jotaay

OFFRE ET CESSION DE DROGUE: La serveuse au restaurant «Le Marocain», Awa Diakhaté et 5 de ses amis tombent avec 1kg 400 de yamba et 33 cornets



OFFRE ET CESSION DE DROGUE: La serveuse au restaurant «Le Marocain», Awa Diakhaté et 5 de ses amis tombent avec 1kg 400 de yamba et 33 cornets
 
La bande à Ibrahima Mouhamed Seck, composée de la serveuse Awa Diakhaté, Dieudonné Richard Dionou, Alassane Cavin Diop, Emmanuel Henry Baye Gomis et Jidou Dieng ont atterri hier devant la barre des flagrants délits de Dakar, pour détention, usage et offre et cession de drogue. Toutefois, si le parquet a requis la relaxe pure pour le dernier nommé, il a sollicité une peine allant de 1 à 6 mois ferme. Délibéré le 13 juillet prochain. 
 
 
Les prévenus Ibrahima Mouhamed Seck, Dieudonné Richard Dionou, Alassane Cavin Diop, Emmanuel Henry Baye Gomis, Awa Diakhaté et Jidou Dieng ont été traînés hier devant le juge des flagrants délits de Dakar. Si les deux premiers ont été renvoyés devant cette barre pour offre et cession de drogue, le reste de la bande est poursuivi pour détention et usage de chanvre indien. En effet, les éléments de la Médina avaient reçu une information selon laquelle il y avait un intense réseau de trafic de chanvre indien à la rue 40. Exploitant cette piste, les agents enquêteurs ont mis la main sur Dieudonné Richard Dionou, qui avait en sa possession 33 cornets de chanvre indien. Ainsi, sommairement interrogé, Dieudonné a craché le morceau et a dénoncé Ibrahima Mouhamed Seck comme étant son fournisseur. Ce faisant, les agents interpellateurs se sont rendus au domicile de ce dernier. Une fois chez lui, Ibrahima Mouhamed Seck a non seulement reconnu avoir cédé lesdits 33 cornets de yamba à Dieudonné. Mais, la perquisition qui a été effectuée dans sa chambre s'est révélée fructueuse, parce que les policiers ont saisi 1kg 400 de yamba. Et en plus de ladite drogue retrouvée, Alassane Cavin Diop, Emmanuel Henry Baye Gomis, Awa Diakhaté et Jidou Dieng ont été surpris en train de fumer des joints de yamba. De ce fait, ils ont été tous arrêtés et renvoyés au tribunal où ils ont été jugés hier. Mais, vu la façon dont s'est déroulée leur audition face au juge, on sait qu'ils sont des amateurs qui n'ont pas d'expérience en la matière. Sur ce, ils ont facilité l'interrogatoire et ont défini le rôle de chacun dans cette affaire. Étant le premier à être entendu, le garçon né en 1995, Ibrahima Mouhamed Seck, qui se dit marchand de chaussures, marié et père de 3 enfants, a reconnu les faits d'offre et de cession de drogue qui lui sont reprochés. Condamné en 2015 à 15 jours ferme pour usage de yamba, ce récidiviste a déclaré : «les agents ont trouvé 1kg 400 de yamba chez moi. Je me suis ravitaillé à Saly auprès du nommé Soulèye lorsque je partais pour jouer les Navétanes. Je donnais 30 paquets par jour à Dieudonné et il revendait pour mon compte. Et je le payais 15 mille F journellement. Il vendait le cornet à 2000 F. Et chaque 3 jours, il venait se ravitailler auprès de moi». Avant de poursuivre : «à part moi, Dieudonné et Cavin, les autres viennent fréquemment fumer chez moi. Le jour de la descente des agents, Jidou Dieng dit père Dieng ne fumait pas de chanvre indien», précise le prévenu qui souligne qu'il savait que la vente de l'herbe qui tue était interdite. Après qu'il s'est amendé et a juré que jamais il ne fumerait, ni ne vendrait de yamba, son acolyte, le restaurateur demeurant au Point E, Dieudonné Richard Dionou, a à son tour reconnu les faits d'offre qui lui sont imputés. Et au passage, ce garçon né en 1991 a enfoncé Ibrahima Mouhamed Seck. «J'ai acheté ces cornets auprès de Mouhamed. Et ils étaient tous destinés à être fumé. Mais, parfois, j'en vends pour son compte», a-t-il confié. A sa suite, l'agent de la mairie de Point E, Alassane Cavin Diop, qui est né en 1988 et qui a été une fois condamné pour recel, de soutenir : «j'ai pris le yamba auprès de Dieudonné Richard Dionou. On était en train de se passer le joint de yamba au moment où les policiers sont venus. Et ils ont trouvé 2 cornets sur Richard», a raconté ce célibataire sans enfant qui a présenté des excuses au tribunal. Le chauffeur à ma Gueule-Tapée, Emmanuel Henry Baye Gomis, s'est lancé dans la même logique de dénégations. Ce célibataire sans enfant qui est né en 1990 a reconnu avoir fumé un joint de yamba. Par ailleurs, la célibataire de 20 ans et mère d'un enfant de 3 ans, Awa Diakhaté, qui est une adepte du yamba, a elle aussi révélé n'avoir fumé qu'un joint. Serveuse au restaurant «La Marocaine», la résidente de Yeumbeul a avoué devant le tribunal qu'elle fume depuis trop longtemps le yamba au domicile de Mouhamed Ibrahima Seck qu'elle fréquente. Et au sortir de cette affaire, confie-t-elle, elle s'engage à laisser le yamba. Né en 1959, Jidou Dieng qui a lui aussi effectué un séjour carcéral pour des faits de drogue, a nié la détention et l'usage de yamba qui lui sont imputés. Ce réparateur de ventilateurs domicilié au Point E avait pourtant reconnu cela lors de son audition devant le procureur. Dans ses réquisitions, le procureur a requis la relaxe pure de Jidou Dieng parce que, selon lui, il manque des éléments à charge contre lui. S'agissant d'Ibrahima Mouhamed Seck et Dieudonné Richard Dionou, il a sollicité 6 mois ferme, contrairement à Alassane Cavin Diop, Emmanuel Henry Baye Gomis et Awa Diakhaté pour qui il a demandé 1 mois ferme pour chacun. Les avocats de la défense ont demandé au tribunal de tendre la perche aux prévenus. Délibéré le 13 juillet 2020. 
 
Fatou D. DIONE 
 

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | bOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub



Gargantua

Boomerang: Coup de Jarnac

Boomerang: Radio Cancan

Boomerang: Rest in peace

Boomerang: Alternative

Boomerang: Unisson

Boomerang: Métayers

Boomerang: Tout ouïe

Boomerang: Spartiates

Boomerang: Turpitudes




SANTE

En direct:Nombre de personnes décédées à cause du coronavirus COVID-19 dans le monde selon le pays

Découvrez le Neem, l'arbre aux 1001 vertus

Coronavirus : un urgentiste préconise une ligne téléphonique spéciale

APPARITION D’UN NOUVEAU VIRUS RESPONSABLE D’INFECTIONS PULMONAIRES CHEZ L’HOMME

QU’EST-CE QUE L’OPHTALMOLOGIE?

Bientôt, la transplantation rénale au Sénégal

Sénégal : "Bargny, l'émergence à tout prix ,"

Centre national de transfusion sanguine : Pourquoi la banque de sang est vide

pharmacie de garde la plus proche

Les plantes médicinales, une niche méconnue : Un patrimoine à protéger pour les générations futures