jotaay

ADJI SARR LANCE UN DEFI À SONKO «S’il jure sur le Saint Coran qu’il n’a pas couché avec moi, je retire ma plainte»



ADJI SARR LANCE UN DEFI À SONKO «S’il jure sur le Saint Coran qu’il n’a pas couché avec moi, je retire ma plainte»
 
Adji Sarr qui a accusé Ousmane Sonko de viol et menaces de mort a parlé hier en exclusivité à LeralTv. Une occasion pour elle de revenir sur plusieurs aspects de l’affaire. Elle réitère ses accusations et défie son présumé violeur en disant qu’elle est prête à retirer sa plainte si Sonko jure sur le Saint Coran qu’il n’a pas couché avec elle. Elle confirme aussi être enceinte et indexe Sonko.
 
 
Adji Sarr a fait le récit des supposés viols dont elle serait victime de la part d’Ousmane Sonko. Des viols qui auraient commencé le jour même où le leader de Pastef l’a trouvée au salon de massage pour la première fois. Une séance de «massage tonifiant» payée 20.000 F Cfa qu’elle a remis à sa patronne avant de commencer la séance. Une séance lors de laquelle, à la fin, Sonko, dont il a vu les deux armes au moment où il se déshabillait, aurait insisté, à coups de menaces, pour coucher avec elle, bien qu’elle l’ait supplié de la laisser tranquille, en vain. «Il m’a tirée et m’a prise à la gorge et m’a obligée à me coucher au sol.Je l’ai prié de me laisser. Il m’a dit : ‘’tu penses que je vais rater cette occasion…’’ Ensuite il m’a verséedessus l’huile de massage eta couché avec moi».Précisant qu’elle était vierge, elle souligne n’avoir jamais dit que Sonko lui a pointé deux armes au moment de la violer. «Je n’ai pas dit qu’il m’a pointé une arme. Il ne m’a pas pointé une arme. Il m’a dit :‘’tu as vu mes armes ! Cela veut dire que je peux en donner à d’autres qui pourront te tuer sans que personne ne le sache’’». Elle soutient également qu’après l’acte, Sonko lui a dit : «ce que j’ai fait ici, où tu puisses en parler dans le monde, personne ne va le croire. Les gens vont dire que c’est un complot et c’est toi qui vas payer les pots cassés. Je pense que tu ne vas pas prendre le risque que tes parents sachent que tu travailles comme masseuse».
 
 
«Il ne m’a pas pointé une arme. Il m’a dit : ‘’tu as vu mes armes !’’»
 
 
A l’en croire, cinq jours après les faits, elle a décidé d’abandonner son travail et de rentrer chez ses grands-parents au village, prétextant un décès. «Je voulais juste fuir, aller chez mes grands-parents, comme il ne connaît pas là-bas. J’ai profité de l’absence de Fina (sa patronne) pour prendre mes bagages et partir», dit-elle.
Réfutant avoir été renvoyée comme le prétend sa patronne, elle dit être revenue à son travail «5 ou 6 mois après», parce que cette dernière avait insisté pour qu’elle revienneremplacer une autre masseuse qui s’était mariée, lui garantissant aussi que les conditions de  travail avait changé. Et qu’elle payait désormais par mois, et qu’il n’y avait plus certains types de massage compromettants comme «le corps à corps tout nu, le nourou…» et qu’il n’y avait plus que le «massage tonifiant» et le «massage relaxant».
 
