jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal

GRIS BORDEAUX 3E TIGRE DE FASS: «Des gens à qui on a donné la parole devant le ministre ont fait hors sujet ; on les attendait au nord, ils sont partis au sud»



 
 
Le troisième Tigre de Fass ne change pas son fusil d’épaule. Gris Bordeaux, qui réclame toujours le départ du Cng, a porté l’estocade contre ses collègues lutteurs qui sont passé à côté, devant le ministre des Sports.
 
«Des gens ont été choisis pour porter le combat devant le ministre, mais ils n’ont pas été à la hauteur. Leurs propos ne m’ont pas du tout enchanté. Ils ont fait hors sujet. On les attendait au nord, ils ont filé au sud et cela me dérange», peste Gris Bordeaux, qui ne veut pas lever le pied, malgré le mémorandum remis au ministre des Sports.
 
«On réclame la levée immédiate de la suspension de Lac 2»
 
«Il nous a donné un délai de réflexion, on attend. Mais il faut battre le fer quand il est chaud comme le Cng est géré par des hommes sans cœur. Nous sommes à l’écoute du ministre, s’il ne réagit pas, on va continuer le combat», a ajouté le troisième Tigre de Fass, qui a demandé la levée immédiate de la suspension de Lac 2. «Le ministre doit régler au plus vite la suspension de Lac 2. Nous sommes dans un pays de droit et il a dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas. Le Cng fait de la dictature et refuse qu’on le dise, mais nous en avons marre. On a touché le fond», peste-t-il. En direction de Matar Bâ, il lance : «s’il n’exécute pas nos demandes, on ne va pas reculer d’un iota». Pour Gris Bordeaux, cela fait 24 ans qu’ils subissent la dictature du Cng, l’heure est venue de dire stop.
 
«Nous avons marre de la dictature du Cng,  qu’il parte»
 
«Le combat que nous menons, c’est pour nos frères qui arrivent, car si cela se gâche un jour, ils seront les perdants. Cette dictature doit prendre fin». Interpelé sur la proposition de faire du Cng une fédération, Gris Bordeaux affirme que c’est une bonne chose. «Le ministre nous a dit oui, mais il nous a mis en garde sur les conséquences. Mais on l’assume. Nous sommes preneurs», dit-il avant de poursuivre : «le mot Vip ne veut rien dire. Dans toute discipline, il y a ceux qui sont en haut et ceux qui sont en bas. Il faut l’accepter et cela ne sera pas un problème si on passe à une fédération». Gris Bordeaux de tirer la sonnette d’alarme sur le danger qui guette ce sport. «La lutte n’avance pas. Les choses n’avancent pas. 90% des lutteurs ont migré en Europe. On n’a plus d’espoir surtout pour les jeunes qui arrivent. Et le Cng est l’unique responsable. Ils ne sont motivés que par l’argent et cela doit cesser».
 
 Les dix points du mémorandum des lutteurs remis au ministre des Sports
1-l’audit du Cng
2-la restituons des sommes indument ponctionnées sur les reliquats des lutteurs
3-l’annulation de la suspension des lutteurs
4-la gestion de l’arène nationale
5-La disparition du Cng
6-l’assurance des lutteurs
7 la participation financière en lutte simple
8-la surprime sur cachet des lutteurs
9-les participations des lutteurs aux institutions sociales
10- le statut du manager


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | bOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL



Boomerang: Effets de manche

Boomerang: ​Voix de la raison

Boomerang: Tabou aboli

Boomerang: Canari

Boomerang: Cancrelat

Boomerang: Ila Touba

Boomerang: Prétexte

Boomerang: Tempo

Boomerang: Match-piège

Boomerang: Charivari