jotaay
jotaay jotaay

jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal

Lat Diop massacre Ousmane Sonko :«On ne laissera pas ce pays entre les mains d’un fractionniste, un séparatiste, un rebelle qui ne s’assume pas»



Lat Diop massacre Ousmane Sonko :«On ne laissera pas ce pays entre les mains d’un fractionniste, un séparatiste, un rebelle qui ne s’assume pas»
 
 
 
Lat Diop ne veut plus laisser du terrain à Ousmane Sonko, dans sa croisade contre le régime. Hier, il a tenu une conférence pour tirer à nouveau à bout portant sur le maire de Ziguinchor.
 
 
 
Le Directeur général de la Lonase et responsable de la mouvance présidentielle dans le département de Guédiawaye ne compte pas lâcher Ousmane Sonko. Il a, à nouveau, fait face à la presse pour ouvrir le feu sur le maire de Ziguinchor. «On ne laissera pas ce pays entre les mains d’un fractionniste, un séparatiste, un rebelle qui ne s’assume pas. Nous sommes prêts à y laisser nos vies», a déclaré Lat Diop. Pour lui, Ousmane Sonko est «un ennemi de la République, un homme à combattre par tous les moyens possibles».
Avant de saluer la posture de la justice et des forces de l’ordre qui ont contraint les leaders de Yaw à reculer. «Les leaders de Yewwi s’étaient organisés pour créer le chaos et amener l’insurrection dans le pays. Ils voulaient brûler le pays mais, grâce à la posture de l’Etat d’imposer l’Etat de droit, ils ont reculé. Je réitère qu’aucune personnalité ne leur a demandé de surseoir à leur manifestation. Personne n’a joué la médiation, ils ont fui comme des lâches. Ils savaient que s’ils sortaient hier (avant-hier), l’Etat allait imposer l’ordre. Nous félicitons le président de la République de cette posture car il avait dit que ce qui s’était passé au mois de mars n'allait plus se produire. Ils se sentaient tous menacés, c’est pourquoi ils ont reculé. C’est de la lâcheté ce qui s’est passé hier. Ils ont tous reculé malgré leur discours va-t-en-guerre tenu dernièrement. Ils ont tous changé de discours et de posture», a déclaré Lat Diop.
Avant de marteler : «l’Etat ne se laissera pas faire.L’État ne va pas s’écrouler sous le magistère de Macky Sall. L’agitateur de Yewwi sait ce qui l’attend et l’avenir n’est pas loin. Nous savons qu’il ne vit plus en son fort intérieur. Il souffre énormément. Il doit savoir qu’il est trop petit pour mettre le pays sens dessus dessous», peste l’apériste.
Lat Diopd’inviterles ministres et Directeurs généraux de ne pas se taire.Selon lui, ils doivent se secouer et défendre le président de la République qui les a mis à des postes de responsabilité. Pour Lat Diop, ces derniersdoiventêtre reconnaissants envers Macky Sall qui ne doit pas être seul dans son combat. 
 
 
 
Baye Modou SARR
 
 
 
 
 
 
LES ECHOS


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs


Amadouer

Changement

Perrette

Confirmation

Météo

Silence

Loto

Sprint final

Débateurs

Millésime


LIVE RADIO

29/03/2021



SANTE

DR MARIE KHEMESSE NGOM NDIAYE, NOUVELLE MINISTRE DE LA SANTÉ A SA SORTIE D’AUDIENCE AVEC LE PRESIDENT SALL :«Il va falloir renforcer mais surtout améliorer la qualité de tout ce qui se faisait»

Le SAMES décrète une journée « sans blouse » ce jeudi

SALON INTERNATIONAL DU MEDICAMENT:L’Ordre des pharmaciens déplore les médicaments de la rue et met l’Etat devant ses responsabilités

Covid : 1 décès, 11 cas

Covid : 0 décès, 10 cas positifs

Covid : 14 cas

Covid-19 : 18 cas

Les travailleurs de l’hôpital de Mbour en grève

Covid : 0 décès, 26 nouveaux cas

Covid : aucun décès de noté, les cas légèrement en baisse