 
«Le 21 décembre» dernier, entre 13h et 14h, Il a payé 80.000 F Cfa pour le massage et le Jacuzzi»
 
 
Et quand elle a repris le travail, elle affirme que Sonko est revenu quelque temps après, une première fois le 18 décembre, mais a été reçu par une autre fille et n’a finalement pas fait son massage, parce qu’il a déclaré avoir oublié son argent chez lui. Mais, dit-elle, il est revenu «le 21 décembre» dernier, «entre 13h et 14h». Et que c’est elle qui lui a ouvert la porte sur demande de la patronne. Et d’ajouter que quand elle a voulu le laisser avec une autre fille, il a insisté pour qu’elle reste parce que c’est pour elle qu’il était venu. Poursuivant, elle note que ce jour-là, Sonko a payé 80.000 F Cfa pour le massage et le Jacuzzi. Et qu’une fois dans le jacuzzi, il a insisté pour coucher avec elle, en réitérant ses menaces de s’en prendre à elle si elle refusait.
Et le 2 février dernier aussi, Sonko est revenu et l’a également obligée à coucher avec elle, après que l’autre masseuse, qui était dans la salle,est sortie. Après les faits, elle dit avoir fait venir Sidy Ahmet Mbaye qu’il appelle son «frère», qui l’a accompagnée faire des prélèvements, en guise de preuves, à l’hôpital de Grand-Yoff. Parce que ce dernier lui aurait dit que personne ne la croirait si elle n’a pas les preuves de ses accusations.
 
Une grossesse…
 
Hier, après avoir refusé dans un premier temps d’en parler, Adji Sarr a confirmé qu’elle est en état de grossesse. De même après avoir refusé de parler de l’auteur de ladite grossesse, en parlant de son audition à la Section de recherches, elle a affirmé qu’à la question du capitaine Touré de savoir qui est l’auteur de sa grossesse, elle a répondu que «c’est Ousmane Sonko».
 
«S’il jure sur le Saint Coran, je retire ma plainte…»
 
 
La masseuse qui persiste sur ses accusations, dit être pressée que la justice dise le droit. «Que la justice fasse son travail. Si j’ai tort, qu’elle le dise ; si Ousmane Sonko a tort, qu’elle le dise». Mieux, il défie Ousmane Sonko et se dit disposée à même retirer sa plainte si ce dernier relève le défi. «Qu’il jure sur le Saint Coran, je ne parle même pas du viol, mais s’il n’a pas fait l’amour avec moi, qu’il jure sur le Saint Coran. S’il le fait, je vais retirer ma plainte, quitte à en subir toutes les conséquences».
Et pour mieux convaincre, elle affirme que Sonko lui racontait même ce qui se passait chez lui avec ses femmes. Et de noter que le 2 février dernier, il lui a même raconté qu’il s’était disputé avec sa seconde femme et que cette dernière avait mis une robe rouge pour essayer de l’amadouer, mais il est resté indifférent. Et de lui signifier aussi que ce qu’il veut vivre au salon de massage, il ne peut pas le vivre avec ses épouses. Refusant d’entrer dans les détails, elle souligne que même à la gendarmerie, elle a affirmé au capitaine Touré qu’elle ne voulait pas de problèmes, mais juste que Sonko la laisse tranquille.
 
 
Avec leral.tv
 
 
 
 


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs


LIVE RADIO

29/03/2021


Boomerang: Calculs

Boomerang: Déchirure

Boomerang: Tocsin

Boomerang: Exception

Boomerang: Parapluie

Boomerang: Performance

Boomerang: Des nèfles

Booemrang: Mouron

Boomerang: Météo politique

Boomerang: Placebo



SANTE

En direct:Nombre de personnes décédées à cause du coronavirus COVID-19 dans le monde selon le pays

Découvrez le Neem, l'arbre aux 1001 vertus

Coronavirus : un urgentiste préconise une ligne téléphonique spéciale

APPARITION D’UN NOUVEAU VIRUS RESPONSABLE D’INFECTIONS PULMONAIRES CHEZ L’HOMME

QU’EST-CE QUE L’OPHTALMOLOGIE?

Bientôt, la transplantation rénale au Sénégal

Sénégal : "Bargny, l'émergence à tout prix ,"

Centre national de transfusion sanguine : Pourquoi la banque de sang est vide

pharmacie de garde la plus proche

Les plantes médicinales, une niche méconnue : Un patrimoine à protéger pour les générations futures