jotaay
jotaay jotaay

jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal

OFFENSE AU CHEF DE L’ETAT, DIFFUSION DE FAUSSES NOUVELLES… : Cheikh Abdou Bara Dolly auditionné sur le fond jeudi



OFFENSE AU CHEF DE L’ETAT, DIFFUSION DE FAUSSES NOUVELLES…  : Cheikh Abdou Bara Dolly auditionné sur le fond jeudi
 
Quasiment un mois après qu’il a été inculpé et placé sous mandat de dépôt, Cheikh Abdou Mbacké Bara Dolly va enfin être entendu sur le fond. Le député-tête de liste de l’inter coalition Yewwi Askan Wi/Wallu Askan Wi passera, en effet, devant le Doyen des juges d’instruction,après-demain jeudi. Une audition certainement très attendue, car elle permettra, par la suite, à ses avocats de déposer une demande de mise en liberté provisoire.
 
 
 
Le 10 juin dernier, le Doyen des juges d’instruction a inculpé Cheikh Abdou Mbacké Bara Dolly et l’a placé sous mandat de dépôt. Depuis lors, le député est en prison et n’a pu déposer une demande de mise en liberté provisoire, attendant impatiemment son face-à-face avec le juge. Il peut désormais espérer, car, après un mois passé en prison, la tête de liste de l’inter coalition Yewwi Askan Wi/Wallu Askan Wiest enfin convoquée par le juge Omar Maham Diallo, pour une audition au fond. C’est après-demain jeudi qu’il fera face au magistrat instructeur pour s’expliquer sur les délits pour lesquels il a été inculpé et sur les propos tenus à l’encontre du président de la République. Au sortir de cette audition, il va probablement déposer une requête aux fins de mise en liberté provisoire et espérer ainsi humer l’air de la liberté et donc participer à la campagne et aux élections législatives du 31 juillet prochain. Mais le dernier mot revient au Doyen des juges d’instruction.
Pour la genèse des faits, Cheikh Abdou Mbacké Bara Dolly avait tenu, lors de la manifestation de Yewwi Askan Wi du 8 juin dernier, des propos indécents à l’endroit du président de la République. Le procureur de la République, qui s’est saisi de cette affaire sur instruction du Garde des Sceaux, ministre de la Justice, a ouvert une information judiciaire en confiant le dossier au Doyen des juges d’instruction en demandant l’inculpation et le placement sous mandat de dépôt du député.
Dans son réquisitoire introductif, le chef du Parquet a corsé le dossier en visant l’article 80 du code pénal, notamment le délit d’offense au chef de l’Etat. La flagrance étant retenue dans cette affaire, le magistrat instructeur, qui a hérité de l’affaire, n’aura pas besoin de passer par la levée de l’immunité parlementaire et a donc procédé à l’inculpation deCheikh Abdou Mbacké Bara Dolly pour les chefs d’offense au chef de l’Etat, diffusion de fausses nouvelles et diffamation au préjudice du président de la République. Ce, avant de le placer sous mandat de dépôt.
Pour sa défense, Bara Dolly avait tenté de faire croire qu’il était dans le cadre de la politique et qu’il s’adressait au président de la coalition Benno Bokk Yaakaar. Mais cela n’avait convaincu ni les enquêteurs de la cybersécurité ni le procureur ni le juge d’instruction. En fait, même ses camarades de l’opposition n’étaient pas d’accord avec lui, même s’ils disent lui apporter leur soutien.
De leur côté, les avocats ont été étonnés du fait que le Parquet ait choisi d’ouvrir une information judiciaire au lieu d’envoyer le dossier en audience des flagrants délits.Ils ont parlé de «détournement de procédure».
Désormais, la procédure étant lancée, Cheikh Abdou Mbacké Bara Dolly et ses camarades peuvent garder espoir quant à sa participation aux prochaines législatives. Car, une condamnation définitive est impossible matériellement.
 
 
Alassane DRAME
 
LES ECHOS


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs


Amadouer

Changement

Perrette

Confirmation

Météo

Silence

Loto

Sprint final

Débateurs

Millésime


LIVE RADIO

29/03/2021



SANTE

DR MARIE KHEMESSE NGOM NDIAYE, NOUVELLE MINISTRE DE LA SANTÉ A SA SORTIE D’AUDIENCE AVEC LE PRESIDENT SALL :«Il va falloir renforcer mais surtout améliorer la qualité de tout ce qui se faisait»

Le SAMES décrète une journée « sans blouse » ce jeudi

SALON INTERNATIONAL DU MEDICAMENT:L’Ordre des pharmaciens déplore les médicaments de la rue et met l’Etat devant ses responsabilités

Covid : 1 décès, 11 cas

Covid : 0 décès, 10 cas positifs

Covid : 14 cas

Covid-19 : 18 cas

Les travailleurs de l’hôpital de Mbour en grève

Covid : 0 décès, 26 nouveaux cas

Covid : aucun décès de noté, les cas légèrement en baisse