jotaay
jotaay

jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal

CÉRÉMONIE DE LANCEMENT DE VENTE DES CARTES DU PDS Des militants de Bara Gaye sèment la pagaille et assurent que ce n’est que le début



CÉRÉMONIE DE LANCEMENT DE VENTE DES CARTES DU PDS Des militants de Bara Gaye sèment la pagaille et assurent que ce n’est que le début
 
La permanence Oumar Lamine Badji a été le théâtre d’une âpre confrontation entre militants du Pds hier.La cérémonie de lancement de la vente des cartes qui devait s’y tenir a été transformée,durant une vingtaine de minutes,en unchamp de bataille opposant les pro Bara Gaye aux autres militants du Pds.Pompes à gaz, branches d’arbres et autres matériels qui étaient à portée de main ont servi d'armes aux partisans du maire de Yeumbeul, qui dénoncent la mise à l’écart de leur leader.Et face à la riposte menée par les agents de sécurité et les éléments du Meel, une bataille a éclaté causant quelques blessés.
 
On a connu le Pds,alors dans l’opposition, qui n’hésitait pas à conduire des manifestations contre le régime socialiste. Mais actuellement, c’est un parti fissuré en mille morceaux qui se présente aux Sénégalais. Dans la dynamique de renouvellement de ses bases, une vente des cartes a été entreprise et la cérémonie de lancement s’est tenue hier, à la permanence Oumar Lamine Badji, sans que  Bara Gaye, secrétaire général adjoint du parti, ne soit invité. La goutte d’eau de trop qui a mis les partisans du maire de Yeumbeul dans tous leurs états. Des échauffourées ont éclaté lorsque l’un d’eux a arraché le micro pour fustiger l’absence de Bara Gaye à la cérémonie. Avant même que l’on comprenne ce qui se tramait, des dizaines d’hommes se sont rués vers le présidium pour s’attaquer aux responsables qui présidaient la séance. Proférant des insultes à tue-tête, les partisans de Bara Gaye se sont attaqués à  tous ceux qui ont voulu leur barrer la route. Ils ont fait usage de pompes à gaz pour disperser la foule. Le Mouvement des élèves et étudiants libéraux étant bien représenté, ses membres leur ont servi une belle riposte et tout est alors parti en vrille. Alors que l’on évacuait Woré Sarr, Doudou Wade et les autres, les dissidents ont saisi des chaises pour les balancer sur la foule. Il a fallu une trentaine de minutes aux jeunes du Meel et aux agents de sécurité pour faire sortir les pro Bara Gaye des lieux. Malgré qu’ils aient vidé les lieux, les nerfs sont restés tendus pendant quelques minutes encore avant que les organisateurs ne réussissent à mobiliser le peu de militants qui restaient encore dans la permanence.
 
«Nous allons nous battre jusqu’à ce que Bara Gaye soit rétabli dans ses droits. Il n’est pas question d'abdiquer….»
 
Suant à grosses gouttes en tentant de faire entendre raison à ses compagnons, ce partisan de Bara Gaye estime qu’ils ont atteint leur but en réussissant à disperser la foule. «Ça suffit, nous avons réussi notre combat d’aujourd’hui,alors allons-nous préparer pour ceux des jours à venir, parce que ce qui est sûr, c’est que nous n’en sommes qu’au début», répétait-il au groupe d’hommes qu’il essayait de contenir tant bien que mal. Bien qu’il soit réticent au début, ce jeune partisan de Bara Gaye a fini par nous parler. «Tout le Sénégal est témoin des sacrifices de Bara Gaye pour le Pds. Il a trimé pour ce parti en donnant de son temps et de ses ressources. Et maintenant,on veut l’écarter comme un malpropre. Eh bien, ça ne passera pas», déclare-t-il avant d’enchaîner : «des vautours ont déclenché la campagne de liquidation de Bara Gaye en allant raconter des contrevérités à Karim Wade qui les a cruessans chercher a recueillir la version de Bara. Nous allons nous battre pour rétablir la vérité», fulmine ce proche du maire de Yeumbeul.
Pour ce dernier, ce n’est pas pour rien qu'il a été choisi comme secrétaire général adjoint du Pds. «Bara Gaye mérite amplement sa place au sein du Pds, rien ni personne ne viendra chambouler cela. S’ils espèrent nous faire fuir comme les Omar Sarr et autres, ils se fourrent le doigt dans l’œil», affirme ce partisan de Bara Gaye qui assure que son leader ne compte en aucun cas sortir du parti pour jouer à la victime, il compte se battre et les jeunes qui l’accompagnent sont disposés à mener le combat, advienne que pourra.
 
 
Ndèye  Khady DIOUF
 


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | bOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub



Boomerang: Justice

BOUMRANG : Le calice jusqu’à la lie

BOUMRANG : Tenue

BOUMRANG : Gages

Boomerang: Saison

Boomerang: Footeux

Boomerang: Grand oral

Boomerang: Concrétions

Boomerang: Retour de bâton

Boomerang: Pressoirs




SANTE

En direct:Nombre de personnes décédées à cause du coronavirus COVID-19 dans le monde selon le pays

Découvrez le Neem, l'arbre aux 1001 vertus

Coronavirus : un urgentiste préconise une ligne téléphonique spéciale

APPARITION D’UN NOUVEAU VIRUS RESPONSABLE D’INFECTIONS PULMONAIRES CHEZ L’HOMME

QU’EST-CE QUE L’OPHTALMOLOGIE?

Bientôt, la transplantation rénale au Sénégal

Sénégal : "Bargny, l'émergence à tout prix ,"

Centre national de transfusion sanguine : Pourquoi la banque de sang est vide

pharmacie de garde la plus proche

Les plantes médicinales, une niche méconnue : Un patrimoine à protéger pour les générations futures