jotaay

LUTTE CONTRE LE GRAND BANDITISME A YEUMBEUL: La police démantèle un réseau de huit cybercriminels nigérians



LUTTE CONTRE LE GRAND BANDITISME A YEUMBEUL: La police démantèle un réseau de huit cybercriminels nigérians
 
Huit cybercriminels nigériens ont été surpris dans une chambre puis mis aux arrêts par des éléments de la brigade de recherches du commissariat de police de la localité. Les flics opérant en civil ont également saisi un impressionnant matériel informatique destiné à gruger les victimes.
 
La racaille de Nigérians cybercriminels, qui hantait de jour comme de nuit le sommeil des populations du populeux quartier Darou Rahmane de Yeumbeul Nord, en banlieue dakaroise, vient de tomber. L’arrestation de la redoutable bande d’escrocs via le système informatique porte en effet l’empreinte des hommes de l’ombre du commissaire de police Ibrahima Diouf, alias Jack Bauer.
 
Le gang se retranche en douce dans son Q.G. et s’affaire autour d’une pléiade d’ordinateurs
 
Avant-hier matin, vers 12h, les éléments de la brigade de recherches (Br) procèdent à une patrouille pédestre de sécurisation et apprennent les agissements louches d’un groupe de ressortissants nigérians dans le quartier. Mais, par prudence, ils vérifient d’abord la véracité du tuyau, localisent les suspects et se rendent toutes affaires cessantes sur la pointe des pieds aux alentours de la maison. Au même moment, les Nigérians s’étaient retranchés dans leur chambre en location dans la concession et s’affairaient autour d’une pléiade d’ordinateurs portables dont l’un, fonctionnel, était méticuleusement planqué sous une bassine en plastique.
 
Les policiers débarquent et coincent les brigands
 
Soudain, les flics tapent avec fracas à la porte de la chambre et somment les occupants d’ouvrir. Ils insistent, élèvent un peu la voix et lancent de manière intempestive des ordres du genre : Ouvrez la porte, c’est la police ! Ce fut alors la grande débandade des occupants de la pièce. Les policiers pénètrent avec force dans la piaule, tiennent en respect les suspects et les appréhendent un à un. Deux parmi eux qui avaient tenté de s’échapper ont été finalement coincés puis maîtrisés par une paire de menottes, suite à une folle course-poursuite dans les rues de la localité.
 
8 ordinateurs, 13 téléphones, deux modems Wifi Orange actifs, 8 puces et 4 cartes bancaires
 
Soupçonnant des pratiques délictuelles, les agents de patrouille ont enchaîné avec une perquisition systématique de la chambre et neuf (9) ordinateurs portables fonctionnels de marques Hp Acer, Lenovo et Asus sont saisis. Ainsi, ils ont découvert aussi treize (13) téléphones portables connectés de type Smartphone, marque Ivens, Tecno, Nokia et Samsung. Sans oublier deux (2) modems Wifi Orange actifs, huit (8) puces téléphoniques des opérateurs Orange, Tigo, Golo, Elisalat et Expresso. Les limiers ont réussi à mettre la main sur quatre (4) cartes bancaires des institutions Uba, Access, Diamond et Silver Banking, des passeports, des cartes de vaccination et des cartes de visite.
 
La Division de lutte contre la cybercriminalité continue l’enquête
 
Tout l’arsenal des présumés cybercriminels nigérians a été saisi et acheminé au commissariat puis mis sous scellés. Mais, sur instructions du parquet du Tribunal de grande instance de Pikine/Guédiawaye, le matos en question va être incessamment mis à la disposition de la Division de la lutte contre la cybercriminalité pour continuation d’enquête, mais surtout aux fins d’exploitation du matériel saisi.
Vieux Père NDIAYE  
 


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | bOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS


Boomerang: Tout baigne

Boomerang: Ndëp collectif

Boomerang: Image d’Épinal

Boomerang: Enlisement

Boomerang: Démon de midi

Boomerang: Capacités

Boomerang: Molécules

Boomerang: Talaatay Ndar

Boomerang: Avion-stop

Boomerang: Ordures