jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal

IBRAHIMA BA DIT EUSEBIO ANCIEN INTERNATIONAL: «Le problème du Sénégal, c’est le flanc gauche et le flanc droit»



IBRAHIMA BA DIT EUSEBIO ANCIEN INTERNATIONAL: «Le problème du Sénégal, c’est le flanc gauche et le flanc droit»
 
Très effacé, Ibrahima Bâ dit «Eusebio» a accepté de se confier. Dans cet entretien qu’il partage avec Roger Mendy, qu’il appelle petit-frère, l’ancien international sénégalais et père de l'ex-international français Ibrahim Bâ, s’est prononcé sur la sélection nationale, sur les chances du Sénégal au Mondial, le chantier de la Tanière. C’est pour dire que le problème, ce sont le flanc gauche et le flanc droit.
 
Les Echos : Comment analysez-vous le groupe du Sénégal au Mondial ?
Ibrahima Bâ «Eusebio» : Je félicite avant tout les joueurs pour cette seconde qualification à la Coupe du monde. Les dirigeants ont fait beaucoup d’efforts, tout comme l’Etat du Sénégal, c’est le lieu de les féliciter, mais aujourd’hui, ce n’est pas parce que nous sommes qualifiés au Mondial que tout est nickel. Nous sommes dans un groupe extrêmement difficile. Les gens croient que c’est facile, mais ce n’est pas le cas. Les Polonais ont une superbe équipe, les Colombiens ont une superbe équipe, qui a d’ailleurs battu la France avec les Falcao et Cie. Le Japon sera à sa huitième participation à une phase finale de Coupe du monde, cela veut dire que c’est une équipe expérimentée, mais le Sénégal n’a rien à perdre. Il faudra que les joueurs essaient d’assimiler le système que le sélectionneur national veut mettre en place. Le 3-5-2, qui n’est pas difficile, il suffit juste aux joueurs d’écouter très bien les consignes du coach pour assimiler les fondamentaux de ce système. Car, nous avons des joueurs intelligents, qui sont pratiquement titulaires dans leurs clubs respectifs. Pour moi, ça sera facile, s’ils écoutent le coach et cela peut nous valoir beaucoup de satisfaction.
 
Aliou Cissé a récemment dit qu’il n’allait pas courir éternellement derrière Ferland Mendy. Est-ce la bonne décision et quelle est la politique pour aborder les binationaux ?
Au niveau de l’équipe nationale et surtout de la Fédération, ils devraient trouver des intermédiaires ou une cellule, qui peuvent aller à l’extérieur et qui ne visent que ça. Prendre des gens, par exemple mon petit-frère Roger qui est là, en lui disant qu’on te confie cette mission pour aller voir le joueur, ses parents, afin de le copter pour qu’il joue pour le Sénégal. Le joueur aussi, à un moment donné, on ne fait pas attention à lui. Cela m’est arrivé avec mon fils (Ibrahima Bâ). Ils commencent à flamber trois ou quatre matchs, tout de suite, on veut aller vers lui, pour moi, c’est une grave erreur. Un joueur, il faut le suivre dès le début, jusqu’à la fin. Tous les joueurs qu’on a pris en équipe nationale, il y en a beaucoup qui étaient au Sénégal, mais on en parlait pas. Quand ils ont commencé à flamber à l’étranger, on les a pris avec la sélection nationale. Il faudra changer de politique. S’ils sont partis d’ici pour aller s’imposer ailleurs, c’est qu’ils sont bons. Cela veut dire que notre championnat n’est pas mal. Il suffit de les accompagner.
 
Pour votre fils, qu’est-ce qui l’avait empêché de jouer pour le Sénégal ?
C’est très difficile pour un père de dire aux dirigeants : prenez mon fils en sélection nationale. Moi, je savais qu’il était bon. Il y a aussi le cas de Leroy Sané, très bon en ce moment avec City. Son père était un international sénégalais. Au début, ils voulaient le prendre, mais en fin de compte, il a choisi l’équipe nationale d’Allemagne. Maintenant, on regrette. Il y a d’autres cas. Pour moi, j’avais dit au départ de faire vite, sinon il y avait la France qui était derrière. Moi, je n’ai jamais voulu qu’il joue pour la France, mon souhait était qu’il porte le maillot du Sénégal, ce qui serait ma fierté. En fin de compte, les dirigeants m’ont dit que s’il ne joue pas avec  les Espoirs de la France, ils vont le suspendre. J’en ai parlé avec Claude Leroy qui était le sélectionneur national, à l’époque, malheureusement, cela ne s’est pas fait. Il a finalement joué pour la France.
 
