jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal

MOUSTAPHA DIOP FACE AUX DEPUTES HIER: «L’ère n’est plus au protectionnisme de l’État, mais à la compétitivité»



MOUSTAPHA DIOP FACE AUX DEPUTES HIER: «L’ère n’est plus au protectionnisme de l’État, mais à la compétitivité»

 

 

Le ministre de l’Industrie et de la Petite et moyenne entreprise a défendu, hier, le projet du budget de son département. Moustapha Diop a, près d’un tour d’horloge durant, fait face à la représentation nationale.

 

Exit l’année dernière où le projet du budget du ministère de l’Industrie et de la Petite et moyenne entreprise a été voté sans débats. Moustapha Diop a assuré, hier, à l’Assemblée nationale. Tout de blanc vêtu, une chéchia vissée sur la tête et des babouches de même couleur, le maire de Louga a fait face à la représentation nationale, près d’une heure au cours de laquelle, après avoir apporté des corrections de forme et de fond sur le rapport de la commission technique, il a répondu aux différentes interpellations. «L’ère n’est plus au protectionnisme de l’État, mais à la compétitivité», a-t-il rétorqué au député Nango Seck, qui s’interrogeait sur le fait que l’État n’assure plus la protection des entreprises locales face aux multinationales. Sur la reprise de la Sotexka de Louga (fermée depuis), le ministre de l’Industrie annonce des lendemains meilleurs. «Nous sommes en négociations avec des partenaires italiens pour 11 milliards. 4000 emplois directs seront créés en plus des 2000 personnes au chômage», a-t-il déclaré. 

En plus de la situation de l’usine de Louga, Moustapha Diop s’est aussi prononcé sur le cas des Industries chimiques du Sénégal. A l’en croire, depuis la reprise des Ics par Indorama (Indiens), les choses vont plutôt bien. «Les Ics ont une capacité de production annuelle d’engrais de 250.000 tonnes, pouvant contribuer ou assurer les besoins du Sénégal. Mais ils (Ics) n’ont pas le monopole. Il y a d’autres industries concurrentes», a-t-il fait savoir.

Les députés ont vivement remercié Moustapha Diop. Seydina Fall Bougazelli, Awa Guèye, Pape Sagna Mbaye, Sira Ndiaye, Birahim Touré, Aminta Guèye…Mously Diakhaté ont axé plus leurs interventions sur les remerciements que sur les interpellations, pour une bonne marche du secteur. «Vous êtes en train d’appliquer à la lettre la politique industrielle tracée par le chef de l’État», se sont-ils en chœur  dit, offrant un standing ovation à Moustapha Diop. 

 

 

Albino MANTANE



Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | bOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL



Boomerang: Péremption

Boomerang: Pluie acide

Boomerang: Coup de Trafalgar

Boomerang: Partir

Boomerang: Mano a mano

Boomerang: Mille écueils

Boomerang: Exceptionnel

Boomerang: Jugement de Salomon

Boomerang: Héritage

Boomerang: Mission remplie