jotaay
jotaay

jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal

POUR INFANTICIDE, ELLE ET SA FILLE RISQUENT 5 ANS DE RÉCLUSION CRIMINELLE: Amy Collé Niang remet le nouveau-né de sa fille de 18 ans à l’auteur de la grossesse Mamadi Baldé qui l'enterre dans leur maison



POUR INFANTICIDE, ELLE ET SA FILLE RISQUENT 5 ANS DE RÉCLUSION CRIMINELLE: Amy Collé Niang remet le nouveau-né de sa fille de 18 ans à l’auteur de la grossesse Mamadi Baldé qui l'enterre dans leur maison
 
 
 
Après avoir aidé sa fille de 18 ans, Ndaté Diané, à accoucher dans sa chambre, courant 2017, Amy Collé Niang a remis le nouveau-né à l’auteur de la grossesse, Mamadi Baldé. Celui-ci n’a rien trouvé de mieux à faire que de l'enterrer dans leur maison. Ainsi pour des faits d'infanticide, elles ont été jugées hier devant la Chambre criminelle de Dakar où elles risquent 5 ans de réclusion criminelle. Le petit-ami a été jugé par contumace et encourt 2 ans pour inhumation d'un nouveau-né sans autorisation. Ils seront édifiés sur leur sort le 2 mars prochain.
 
 
 
 
 
Dans les dossiers d'infanticide qui passent devant la Chambre criminelle de Dakar, on est habitué à voir devant la barre les mères des bébés et leurs amants. Mais, hier, c'est un cas un peu particulier qui a été jugé devant la même juridiction. Ainsi, cette affaire concernait trois protagonistes que sont Ndaté Diané, sa mère Amy Collé et son amant Mamadi Baldé. Les deux premières nommées sont accusées d'infanticide alors que le dernier est incriminé pour enterrement d'un nouveau-né sans autorisation administrative. En effet, courant 2017, alors qu'elle n'avait que 18 ans, l'élève Ndaté Diané a été engrossée par Mamadi Baldé avec qui elle entretenait une idylle.
Courant octobre 2017, Ndaté Diané a accouché en catimini dans la chambre de sa mère. Celle-ci, après avoir informé le petit-ami de sa fille que cette dernière venait d'accoucher et qu'elle et son bébé se portaient bien, est revenue 30 minutes après pour lui dire que le nouveau-né était décédé. Mamadi Baldé, au lieu de le conduire à l'hôpital, a tout bonnement enterré le nouveau-né dans la maison de Amy Collé Niang. Toutefois, le crime a été découvert.
 
 
Ndaté Diané : «J'ai accouché dans la chambre de ma mère, le bébé était mort-né»
 
 
Confrontée aux enquêteurs, Ndaté Diané, pour se disculper de l'infanticide qu'on lui reprochait, a clairement soutenu qu'elle était toujours vierge. Hélas, elle a été contredite par les conclusions de la sage-femme qui l’a consultée, car celle-ci a révélé qu'elle venait de mettre au monde un nouveau-né. Hier, face au juge, l'accusée Ndaté Diané a avancé la thèse selon laquelle son bébé était mort-né. «J'ai accouché dans la chambre de ma mère et sans aucune assistance. Au moment de mon accouchement, ma mère était absente des lieux. Le bébé est brusquement sorti lors de la délivrance avec le placenta et le cordon ombilical. Le bébé était mort-né parce qu'il n'avait fait aucun mouvement. C'est ma mère qui a remis le nouveau-né à mon copain aux fins d'enterrement», dit-elle. Le président de l'audience de lui demander: «pourquoi avez-vous enterré le bébé dans votre maison comme si à Diamniadio il n'y avait pas de cimetière ? Toi et ta mère vous avez tout organisé ! Vous avez voulu qu'il n'y ait aucune trace».
 