Pour le système 3-5-2 qui a fait tant de bruit après les deux matchs amicaux de mars dernier…
 
On ne peut attendre à deux mois de la Coupe pour inventer un système. Il fallait le faire avant. On a des joueurs intelligents qui jouent dans les grands clubs. S’ils écoutent bien, ils peuvent adhérer à ce système. (Roger Mendy qui était à côté de lui, le coupe et indique : ‘’D’autant plus que ce sont des professionnels et c’est à eux de s’adapter à n’importe quelle système de jeu. Le professionnel n’a qu’à faire son métier, que ce soit le football  ou n’importe discipline. Un professionnel devant n’importe quel système de jeu doit pouvoir le comprendre pour jouer avec. Il n’y a pas de débat. Le problème, c’est la formation. Le football de base, n’a jamais bénéficié d’une bonne formation au Sénégal. Le gamin à l’âge de six ans aura besoin de dix ans pour apprendre les rudiments du football. On n’avait pas cette formation, mais on a fait avec notre intelligence dans le jeu. Actuellement les gosses qui jouent au pays, vous leur sortez un système, ils sont tous perdu. Cette lacune n’est pas typiquement sénégalais, mais celle  du football africain noir.
 
Mais la sélection nationale est composée de joueurs formés à l’étranger…
C’est dommage. Raison pour laquelle, j’ai dit qu’à chaque projet de jeu, ils doivent être capables de l’appliquer, le cas contraire, cela veut dire qu’il y a problème’’. Ibrahima Ba reprend : Roger a parfaitement raison. Depuis combien de temps, l’équipe nationale n’a plus des latéraux comme avant ? Vous trouvez ça logique ? Depuis 1986, on n’a plus de latéraux.
 
D’ailleurs Aliou Cissé indique que son problème, c’est le flanc gauche. Etes-vous d’accord avec lui ?
Ils répètent ensemble : il  y a le flanc gauche et le flanc droit. (Roger Mendy ajoute : ‘’surtout actuellement, nous avons essayé un nouveau système où nos latéraux n’ont pas donné satisfaction.
 
Mais Aliou Cissé a dit qu’il n’irait pas au Mondial avec ce système…
C’est une information, mais c’est fort possible qu’il l’applique en Russie. Qui sait ? Il faut dire que ce 3-5-2 est un système qui renforce beaucoup plus le milieu de terrain, pour pouvoir monopoliser le ballon et bien dérouler. Mais attention, a la perte du ballon, le 3-5-2 disparait pour devenir 5-4-1. Ce que nos gosses n’arrivent pas à comprendre, c’est de compléter le milieu qui devient 5 pour la récupération du cuir, mais à la perte du ballon, nous avions tout le temps des problèmes. Le premier match, c’était Gassama qui a eu des problèmes et le second, c’était Armand qui était en difficulté, car les trois axiaux ne peuvent pas bouger sur les côtés. Ce système est typiquement italien, appliqué par les Allemands pour pouvoir les contrecarrer, pour avoir plus d’intensité au milieu lors du match Italie-Allemagne à l’Euro 2016.
 
Est-ce normal pour le Sénégal de se passer d’un joueur comme Demba Bâ ?
Est-ce qu’il est au top ?
 
Oui, il a marqué des buts depuis son retour en Turquie. Il est en train de revenir à son meilleur niveau.
C’est bien, mais il faut savoir que le club est diffèrent de la sélection nationale. Il est en train de revenir, cela veut dire qu’il n’est pas encore descendu du train’’.
 
Vous ne voulez pas de lui, donc ?
Eusebio reprend la parole : ça reste encore. Si l’entraineur ne l’a pas pris, cela veut dire que ça reste. Il est en train de revenir, on attend ses performances sur le terrain.
 
 
 
 
 
 
 
 


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | bOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL


(Vidéo) Mondial 2018: L’accueil des arbitres sénégalais à l’AIBD, Regardez!

Après 1998, les Bleus de 2018 sont aussi champions du monde ! - Débrief et NOTES des joueurs (France 4-2 Croatie)

3es, les Belges se consolent avec un résultat historique - Débrief et NOTES des joueurs (Belgique 2-0 Angleterre)

CdM : France 1-0 Belgique (France en finale)

POUR SA BELLE PRESTATION LORS DE BELGIQUE VS JAPON: Les internautes demandent que Malang Diédhiou soit désigné pour officier la finale

KALIDOU KOULIBALY: «L’avenir footballistique sénégalais sera radieux»

KALIDOU KOULIBALY: «La seule option du Sénégal, c’est d’aller en 8e»

Pourquoi Diao Baldé Keita ne joue pas?

Le ministres rwandais des affaires étrangères, Nwanko Kanu, Bafé Gomis...félicitent les lions

ALIOU CISSE SELECTIONNEUR NATIONAL: «C’est une victoire méritée, mais il n’y a pas d’euphorie»


Boomerang: Flou artistique

Boomerang: Bois vert

Boomerang: Avant-garde

Boomerang: Zombies

Boomerang: Quand le ministère public dit le droit contre l’Etat

Boomerang: Universalité

Boomerang: Délitement

Boomerang: Rocher

Boomerang: Ça balance

Boomerang: Intempéries