jotaay

SERIGNE BABACAR SY EN REMET UNE COUCHE «Chacun a sa part de vérité à dire, et à dire à qui de droit ; mais je ne suis pas contre un gouvernement»



SERIGNE BABACAR SY EN REMET UNE COUCHE «Chacun a sa part de vérité à dire, et à dire à qui de droit ; mais je ne suis pas contre un gouvernement»
 
Le Khalife général des Tidianes nentend pas arrêter de parler de la situation de la pandémie à Covid-19 et de sa gestion par lEtat. Il considère que cest un sujet public et dintérêt national sur lequel chacun doit avoir son mot à dire. Et sil s’évertue à en parler, ce nest pas pour mettre des bâtons dans les roues de lEtat, mais pour assurer sa mission de guide. Hier, en recevant des dons dAziz Ndiaye dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, il a encore une fois invité lEtat à dire la vérité aux populations ; cest-à-dire quil na ni de remède, ni de moyens suffisants et encore moins de solution contre la pandémie ; il invite également les Sénégalais à accepter cette vérité et à semployer chacun à sauver sa vie, en respectant les mesures barrières. 
 
 
 
Le Khalife général des Tidianes ne dérogera jamais à sa responsabilité d’alerter et de donner son avis sur les questions d’intérêt national, comme c’est le cas avec le coronavirus qui continue de faire des ravages dans le pays. «Chacun a sa part de vérité à dire, et à dire à qui de droit. Mais je n’ai pas l’intention de faire tomber un gouvernement. Je ne suis pas contre un gouvernement. Je ne fais pas de politique et je n’en ferai jamais. Mais, pour une question d’intérêt national, qui interpelle tout le monde, chacun doit avoir son mot à dire», a précisé d’emblée SerigneBabacarSy. 
 
«Que ceux qui dirigent les populations leur disent la vérité, et que les gens acceptent également cette vérité»
 
Qui, encore une fois, invite les autorités à tenir un langage de vérité aux populations, sur la situation de la pandémie à coronavirus. «Ce sont eux qui dirigent les populations, qu’ils leur disent : ‘’ce sont nous qui avons la charge de votre sécurité, mais nous n’avons pas de remède, nous n’avons pas de moyens, nous n’avons pas de solution. Et que chacun s’emploie à sauver sa tête’’», suggère-t-il à l’Etat. Le Khalife général des Tidianes épingle aussi la communication du gouvernement en langue française. «Quand l’Etat communique sur la maladie, qu’il le fasse en wolof. Ici les gens comprennent plus le wolof. On parle trop français. Or ceux qui comprennent le français sont minoritaires». Convaincu que le Covid-19 n’est pas une maladie, mais une calamité», le Khalife exhorte également les populations à écouter les autorités et surtout à respecter leurs recommandations. «Que les gens portent leurs masques. Si porter un masque fait partie des mesures pour se protéger de la maladie, que chacun le fasse. Que chacun sauve sa vie. Que l’Etat parle ou se taise, sauvez vous-mêmes vos vies», indique le Khalife.
 
«On ne reconnaît plus dautorité. On ne craint plus Dieu. On ne pense qu’à la richesse» 
 
Le khalife s’empresse de se désoler de l’attitude des Sénégalais. «Dans ce pays, nous avons un défaut. Les gens sont têtus. Si on vous demande de sauver vos vies, il faut le faire. C’est Dieu en premier qui a recommandé cela», dit-il. Non sans ajouter qu’il y a pire même aujourd’hui au Sénégal. «Il n’y a plus de repères. On ne reconnaît plus d’autorité. On n’écoute plus les voix autorisées. On ne craint plus Dieu. On ne pense qu’à la richesse ; on ne se préoccupe que de la richesse. Et cela n’est pas bon», dénonce-t-il. Avant d’inviter encore une fois les gens à jouer chacun sa partition dans la lutte contre la maladie, comme lui et les siens le font depuis le début de la pandémie. «Nous, avant même que l’Etat ne nous le demande, nous nous sommes confinés de notre propre chef, car nous suivons la Sunna (du prophète). On se réfère à la Sunna, c’est pourquoi nous n’avons pas encore ouvert (les lieux de culte et de rencontre). Nous sommes là, confinés, en attendant que la volonté divine se fasse», note le patriarche de Tivaouane. 
Mbaye THIANDOUM
 
 
 
LES ECHOS


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | bOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub



Boomerang: Arguties

Boomerang: VRD

Boomerang: Dextérité

Boomerang: Choix

Boomerang: Cache-cache

Boomerang: Jaxaay bis

Boomerang: Immersion

Boomerang: Maître queux

Boomerang: Canossa

Boomerang: Dilemme




SANTE

En direct:Nombre de personnes décédées à cause du coronavirus COVID-19 dans le monde selon le pays

Découvrez le Neem, l'arbre aux 1001 vertus

Coronavirus : un urgentiste préconise une ligne téléphonique spéciale

APPARITION D’UN NOUVEAU VIRUS RESPONSABLE D’INFECTIONS PULMONAIRES CHEZ L’HOMME

QU’EST-CE QUE L’OPHTALMOLOGIE?

Bientôt, la transplantation rénale au Sénégal

Sénégal : "Bargny, l'émergence à tout prix ,"

Centre national de transfusion sanguine : Pourquoi la banque de sang est vide

pharmacie de garde la plus proche

Les plantes médicinales, une niche méconnue : Un patrimoine à protéger pour les générations futures