jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal

Le boutiquier Ousmane Diallo drague sa fille de 12 ans, le chauffeur Abdou Niang menace de le tuer avec un pistolet



Le boutiquier Ousmane Diallo drague sa fille de 12 ans, le chauffeur Abdou Niang menace de le tuer avec un pistolet
 
Chauffeur de son état et polygame, le sexagénaire Abdou Niang a été condamné hier à 3 mois de prison assortis du sursis par le Tribunal de grande instance pour menaces de mort, détention d’arme sans autorisation et violation de domicile. Interrogé par le juge, le père de famille a reconnu les faits qui lui sont reprochés sans détour. «Oui je l’ai menacé avec un pistolet dans sa boutique. Mon ignorance m’a conduit à sortir le pistolet, mais l’arme a une autorisation. Ousmane Diallo a l’habitude de conduire les enfants dans les bâtiments inachevés. Et c’est ce qui m’a révolté. Ma femme et ma fille me l’ont aussi confirmé», narre-t-il. C’est une autre version qu’a servie son antagoniste, le boutiquier Ousmane Diallo. «Au moment où je me trouvais devant le comptoir de mon commerce, son épouse est venue acheter du crédit. Le transfert fait, elle m’a appelé sur le portable avec lequel je l’ai effectué. Là, elle m’a proposé de lui donner 50.000 F en échange d’entretenir des rapports sexuels avec elle. A l’instant, je lui ai dit de ne plus me répéter ces propos indécents, vu que je suis un homme marié. Le vendredi, elle m’a rappelé et a réitéré les mêmes propositions obscènes. C’est ainsi que je l’ai piégée en l’enregistrant. Puis, je lui ai fait savoir que j’allais en parler à son mari. De peur que je ne mette à exécution mes menaces, elle s’est précipitée auprès de son mari pour raconter une autre version de l’affaire. C’est ainsi qu’il est venu m’attaquer», explique-t-il à la barre.
Ne sachant qu’y croire de cette affaire rocambolesque, la parquetière a requis une application de la loi.
Constitué pour la défense, Me Ousseynou Ngom a affirmé que le comportement de son client a été à la hauteur de la provocation de la partie civile. De l’avis de la robe noire, Ousmane Diallo a touché à des choses sensibles. C’est-à-dire sa femme et ses enfants. Et il s’est senti blessé dans son honneur et dans sa dignité. Terminant, le conseil a ajouté que son client mérite des circonstances atténuantes parce que depuis l’enquête préliminaire jusqu’à la barre, il a reconnu les faits. Malgré sa brillante plaidoirie, le prévenu a été reconnu coupable et condamné à 3 mois de prison assortis du sursis. Aussi, le tribunal a ordonné la confiscation de l’arme et donné acte à la partie civile qui ne demande pas de dommages et intérêts.
Sur les faits, il a résulté des débats que le plaignant Ousmane Diallo ne cesse de conduire l’une des filles du prévenu, qui n’est âgée que de 12 ans, dans des constructions inachevées dès qu’on l’envoie faire une commission dans sa boutique. Mais, il ne s’est pas arrêté là, puisqu’il ne cessait d’appeler la gamine au téléphone. C’est sur ces entrefaites que le papa est allé le trouver dans sa boutique en le menaçant de le tuer avec un révolver.
 
Fatou D. DIONE (Stagiaire)

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | bOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL


Le ministres rwandais des affaires étrangères, Nwanko Kanu, Bafé Gomis...félicitent les lions

ALIOU CISSE SELECTIONNEUR NATIONAL: «C’est une victoire méritée, mais il n’y a pas d’euphorie»

Mbaye Niang homme du match, Khadim Ndiaye impérial, Sadio Mané au service du collectif, la paire Koulibaly-Sané, la grande satisfaction...

La première Dame en jean et haut pour supporter les lions

Aliou Cissé: "Sadio mané est unique. Il n'y a pas de plan Lewandowski"

SENEGAL-POLOGNE A 15H GMT AU STADE DE SPARTAK DE MOSCOU: les lions prets a rugir devant Macky

Un arbitre de Bahreïn au sifflet de Sénégal-Pologne

PAPE ALIOUNE NDIAYE MILIEU DE TERRAIN DES LIONS «Battre la Pologne pour la confiance et la fraicheur mentale »

Mbaye Niang s’est «fait tout petit» avec le Sénégal

MONDIAL: Les Lions débarquent en caftan


Boomerang: Messi mais non

Boomerang: Rester concentré

Boomerang: Mbarawacc !

Boomerang: Caramba !!!!

Boomerang: 1ère défaite

Boomerang: Dérivatif

Boomerang: Maktoub

Boomerang: Fair-play

Boomerang: Cagnotte

Boomerang: Consensus