jotaay

TOUBA DIT NON A LA DEPOUILLE DE SAMBA SOW DIT ALEX : L’homme était taxé d’homosexuel de son vivant



TOUBA DIT NON A LA DEPOUILLE DE SAMBA SOW DIT ALEX : L’homme était taxé d’homosexuel de son vivant
Touba ne badine plus avec ceux qui vivent en marge des recommandations et interdits de l’islam et de Cheikh Ahmadou Bamba. Les proches de Samba Sow dit Alex l’auront appris à leurs dépens. Le dahira Muqadimatul Khidma, qui a en charge les affaires administratives de la Grande mosquée de Touba, a refusé son inhumation dans le cimetière de la ville. C’est sous bonne escorte que la délégation mortuaire, composée juste de trois personnes, a été expulsée de Touba, après des renseignements et recoupements sur le défunt.

Un fait insolite s’est produit à Touba hier. La capitale du Mouridisme, à travers le dahira Muqadimatul Khidma, a dit niet à l’inhumation d’un homme qui appartiendrait à la communauté gay. «C’est vers 11 heures que nous avons été mis au courant que la dépouille mortelle de Samba Sow dit Pape, plus connu sous le sobriquet de Alex, s'apprêtait à venir à Touba pour les besoins de son inhumation. Notre source nous a ainsi confié que le défunt, de son vivant, était un homosexuel connu, né à Mbour et qui habitait Dakar», a déclaré Serigne Makhtar Kâ, à Dakaractu. Et d’ajouter qu’ils ont ensuite «veillé au grain» jusqu'à ce qu’on les informe que la délégation, comprenant juste trois personnes (deux de ses frères de même père et mère et son oncle) était à Ndiéné et qu'elle s'apprêtait à procéder au bain mortuaire précédant l’enterrement.

«Nous avons procédé à un long interrogatoire de ses parents…qui ont dit que véritablement les suspicions sur lui pouvaient être avérées»

Dès lors, la structure, qui avait eu le temps de glaner des informations complémentaires et recoupées sur le défunt de son vivant, a dépêché ses hommes sur les lieux. «Sur place, nous avons procédé à l'identification du corps et à un long interrogatoire de ses parents qui ont reconnu n'avoir plus reçu de nouvelles du défunt depuis plus de deux années. Ils nous ont aussi dit qu'il était marié à une Européenne et que véritablement les suspicions sur lui pouvaient être avérées», explique Serigne Makhtar Kâ. Qui note que forts de tout cela, ils ont décidé d’interdire l’inhumation du défunt à Touba. Joignant l’acte à la parole, ils ont escorté la voiture qui transportait la dépouille jusqu’à la sortie de la ville.

Mbaye THIANDOUM

TOUBA DIT NON A LA DEPOUILLE DE SAMBA SOW DIT ALEX : L’homme était taxé d’homosexuel de son vivant
LES ECHOS

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | bOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub



Boomerang: Tumultes

Boomerang: Souricière

Boomerang: Condition humaine

Boomerang: Fausseté

Boomerang: Crédibilité

Boomerang: Priorité

Boomerang: Compétences

Boomerang: Cadeau empoisonné

Boomerang: Speech

Boomerang: Basta !




SANTE

En direct:Nombre de personnes décédées à cause du coronavirus COVID-19 dans le monde selon le pays

Découvrez le Neem, l'arbre aux 1001 vertus

Coronavirus : un urgentiste préconise une ligne téléphonique spéciale

APPARITION D’UN NOUVEAU VIRUS RESPONSABLE D’INFECTIONS PULMONAIRES CHEZ L’HOMME

QU’EST-CE QUE L’OPHTALMOLOGIE?

Bientôt, la transplantation rénale au Sénégal

Sénégal : "Bargny, l'émergence à tout prix ,"

Centre national de transfusion sanguine : Pourquoi la banque de sang est vide

pharmacie de garde la plus proche

Les plantes médicinales, une niche méconnue : Un patrimoine à protéger pour les générations futures