jotaay

OUSSEYNOU FAYE DE M2R SUR LA PRÉSIDENTIELLE DE 2024: «C’est Benno qui va choisir et investir son candidat et ça peut ne pas être Macky Sall»



OUSSEYNOU FAYE DE M2R SUR LA PRÉSIDENTIELLE DE 2024: «C’est Benno qui va choisir et investir son candidat et ça peut ne pas être Macky Sall»
 
 
 
Membre de la coalition Benno Bokk Yakaar, Ousseynou Faye estime que le Président Macky Sall, au terme de son second mandat, sera un candidat à la candidature s’il souhaite se représenter. Cependant, il fait remarquer que c’est la coalition Bby qui va choisir et investir son candidat et ce dernier peut ne pas être le président sortant. Il a aussi dénoncé la gestion de la coalition par le chef de l’Etat qui, dit-il, gère Benno comme il gère son parti. 
 
 
 
Si la coalition Benno Bokk Yakaar (Bby) a battu le record de longévité, il n’en demeure pas moins qu’elle traîne des frustrations en son sein. Et, c’est le président du Mouvement pour la renaissance républicaine (M2r), Ousseynou Faye, qui lève le lièvre. A l’en croire, Benno ne joue plus son rôle d’antan. La coalition, dit-il, n’est plus une force de propositions pour renforcer l’action du président de la République. «Macky Sall a complètement dévoyé le fonctionnement de Benno qu’il considère comme un parti politique. Il gère Benno comme il gère l’Apr. On dirait qu’il n’a besoin de Benno que pour les élections. Il doit se démarquer de son parti et de Benno et s’occuper des problèmes des Sénégalais», préconise l’allié de Bby qui déplore, dans la foulée, la rétention d’informations des représentants des différentes coalitions au sein de Benno. Ces derniers, regrette-t-il, ne rendent pas compte de ce qui se passe lors des rencontres avec le chef de l’Etat. «Ils ne sont là que pour cultiver leur proximité avec le chef de l’Etat», se désole de constater Ousseynou Faye. Pire, il révèle que ces rencontres avec les représentants de Benno sont désormais convoquées par le Président Sall, par le biais d’un gendarme du Palais. Or, les membres, par le passé, étaient informés par le secrétariat exécutif national de ladite coalition. Ce qui lui fait dire que tout est centré autour du chef de l’Etat. «Et ce n’est pas normal», dénonce l’architecte.
 
 
Beaucoup de personnalités au sein de Benno ne cautionnent pas une troisième candidature de Macky Sall
 
 
En tout cas, ce mode de management, dit-il, n’est pas sans conséquences, avec des frustrations, des départs, entre autres. «Le Président Sall travaille avec les mêmes personnes. Même s’ils échouent dans un domaine, il les rappelle pour leur confier d’autres missions, au moment où les compétences pullulent au sein de la coalition et sont laissées en rade», regrette Ousseynou Faye. A travers cette démarche, il est d’avis que Benno, dans sa configuration actuelle, ne peut pas gagner d’élection. «La coalition doit revenir à ses objectifs d’antan, d’inclusion avec une bonne approche d’accompagnement du président de la République », souligne le président de M2r. Avec ce climat délétère qu’il peint de la coalition présidentielle, Ousseynou Faye annonce que beaucoup de personnalités au sein de Benno ne cautionnent pas une troisième candidature de Macky Sall. D’autant plus qu’au terme de ce second mandat, si le président sortant veut se représenter, il sera un candidat à la candidature. «Benno regroupe des partis politiques d’égale dignité qui peuvent tous présenter un candidat. Et le dernier mot va revenir à la coalition Bby suivant des termes de référence et des critères bien définis. Même Macky Sall (s’il est candidat) sera évalué sur la base de son bilan et du respect de ses engagements», explique M. Faye qui précise que c’est Benno qui va choisir et investir son candidat et ce candidat peut ne pas être Macky Sall. Cependant, pour pouvoir jouer pleinement sa mission, Benno, prône l’allié du chef de l’Etat, doit reprendre son véritable rôle. Les leaders de Benno, dit-il, doivent retrouver leur liberté de ton et avoir les moyens de leurs ambitions. A cet effet, il invite les partis qui composent Benno à s’acquitter d’une cotisation mensuelle d’un million et une participation symbolique pour les partis qui n’ont pas de moyens.
 
M. CISS
 
 
 
 
 
 
LES ECHOS


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs


Mix

Kiba-dachi

Brèche

Rachat

Qatar ou Dakar

Sublimation

Fambine

Sonadis

Casting

Genou


LIVE RADIO




SANTE

DR MARIE KHEMESSE NGOM NDIAYE, NOUVELLE MINISTRE DE LA SANTÉ A SA SORTIE D’AUDIENCE AVEC LE PRESIDENT SALL :«Il va falloir renforcer mais surtout améliorer la qualité de tout ce qui se faisait»

Le SAMES décrète une journée « sans blouse » ce jeudi

SALON INTERNATIONAL DU MEDICAMENT:L’Ordre des pharmaciens déplore les médicaments de la rue et met l’Etat devant ses responsabilités

Covid : 1 décès, 11 cas

Covid : 0 décès, 10 cas positifs

Covid : 14 cas

Covid-19 : 18 cas

Les travailleurs de l’hôpital de Mbour en grève

Covid : 0 décès, 26 nouveaux cas

Covid : aucun décès de noté, les cas légèrement en baisse