jotaay

Gargantua



Gargantua
Si nous vivions avec le virus, comme nous y invitait Niangal, le virus vit par nous. Nous l’engraissons et lui donnons beaucoup de grain à moudre. Bref, depuis qu’il a atterri à l’Aibd, le 2 mars 2019, le coronavirus s’en est donné à cœur joie, faisant preuve d’un appétit gargantuesque. Et aujourd’hui, cinq mois plus tard, il y a bien lieu de lui faire subir une cure d’amaigrissement et par tous les moyens, car il y va de notre survie à tous. Et comme le ministère de la Santé va faire incessamment le point de la situation mensuelle, attendons de voir. Mais, ce qui est sûr, c’est que le bilan de ce mois écoulé est le plus lourd. Raison pour laquelle il faut en faire le point de départ d’une nouvelle stratégie. Par exemple, pour les points quotidiens sur la pandémie, remplacer la litanie des chiffres par un discours de sensibilisation délivré par un homme de l’art, sur les risques à ne pas référer rapidement à une structure de santé dès les premiers symptômes, entre autres. Il faut aussi procéder à une distribution massive de masques et, surtout, sanctionner sans état d’âme ceux qui bravent l’interdit. Enfin, restreignons la fréquentation des obsèques et autres rassemblements quand une personnalité décède.
Waa Ji
 
LES ECHOS

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | bOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub



Boomerang: Arguties

Boomerang: VRD

Boomerang: Dextérité

Boomerang: Choix

Boomerang: Cache-cache

Boomerang: Jaxaay bis

Boomerang: Immersion

Boomerang: Maître queux

Boomerang: Canossa

Boomerang: Dilemme




SANTE

En direct:Nombre de personnes décédées à cause du coronavirus COVID-19 dans le monde selon le pays

Découvrez le Neem, l'arbre aux 1001 vertus

Coronavirus : un urgentiste préconise une ligne téléphonique spéciale

APPARITION D’UN NOUVEAU VIRUS RESPONSABLE D’INFECTIONS PULMONAIRES CHEZ L’HOMME

QU’EST-CE QUE L’OPHTALMOLOGIE?

Bientôt, la transplantation rénale au Sénégal

Sénégal : "Bargny, l'émergence à tout prix ,"

Centre national de transfusion sanguine : Pourquoi la banque de sang est vide

pharmacie de garde la plus proche

Les plantes médicinales, une niche méconnue : Un patrimoine à protéger pour les générations futures