jotaay
jotaay jotaay

jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal
THIERNO MADANI TALL AUX POLITICIENS  :«Sans la paix, l'économie ne marche pas, les commerces ne fonctionne pas et vous n'aurez pas d'argent» CONTRE GATSA-GATSA PRÔNE PAR L’OPPOSITION : Abdoulaye Dièye mobilise et entonne l’hymne de la paix INCENDIE AU MARCHÉ OCASS DE TOUBA 26 MOIS APRÈS LE DERNIER SINISTRE : Le coin appelé «Macket bi» prend feu, plusieurs cantines consumées, des millions réduits en cendres GAMOU DE LOUGA: Mansour Sy Djamil, Macky Sall et les mandats HARO SUR UN GANG DE FAUX POLICIERS A KEUR MASSAR: Quatre anciens militaires dont le chef de sécurité de la cité Mixta et un civil ciblent des prostituées, les rackettent et les violent à tour de rôle dans leurs appartements DÉTOURNEMENT D'UNE MINEURE DE 15 ANS : Le procureur sermonne Seck Diallo et lui révèle qu'il devait comparaître en chambre criminelle pour viol et pédophilie DISCOURS SUBVERSIFS ENTRETENUS PAR L’OPPOSITION  :Les mises en garde des cadres de Benno contre les «pyromanes» L’AFFAIRE OUSMANE SONKO-ADJI SARR EN CHAMBRE CRIMINELLE : Les députés de Yewwi se radicalisent, préviennent Macky Sall et convoquent leur droit de résister aux côtés de Ousmane Sonko AUDITIONNÉ AU FOND HIER PAR LE JUGE D’INSTRUCTION: Cheikh Cissé présente ses excuses et dépose une demande de liberté provisoire RÉPLIQUE DE SERIGNE BASSIROU GUEYE à OUSMANE SONKO: «Heureusement qu'il n'avait pas dit que j'étais venu rôder aux alentours de Sweet Beauté, il n'a pas dit que c'est moi qui l'ai conduit à Sweet Beauté»

DIFFICULTES POUR LES PME D’ACCEDER AUX FINANCEMENTS DES BANQUES :Quand certains mécanismes financiers de l’Etat vont à l’encontre du dispositif de l’Uemoa



 
 
Les Petites et moyennes entreprises qui évoluent généralement dans l’informel ont souvent des difficultés pour accéder aux financements des banques. Face à cet écueil, l’Uemoa a mis en place un dispositif pour renforcer l’organisation des structures qui accompagnent les entreprises, de faire la promotion des Pme et de faciliter l’accès aux financements. Seulement, certains mécanismes de financement de l’Etat n’optimisent pas le dispositif.    
 
 
 
Au terme de l’atelier de préparation de la concertation nationale sur le financement des Petites et moyennes entreprises (Pme) au Sénégal, le directeur des Pme au ministère du Commerce, de la Consommation et des Pme, Seydina Aboubacar Sadikh Ndiaye, est revenu sur les difficultés d’accès aux financements des Pme. A l’en croire, au Sénégal, les Pme n’ont pu capter que moins de 10% des crédits accordés par les banques ; au moment où le niveau moyen d’accès au financement est de 14% dans l’espace Uemoa. Ces difficultés d’accès au financement découlent, dit-il, de la qualité financière des dossiers des Pme. A cet effet, il explique que les banques rencontrent beaucoup de difficultés pour apprécier les risques qui entourent ces Pme. Poursuivant, il fait remarquer que nos Pme évoluent généralement dans le secteur informel et n’ont pas d’états financiers. Et, c’est un problème, dit-il, pour la banque d’apprécier la Pme si elle n’a pas d’états financiers. Outre ces difficultés, il se désole de constater que beaucoup de mécanismes qui visent à financer les entreprises ne travaillent pas avec le dispositif mis en place par la Bceao pour accompagner les Pme à accéder aux financements des banques. Ce dispositif de soutien aux financements, ajoute-t-il, existe dans tous les Etats de l’Uemoa et a pour mission de renforcer l’organisation des structures qui accompagnent les entreprises, de faire la promotion des Pme, et de faciliter l’accès aux financements. « Dans le fonctionnement du dispositif, il y a les structures d’appui et d’encadrement (Sae) et leur mission, c’est d’accompagner les Pme, les préparer à s’adapter aux normes des banques pour pouvoir accéder aux financements », précise M. Ndiaye. Malheureusement, dit-il, « l’Etat a mis en place des mécanismes financiers qui n’optimisent pas les avantages du dispositif à travers des projets qui sont dans les ministères. Parfois ce sont des partenaires au développement qui financent les entreprises mais qui ignorent l’existence de ce dispositif », précise le directeur des Pme. Ce qui lui fait dire qu’il y a un besoin de vulgariser les avantages qu’offre ce dispositif parce que tous les acteurs y trouvent leur compte ; l’Etat, pour résoudre ce problème de financement des entreprises, les Pme qui auront beaucoup plus de facilité et les banques qui sont accompagnées par la Bceao qui est le régulateur à travers ce guichet de refinancement qui leur permet de couvrir à hauteur de 90% de l’encours de crédits accordés aux Pme. Cette vulgarisation est d’autant plus importante que les Pme, souligne Seydina Ndiaye représentent 99,8% du tissu économique et les entreprenants 88% du tissu économique.
 
M. CISS
 
LES ECHOS

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs


Incantations

Extradition

Fog

Graille

Manœuvre

Entregent

Il se fait tard

Gouffre

Delirium tremens

Effroi


LIVE RADIO




SANTE

DR MARIE KHEMESSE NGOM NDIAYE, NOUVELLE MINISTRE DE LA SANTÉ A SA SORTIE D’AUDIENCE AVEC LE PRESIDENT SALL :«Il va falloir renforcer mais surtout améliorer la qualité de tout ce qui se faisait»

Le SAMES décrète une journée « sans blouse » ce jeudi

SALON INTERNATIONAL DU MEDICAMENT:L’Ordre des pharmaciens déplore les médicaments de la rue et met l’Etat devant ses responsabilités

Covid : 1 décès, 11 cas

Covid : 0 décès, 10 cas positifs

Covid : 14 cas

Covid-19 : 18 cas

Les travailleurs de l’hôpital de Mbour en grève

Covid : 0 décès, 26 nouveaux cas

Covid : aucun décès de noté, les cas légèrement en baisse