jotaay

ELLE CONTINUAIT À POMPER LE COMPTE BANCAIRE DE SON COPAIN DÉCÉDÉ: Amsatou Sow poursuivie en justice par la veuve de son amant



ELLE CONTINUAIT À POMPER LE COMPTE BANCAIRE DE SON COPAIN DÉCÉDÉ: Amsatou Sow poursuivie en justice par la veuve de son amant
 
 
Sachant bien que son amant Jacques était mort, la dame Amsatou Sow persistait à faire des retraits frauduleux du compte de celui-ci. Ainsi, elle y a pris le montant d'un million 500 mille F. Hélas pour elle, Amsatou Sow a été traduite hier devant le juge des flagrants délits de Dakar par la veuve de son amant qui lui réclame ledit montant. Elle a été condamnée à 3 mois de prison assortis du sursis et à payer la somme d'un million à Marie Madeleine Ngari, la veuve de son défunt copain. 
 
 
Amsatou Sow est unique en son genre. Petite-amie du défunt mari de Marie Madeleine Ngari, elle effectuait des retraits frauduleux sur le compte de ce dernier, même après sa mort. Ainsi, c'est la somme de d'un million 500 mille F qu'elle a prise dudit compte logé à la banque Atlantique. En effet, il a résulté des débats d'audience que lors de leur romance, Amsatou Sow profitait des largesses de son amoureux, qui non seulement lui payait son appartement, mais avait mis à sa disposition sa carte bancaire. Et à la mort de son amant, elle continuait à retirer de l’argent du compte bancaire, comptant sur l’aide de son amoureux mort pour subvenir à ses besoins et à ceux de son fils. 
Ainsi, Amsatou Sow a été traînée pour escroquerie, hier, devant la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar par Marie Madeleine Ngari, la femme de son amant. A la barre, elle a catégoriquement nié avoir retiré ladite somme du compte de son défunt amant. «Lorsque j'ai su qu'il est mort, j'ai déposé les papiers à la banque. J'avoue que j'avais sa carte Gab. Mais, sa femme m'accuse de vol alors que je n’ai retiré qu’un million 250.000 francs Cfa. Cela fait un an que mon copain est mort mais je l'ignorais. Jacques était un blanc généreux. Il m'entretenait avec mon fils. Il payait mon appartement et me nourrissait. C'est moi qui lui achetais parfois ses médicaments et payais l'un de ses appartements», a expliqué la prévenue. 
Interpellée sur le montant de 1 million 595.000 retiré en une journée, dès qu’elle a appris la mort de son amant, elle botte en touche. «Je ne peux pas retirer un million en une journée. Lorsqu'on m'a arrêtée, j’étais dans les dispositions de payer la somme qu’on me reprochait avoir retirée. J’ai même demandé un moratoire, mais sa femme a refusé. Mais, je voulais lui faire une avance de 500.000 francs», lâche-t-elle. La partie civile, par le biais de son avocat, Me Babacar Mbaye, de soutenir : «Amsatou a perdu tout espoir quand elle a appris le décès de son amant. Sur ce, elle a voulu en profiter. Vu que son oncle a fait une avance de 500 mille francs Cfa. Je réclame la somme de 1 millions 095.000 F pour le compte de ma cliente», a martelé la robe noire. Pour sa part, le maître des poursuites a requis l’application de la loi pénale contre Amsatou Sow. Et finalement, le tribunal l’a condamnée à 3 mois de prison avec sursis et à payer la somme d'un million 095.000 à la veuve Marie Madeleine Ngari. 
 
Fatou D. DIONE
LES ECHOS

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | bOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub



Gargantua

Boomerang: Coup de Jarnac

Boomerang: Radio Cancan

Boomerang: Rest in peace

Boomerang: Alternative

Boomerang: Unisson

Boomerang: Métayers

Boomerang: Tout ouïe

Boomerang: Spartiates

Boomerang: Turpitudes




SANTE

En direct:Nombre de personnes décédées à cause du coronavirus COVID-19 dans le monde selon le pays

Découvrez le Neem, l'arbre aux 1001 vertus

Coronavirus : un urgentiste préconise une ligne téléphonique spéciale

APPARITION D’UN NOUVEAU VIRUS RESPONSABLE D’INFECTIONS PULMONAIRES CHEZ L’HOMME

QU’EST-CE QUE L’OPHTALMOLOGIE?

Bientôt, la transplantation rénale au Sénégal

Sénégal : "Bargny, l'émergence à tout prix ,"

Centre national de transfusion sanguine : Pourquoi la banque de sang est vide

pharmacie de garde la plus proche

Les plantes médicinales, une niche méconnue : Un patrimoine à protéger pour les générations futures