jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal

BRAQUAGE VERS 05 DU MATIN A GUEDIAWAYE WAKHINANE NIMZATH: 12 malfaiteurs armés attaquent un magasin d’alimentation, le dévalisent et disparaissent



BRAQUAGE VERS 05 DU MATIN A GUEDIAWAYE WAKHINANE NIMZATH: 12 malfaiteurs armés attaquent un magasin d’alimentation, le dévalisent et disparaissent
 
La série de cambriolages et de vols à main armée contre les officines de commerce de produits consommables refait surface dans le département de Guédiawaye. Après le coup d’un gang de trois individus contre un magasin d’alimentation générale, sis au rond-point dénommé «Karaf» (voir édition du mercredi 22 mai), les brigands se sont signalés à nouveau, avant-hier, vers 05h, dans un autre magasin similaire, établi sur la corniche, près de Hamo 6 de la commune de Wakhinane Nimzath.
 
 
Encore un magasin d’alimentation générale bien achalandé braqué et dévalisé par un commando de 12 gangsters à Wakhinane Nimzath, dans le département de Guédiawaye. Ces derniers ont fait irruption sur les lieux, vers 05h du matin, et ont fait sauter les verrous des portails du magasin à l’aide de matériels adéquats, avant de se mettre à dévaliser l’établissement commercial. 
 
 
Les braqueurs détenaient des pistolets, des fusils de chasse et des machettes et opéraient à visage découvert
 
 
Au moment d’attaquer le magasin, d’après des voisins de quartier, les malfaiteurs détenaient des pistolets, des fusils de chasse et des machettes. Ils opéraient également à visage découvert et avaient bien surveillé leurs arrières, en pointant des guetteurs aux différents points d’accès du magasin. D’autres s’affairaient à l’intérieur de l’officine de commerce, prenaient des sacs de produits alimentaires de natures diverses et les embarquaient dans leurs véhicules type pick-up. En plein braquage, un habitant du quartier tombe sur eux, craint pour sa vie et fait brusquement demi-tour. Mais, l’un des guetteurs armés l’aperçoit, redoute une dénonciation au niveau du voisinage et presse le pas pour rattraper le jeune garçon. Qui flaire le coup, se garde de se retourner et presse le pas. Il file droit vers le domicile de ses parents, s’engouffre en catastrophe dedans et referme aussitôt la porte derrière lui. 
 
 
Ils débarquent à bord de deux pick-up, emportent une importante quantité de produits alimentaires et disparaissent
 
Craignant une intervention musclée du voisinage, rapportent des habitants, le guetteur en question accourt, alerte les membres du gang et les somme de vider séance tenante le plancher. Les braqueurs armés se précipitent et emportent une importante quantité de produits alimentaires estimée à deux millions de francs Cfa ainsi que des liquidités. Ils découvrent auparavant sous le feu de l’action dans le magasin un coffre-fort contenant de l’argent, qu’ils ont vidé et abandonné sur les lieux, avant de disparaitre à bord de leurs deux véhicules type pick-up. Un fils du propriétaire du magasin – qui a l’habitude de passer la nuit dans le magasin d’alimentation générale - se trouvait à l’intérieur au moment des faits. Il n’a pas été cependant attaqué par les malfaiteurs. La police de Wakhinane Nimzath a constaté les faits et ouvert une enquête. 
 
Vieux Père NDIAYE
 
 
 
 
CHERIF DIA PROPRIETAIRE DU MAGASIN CAMBRIOLE 
«Ils ont emporté des produits alimentaires estimés à 2 millions»
 
Alerté par le voisinage, vers 05h du matin, Chérif Dia, propriétaire du magasin, soutient avoir perdu presque toute sa marchandise. «Les bandits ont presque emporté dans le magasin. Ils ont pris des sacs de sucre et de bonbons à la menthe fraîche ainsi que des cartons d’huile, entre autres. La valeur marchande des produits alimentaires volés frôle les deux millions de francs Cfa», a soutenu Dia. Et d’ajouter : «mon épouse avait une table et un coffre-fort à l’intérieur. Mais, ils ont cassé ledit coffre-fort et emporté tout l’argent». Il affirme avoir fait la déclaration au poste de police de Wakhinane Nimzath et attend la suite de l’enquête. 
 
V. P. NDIAYE
 
 
 
AMINATA LY, EPOUSE DE LA VICTIME DU BRAQUAGE 
«Quand on m’a annoncé ça, j’avais le souffle coupé car mon fils..»
 
Aminata Ly a abondé sur le même sillage que son mari Chérif Dia et déclare : «quand on m’a annoncé ça, j’étais d’abord comme tétanisée et pétrifiée. Mon mari était en train de dormir en ce moment. J’avais peur et ne pouvais même pas descendre toute seule, puis rejoindre les lieux du braquage du magasin. J’ai dû appeler au secours le voisinage. Qui m’a aidé à descendre et se rendre sur place. J’avais le souffle presque coupé car mon fils dormait à l’intérieur du magasin lorsque les bandits opéraient. Je pensais que mon fils était mort ou emporté par les gangsters. Le voisinage a essayé de me rassurer sur l’état de santé de mon enfant mais j’ai insisté et leur ai demandé de dire à celui-ci de se lever pour que je puisse le voir». Et de poursuivre : «les malfaiteurs ont défoncé les deux portes et se sont introduits à l’intérieur du magasin avant faire main basse sur une importante quantité de produits alimentaires», a soutenu Mme Ly. Des habitants disent que le commando était composé d’une douzaine de brigands armés. 
 
V. P. NDIAYE 


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | bOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL



Boomerang: Pétroleurs

Boomerang: Plateforme

Boomerang: ​Taïaut !

Boomerang: Péché mignon

Boomerang: S’en-fout-la mort

Boomerang: Excès de bien

Boomerang: Ouroboros

Boomerang: Guéguerre

Boomeran: Paradigme

Boomerang: La cigale et la fourmi