 
 
Amy Collé Niang nie
 
 
Pour sa part, la mère de Ndaté Diané a elle aussi persisté dans ses dénégations sans convaincre. «J'ai su qu'elle était enceinte à son septième mois», a dit Amy Collé Niang. À peine ces mots lâchés, le juge lui rétorque : «vous avez orchestré tout ceci dans le but de supprimer la vie de cet enfant. Pourquoi n'as-tu pas informé ton mari Birame Sarr qui vivait avec toi ? Tu ne l’as même pas informé de la grossesse de ta fille. Celui-ci soutenait avoir eu écho des rumeurs faisant état de son état de grossesse. Et tu as nié lorsqu'il t'a questionné sur ça». Elle répond : «mon époux n'était pas à la maison en ce moment».
 
 
 
Mamadi Baldé : «c’est Amy Collé Niang qui m’a montré l'endroit où je devais l'enterrer dans sa propre maison»
 
 
Mamadi Baldé, jugé hier par contumace, avait aussi au cours de son interrogatoire à la police enfoncé la mère de sa copine. Le sieur Baldé avait révélé au juge d'instruction que c'est Amy Collé Niang qui lui a remis le nouveau-né avant qu'il ne l'enterre sous ses ordres. Selon lui toujours, c'est elle qui lui a montré l'endroit où il devait l'enterrer dans sa propre maison. Ce qu'elle conteste à la barre avant de souligner : «je ne lui ai pas conseillé d'enterrer le bébé dans la maison. Mais, j'avoue que je le lui ai remis et je pensais qu'il était parti avec. C'est au cours de l'enquête que j'ai été mise au courant de cet enterrement dans ma maison».
 
 
 
Le parquet a requis 5 ans de réclusion criminelle contre Ndaté Diané et sa mère
 
 
Entendue en qualité de témoin, la sage-femme Yaye Mané a devant le prétoire déposé en défaveur de l'accusée Ndaté Diané. «Lorsque les gendarmes sont venus la cueillir, avant qu'elle ne parte avec eux, elle m'avait demandé, dans le but de la protéger et de l'aider, de leur dire qu'elle était vierge. J'ai appelé une autre matrone pour qu'elle m'assiste avant de lui faire les examens. Et après cela, j'ai constaté qu'elle venait fraîchement d'accoucher. Mais, elle n'avait pas son placenta lorsque je procédais à ses examens 15 jours après son accouchement», a laissé entendre la dame.
Dans ses réquisitions, le parquet a requis 5 ans de réclusion criminelle contre Ndaté Diané et sa mère. Et pour son copain, il a sollicité 2 ans de réclusion criminelle. La défense a quant à elle demandé leur acquittement pur et simple. Délibéré le 2 mars prochain.
 
 
Fatou D. DIONE
 
image_84.png image.png  (508.74 Ko)
LES ECHOS

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | bOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub



Boomerang: Puzzle

Boomerang: Ubuesque

Boomerang: Frêle rafiot

Boomerang: Tribune

Boomerang: Proie et ombre

Boomerang: Semence

Boomerang: Un ange passe

Boomerang: Visas

Boomerang: Machine

Boomerang: Coup de Jarnac




SANTE

En direct:Nombre de personnes décédées à cause du coronavirus COVID-19 dans le monde selon le pays

Découvrez le Neem, l'arbre aux 1001 vertus

Coronavirus : un urgentiste préconise une ligne téléphonique spéciale

APPARITION D’UN NOUVEAU VIRUS RESPONSABLE D’INFECTIONS PULMONAIRES CHEZ L’HOMME

QU’EST-CE QUE L’OPHTALMOLOGIE?

Bientôt, la transplantation rénale au Sénégal

Sénégal : "Bargny, l'émergence à tout prix ,"

Centre national de transfusion sanguine : Pourquoi la banque de sang est vide

pharmacie de garde la plus proche

Les plantes médicinales, une niche méconnue : Un patrimoine à protéger pour les générations futures