jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal

PARCELLES ASSAINIES: Un garçon de 4 ans meurt par asphyxie, son camarade de jeu réanimé à Albert Royer



PARCELLES ASSAINIES: Un garçon de 4 ans meurt par asphyxie, son camarade de jeu réanimé à Albert Royer
 
 
Des gamins, dont nous tairons les noms, qui jouaient dans un véhicule en panne garé dans un parking autos, situé à la périphérie des unités 13 et 14 des Parcelles Assainies de Dakar, se sont retrouvés prisonniers pendant trois jours à l’intérieur de la caisse dont les vitres étaient levées. L’un a trouvé la mort par asphyxie. Tandis que son camarade de jeu a perdu connaissance dans le même véhicule, avant d’être réanimé à l’hôpital Albert Royer de Fann.
 
Le commissariat de police des Parcelles Assainies de Dakar enquête depuis samedi dernier sur la découverte du corps sans vie d’un garçon, âgé environ de 4 ans, dans un véhicule en panne garé dans un parking autos. Celui-ci et son camarade se trouvaient auparavant dans ledit parking et s’amusaient entre les voitures stationnées. Les deux amis ont presque le même âge et habitent la même maison, située à proximité du parking en question.
 
Les 2 gamins étaient portés disparus depuis jeudi, ils jouaient dans le véhicule avant d’activer par inadvertance le système de verrouillage
 
Nos sources ignorent toutefois comment les deux enfants se sont retrouvés coincés dans le véhicule. Des versions divergentes sur les circonstances du drame sont avancées ça et là, puis exploitées avec beaucoup de délicatesse et minutie par les policiers enquêteurs, qui semblent présentement n’écarter aucune piste ou thèse plausible et guettent avec impatience les conclusions de l’autopsie sur le décès du marmot, avant de se faire une religion. Des indiscrétions font déjà état d’une partie de jeu des deux garçons qui a mal tourné dans un véhicule. Ces derniers se seraient engouffrés dans le véhicule avant d’activer inconsciemment le système de verrouillage des portières. D’autres langues pendues évoquent une séquestration, qui a coûté la vie à l’un des enfants.
 
Le mécanicien chargé de dépanner le véhicule en question et le propriétaire entendus samedi à la police
 
Quoi qu’il en soit, le mécanicien et le propriétaire du véhicule en question ont été convoqués et auditionnées sur procès-verbal (Pv), samedi dernier, par les enquêteurs au commissariat de police des Parcelles Assainies. Mais, d’après nos informateurs, les deux enfants ont été portés disparus depuis jeudi 12 avril. Ainsi, leurs parents respectifs et des voisins de l’unité ont sonné l’alerte et fouillé partout sans retrouver les gamins. C’est le mécanicien, sur demande du propriétaire du véhicule, qui est tombé net samedi dernier sur le corps des deux enfants inertes à l’intérieur de la caisse et hurle de stupéfaction. Surpris, il s’est gardé d’ouvrir les portières et a couru alerter le délégué de quartier.
 
Les limiers attendent le rapport de l’autopsie pour se faire une religion sur la nature du décès
 
Informés, les limiers des Parcelles Assainies se rendent sur les lieux, effectuent les constats d’usage des faits et ouvrent un enquête, avec convocations et auditions tous azimuts des témoins et des parents des garçons. L’un a trouvé la mort, l’autre a perdu connaissance avant d’être réanimé, suite à son évacuation à l’hôpital Albert Royer de Fann.  La police attend les conclusions du certificat de genre de mort de l’enfant pour se faire une idée de la cause du décès.
Vieux Père NDIAYE
 
 

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | bOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE