jotaay
jotaay

jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal

ADAMA NDOYE, CANDIDAT À LA CANDIDATURE DE WALLU SÉNÉGAL POUR LA VILLE DE GUÉDIAWAYE: «Il manque à Aliou Sall cette fibre qui anime tous les natifs de Guédiawaye. Nous nous proposons pour corriger ses manquements»



ADAMA NDOYE, CANDIDAT À LA CANDIDATURE DE WALLU SÉNÉGAL POUR LA VILLE DE GUÉDIAWAYE: «Il  manque à Aliou Sall cette fibre qui anime tous les natifs de Guédiawaye. Nous nous proposons pour corriger ses manquements»
 
«Quand on veut qu’un travail soit bien fait, on s’en occupe soi-même». Cette assertion, Adama Ndoye se l’est appropriée pour afficher son ambition de diriger la ville de Guédiawaye. Membre du Parti démocratique sénégalais, M. Ndoye, qui siège à toutes les instances dudit parti, estime qu'en tant que natif de Guédiawaye, il est bien placé pour comprendre les attentes afin d’y apporter des solutions rapides et durables. C’est dans cette perspective que le secrétaire adjoint chargé des structures et des mouvements du Pds se propose comme candidat à la candidature de la coalition Wallu Sénégal. Pour lui, Guédiawaye mérite mieux qu’Aliou Sall qui se considère en vacances dans la ville depuis 2014. Il est donc temps de remettre les pendules à l’heure et personne n’est mieux placé que lui pour le faire.
 
Les Echos : Qui est Adama Ndoye ? Que peut-on retenir de lui ?
Adama Ndoye est un jeune de la banlieue qui est né et a grandi à Guédiawaye. Membre du Parti démocratique sénégalais (Pds), je milite à Guédiawaye plus précisément à Wakhinane Nimzatt. Je suis le secrétaire adjoint chargé des structures et mouvements de soutien du parti. Informaticien et administrateur de société. Je fais partie aussi du cabinet du Président Abdoulaye Wade. En attendant le renouvellement de l’instance des jeunes de Wakhinane Nimzatt, j’occupe le poste.
 
Que pèse le Pds dans le champ politique à Guédiawaye, existe-t-il réellement ?
Le Pds n’est pas un petit parti. Il a un l’un des appareils politiques les plus solides et sa base s’étend sur tout le territoire sénégalais et au-delà même. A Guédiawaye, les structures des cinq communes marchent correctement. Nous tenons nos réunions et animons le parti comme il se doit. Il est aussi vrai qu’un parti de l’opposition ne peut être pareil que celui au pouvoir, mais nous existons bel et bien à Guédiawaye.
 
Pourquoi sentez-vous le besoin de présenter votre candidature à la candidature de Wallu Sénégal ?
Je suis un fils de Guédiawaye. Je suis né et j’ai grandi à Guédiawaye ; il est donc tout a fait naturel que je nourrisse des ambitions pour ma ville. J’estime que Guédiawaye mérite mieux. Ma candidature est portée par les jeunes de Guédiawaye. Parce que tous ceux qui me connaissent savent que toutes mes actions tournent autour du bien-être de mes concitoyens. Parmi tous les prétendants qui aspirent à diriger la mairie de la ville, il n’y en a pas un seul qui saurait faire mieux que moi. Cette candidature, c’est un sacerdoce que j’entends porter.
 
Pensez-vous avoir une chance face à Aliou Sall ?
En tant que fils de Guédiawaye, nous réclamons le poste de maire parce que personne ne peut mieux gérer les intérêts des populations, de nos concitoyens que nous. Mis à part les projets de l’Etat, on ne sent pas le budget alloué à la ville, aucune réalisation à son compte. La preuve, les inondations, l'insécurité, l'instabilité sont réelles et palpables à Guédiawaye. Les gens ont l’habitude de dire que nous avons un maire fantôme, c’est pire, on ne sent nullement la présence de Aliou Sall nulle part dans la ville. Comme il l’avait dit, le lien d’Aliou Sall et la ville de Guédiawaye, c’est les vacances qu’il y passait. Donc, nous considérons qu’il est en vacances depuis 2014 et c’est largement suffisant. Il lui manque cette fibre qui anime tous les natifs de Guédiawaye. Et nous nous proposons pour corriger ses manquements. Contrairement à certains leaders comme Malick Gakou qui a préféré déserter Guédiawaye, nous, nous avons décidé de nous impliquer pour le changement dans notre fief avant de viser le niveau national.
 
Quand on parle de Pds à Guédiawaye, on pense directement à Woré Sarr, alors cette candidature ne serait-elle pas un défi que vous lui lancez ?
Il est vrai que Woré Sarr est une pièce maîtresse de Pds Guédiawaye. C’est une pionnière et c’est connu de tous. Woré Sarr est une maman pour qui nous avons beaucoup de respect. Son leadership n’est plus à démontrer. Et ma conviction, c’est qu’elle sera ravie de savoir que nous, les fils qu’elle a vu grandir dans la politique, à ses côtés, sommes maintenant prêts à relever les défis. C’est à nous de faire face à Aliou Sall qui même s’il est notre aîné, est de la même génération. Nous avons les arguments pour défendre notre projet et nous compterons sur chacun des leaders et responsables pour aller ensemble gagner la mairie de la ville.
Ndèye Khady DIOUF
 
 
LES ECHOS


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs


Spectre

Immortalité

Jogging

Bobos

Crever l’abcès

Huile caillée

Boomerang: Huile caillée

Katioucha

Brouhaha

Renaissance


LIVE RADIO

29/03/2021



SANTE

EXAMEN DU PROJET DE BUDGET DU MINISTERE DE LA SANTE POUR L’ANNEE 2022: Les députés plaident pour une hausse des salaires des médecins et interpellent le ministre sur la menace d’Omicron

COVID-19 EN AFRIQUE DU SUD: Un nouveau variant dénommé «Omicron», résistant aux vaccins, sème la terreur

LANCEMENT DES TRAVAUX DU CENTRE NATIONAL D’ONCOLOGIE DE DIAMNIADIO: Macky annonce la gratuité, dès janvier, des intrants de la chimiothérapie pour les cancers féminins, en attendant la prise en charge de tous les malades

LUTTE CONTRE LE CANCER DU COL DE L’UTERUS 1800 nouveaux cas de cancer par an au Sénégal, la Lisca préconise le dépistage des femmes de 40 et 74 ans tous les 2 ans

0 décès, 10 nouveaux cas et 9 cas graves

3 décès, 14 nouvelles contaminations

Recrutement de 800 médecins et personnels paramédicaux

Covid : La tendance à la baisse se poursuit

Situation Covid : 5 décès, 52 nouveaux cas

PR FARY KA, CHEF DE SERVICE DE NÉPHROLOGIE DE L’HÔPITAL LE DANTEC « 417 séances d’hémodialyse ont été réalisées pour 90 patients, parmi lesquels21 sont malheureusement décédés»