’au sein de la Ligue Démocratique (Ld), on file droit vers une bataille où tous les coups sont permis. Dans un communiqué, la Ld-Debout a démonté pièce par pièce «la mission à l’intérieur du pays» que Nicolas Ndiaye (secrétaire général par intérim), Moussa Sarr (porte parole)… font. Selon la Ld-debout, cette tournée est une initiative purement privée, puisque non délibérée en réunion par une quelconque instance régulière de la Ligue démocratique». Aussi, ils informent que cette tournée est organisée sans l’implication du secrétaire national chargé de l’organisation, à savoir Mamadou Fall. «C’est la première ‘’mission du parti’’, initiée, organisée et déroulée sans que le secrétaire national chargé des finances et de la logistique ne soit saisi pour évaluer les moyens financiers et logistiques à mobiliser pour les mettre à la disposition du chef de délégation», vilipendent-ils.
 
Faux dans la délégation de la Ld présentée aux Sénégalais
 
La Ld-Debout qui se demande «d’où viennent les moyens qui ont permis d’organiser cette mission», clame haut et fort que la délégation du secrétaire général par intérim, qui n’a pas reçu de mandat du Secrétariat permanent, est ce qu’il y a de plus faux. «Anta Teuw Lo est présentée comme la responsable nationale du mouvement des femmes, alors que c’est Khoudia Mbaye, la présidente du mouvement national des femmes. Tidiane Kébé, présenté comme le responsable national des jeunes, alors que le président du mouvement démocratique des jeunes s’appelle Amadou Oumar Coulibaly…», assurent-ils.
 
Feu sur Nicolas Ndiaye…
 
Toutes choses d’ailleurs qui les poussent à se demander pourquoi «Nicolas Ndiaye a l’obligation de mentir», en faisant croire qu’ils sont en train de préparer le congrès ? «Il ne dit pas la vérité. Les minutes du Secrétariat permanent (Sep) sont consignées dans un registre de procès-verbal». Et le camp des dissidents de révéler qu’à aucune réunion de la direction du parti d’ailleurs, il n’a été question de congrès. «Dans sa tournée, Nicolas Ndiaye dit qu’il prépare les élections locales. Il oublie volontairement qu’avant les élections locales, il y a l’élection présidentielle. Lui, l’intérimaire, qui devait juste se limiter à expédier les affaires courantes et à organiser un congrès, de quel droit s’arroge-t-il le pouvoir d’éliminer la Ligue démocratique de l’élection présidentielle de 2019 ? Il peut s’aliéner, jouer au laudateur mieux que quiconque, comme il l’a tristement fait, provoquant la honte de tous les militants du parti, à l’occasion du Discours de politique générale du Premier ministre. Mais la Ligue démocratique n’est pas à vendre», descendent-ils en flemmes Nicolas Ndiaye.
 
Le train de vie de Moussa Sarr
 
 
Moussa Sarr aussi, la Ld-debout ne l’a pas raté. «Quand un professeur de philosophie de l’enseignement secondaire affiche un certain standing de vie, jusqu’à envoyer sa progéniture étudier dans les meilleures universités françaises, et qui n’a reçu ni nomination à un poste, ni affectation à une quelconque fonction administrative, mais gracieusement payé en millions de francs par mois du contribuable sénégalais, sans aucun service rendu à la nation, Ld-Debout peut lui concéder le droit de crier et même d’aboyer pour faire plaisir à son bienfaiteur de circonstance. Mais, il n’en demeure pas moins que le cas pathétique de Moussa Sarr pose une lourde question d’éthique et une très sérieuse préoccupation de bonne gouvernance, qui interpellent tous les citoyens et surtout les plus hautes autorités de ce pays».
Ce qui fait le plus mal la Ld-Debout, c’est que ni Nicolas Ndiaye ni Moussa Sarr ne dirige ni comité de base, ni section, encore moins de fédération départementale. En dehors de la fonction de porte-parole, Moussa Sarr n’occupe aucune responsabilité dans le parti. Nicolas Ndiaye vient de transférer son adresse électorale à Guédiawaye, où il espère avoir une base politique, à la faveur de la dernière révision des listes électorales.  
«Ld-Debout invite Nicolas Ndiaye, devenu tristement célèbre pour ses qualités exceptionnelles de laudateur du Président, comme à l’occasion de la Déclaration de politique générale du Premier ministre, à se rendre à Nguéniène, où il est né, où il a grandi et où il est régulièrement domicilié pour ne serait-ce que recruter 11 militants et de mettre en place, au moins pour la première fois, un comité de base du parti», raillent-ils. Ils ajoutent qu’après cela, il pourra prétendre aux fonctions de Secrétaire général. «Près de 40 ans de militantisme, il en a été incapable. Assurément, ce n’est pas avec un leader comme lui qu’il faudra envisager l’avenir de la Ligue démocratique. Son cas est, comme il l’a dit lui-même, un accident de parcours dans le parti», lâche la Ld-debout.
 
Madou MBODJ
Moustapha Diouf


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | bOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE