jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal

SA THIES DESCEND LE PATRON DE PABC EVENTS: «Prince ne jouit pas de toutes ses facultés mentales»



SA THIES DESCEND LE PATRON DE PABC EVENTS: «Prince ne jouit pas de toutes ses facultés mentales»
 
Réplique du berger à la bergère. Après la sortie du promoteur Prince, qui a publiquement défié Sa Thiès pour un combat dans l’arène, le frangin de Balla Gaye 2 riposte et souligne que ce dernier n’est pas bien dans sa tête.
 
Après avoir proféré des insanités contre Balla Gaye 2 devant son domicile, le promoteur Prince a défié publiquement Sa Thiès. Dans une vidéo postée sur le net, le patron de PABC Events souligne être prêt à affronter Sa Thiès dans l’arène. Une sortie que le frangin de Balla Gaye 2 assimile à de la folie de la part de Prince, proche du camp de Modou Lô. «Prince est un irresponsable (amul fulë). Pour moi, il ne jouit pas de toutes ses facultés mentales (dafa wayadi)», a taclé Sa Thiès sur Sénégal Live. Depuis l’officialisation du combat Balla Gaye 2-Modou Lô, le promoteur proche du Roc des Parcelles Assainies est en guerre contre le Lion de Guédiawaye et son camp. «Il a démarré comme promoteur, je ne sais pas s’il a fait faillite ou pas, mais il doit toujours de l’argent à des lutteurs comme Boy Niang. Et aujourd’hui, si je l’entends lui jeter des fleurs, alors que, dans un passé récent, il tenait un autre discours, je me dis qu’il n’est pas bien dans sa tête», martèle-t-il. Pour clore le débat, Sa Thiès, sur un air taquin, indique : «si j’ai un conseil à lui dire, c’est qu’il s’acquitte de ses dettes auprès des lutteurs».
 
«Yekini Jr et Amanekh, je suis preneur»
 
Ce chapitre clos, Sa Thiès est revenu sur ses potentiels adversaires. Sans sourciller, il indique que Yekini Jr et Amanekh qui l’ont défié sont dans sa ligne de mire. «Je n’ai pas de choix d’adversaire. Si on me propose un lutteur à mon goût, je vais lutter», dit-il. Et de poursuivre : «Amanekh, ou Yekini Jr sont des potentiels adversaires. Je ne fais de fixation sur personne. Amanekh a le droit de me défier, il a toujours clamé qu’il allait freiner les trois garçons les plus terribles, il a battu l’un (Boy Niang) avant de perdre contre l’autre (Ama Baldé), mais s’il est prêt, je le suis». Concernant l’arène nationale, le petit-frère de Balla Gaye parle d’un bijou venu à son heure. «C’est une fierté pour tout lutteur. L’arène nationale est venue à son heure.  C’était le souhait de Me Wade, mais c’est sous le règne du Président Macky Sall que le projet a vu le jour. Donc on leur dit merci pour nous avoir offert un tel bijou. Maintenant, il nous appartient de veiller à son entretien pour la préserver», conclut-il.
M.SAMB


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | bOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL



Boomerang: Réserve

Boomerang: Totalitarisme

Boomerang: Sous-fifres

Boomerang: Raclées

Boomerang: Fichier fait ch…

Boomerang: Fichier fait ch…

Madické Niang à Doha: une grosse intox

Boomerang: Brrr !

Boomerang: Rafistolage

Boomerang: Lucidité