jotaay
jotaay

jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal

LES MEURTRIERS DE NDEYE SOKHNA LÔ FONT APPEL DE LEUR CONDAMNATION A PERPÉTUITÉ: Le parquet requiert 20 ans, la victime avait été trouvée les jambes écartées, violée, sa tête plongée dans une fosse septique



LES MEURTRIERS DE NDEYE SOKHNA LÔ FONT APPEL DE LEUR CONDAMNATION A PERPÉTUITÉ: Le parquet requiert 20 ans, la victime avait été trouvée les jambes écartées, violée, sa tête plongée dans une fosse septique
 
Pour avoir, en 2012, violé collectivement avant de poignarder mortellement Ndèye Sokhna Lo, le procureur de la Chambre criminelle d'appel de Dakar a requis hier 20 ans de réclusion criminelle contre Ndiaga Ndiaye, Hamidou Ly et Modou Ndiaye. Ils avaient écopé en 2017 de la perpétuité pour association de malfaiteurs, meurtre avec acte de barbarie et tortures, vol en réunion, viol collectif, recel et non-assistance à personne en danger. Ils seront fixés sur leur sort le 28 avril prochain.
 
 
De la manière la plus atroce, Ndèye Sokhna Lo, mariée et mère de 4 bouts de bois de Dieu, a été tuée le 20 décembre 2012 vers les coups de 21 heures à l’unité 11 des Parcelles Assainies de Keur Massar. Le seul tort de cette mère de famille a été d'aller livrer de l’encens à une cliente. La nouvelle de sa disparition s'étant répandue dans la localité comme une traînée de poudre, sa famille a engagé des recherches pour la retrouver. Hélas, elle fera une découverte macabre. Ainsi, le corps sans vie de la victime a été retrouvé dans un bâtiment inachevé. Ndèye Sokhna Lo, qui était déjà morte, avait les jambes écartées et le slip rabaissé jusqu’à ses pieds. Les résultats de l’enquête qui ont corroboré ces constatations ont encore montré que les bourreaux de la défunte ont véritablement exercé des actes de barbarie sur elle avant que mort ne s'ensuive. Car, les réquisitions du médecin ont révélé qu'elle a été violée, sa tête plongée dans une fosse septique avant d’être froidement poignardée à mort. Le crime accompli, son téléphone portable a été volé par ses présumés tueurs. Mais, grâce à celui-ci, les enquêteurs ont pu interpeller Modou Ndiaye alias Modou «Moto», Hamidou Ly, Ndiaga Ndiaye et Ibrahima Ndiaye. Ce, après que le dernier nommé a utilisé ledit téléphone pour appeler sa mère.
 
 
Ibrahima Ndiaye impute les faits à Modou Ndiaye et aux autres
 
 
Interrogé sur les faits, il a imputé ce crime crapuleux à son cousin Modou Ndiaye et aux autres. D'après toujours son récit, le cousin lui avait demandé de rester sur la moto. Mais il les a suivis et s’est caché pour regarder toute la scène. «Modou Ndiaye l’a poignardée tandis que les autres lui tenaient les bras», a indiqué Ibrahima Ndiaye. Malgré cela, ils avaient unanimement réfuté les accusations avant d’être condamnés en octobre 2017 à des travaux forcés à perpétuité, excepté Ibrahima Ndiaye qui avait écopé d’une peine ferme de 5 ans pour non-assistance à personne en danger. Mais, ils ont interjeté appel suite à cette décision qui les condamne pour des faits d'association de malfaiteurs, meurtre avec acte de barbarie et tortures, vol en réunion, viol collectif, recel et non-assistance à personne en danger même si, Ibrahima Ndiaye a devant la Chambre criminelle d'appel de Dakar désigné Modou Ndiaye comme l’auteur du meurtre. «Modou Ndiaye connaissait la victime. Je les voyais ensemble bien avant les faits. Elle était sa copine», a narré cet accusé qui a comparu libre.
 
 
L’avocat de la victime réclame 50 millions
 
 
Interrogés, les deux autres accusés ont affirmé n’être pas mêlés aux faits. L'avocat de la victime a sollicité hier la somme de 50 millions à titre de préjudice. «C'est une bouteille de vin vide, des résidus de chanvre indien et un pantalon tacheté de sperme qui ont été retrouvés dans la chambre de Modou Ndiaye. Ces agresseurs n'ont laissé aucune chance à la victime», a argué Me Alioune Badara Fall. Le Parquetier général ayant relevé dans son réquisitoire les manquements de l'enquête menée par les agents, ajoute : «on nous parle de l’utilisation d’arme blanche, de viol collectif sans qu’on analyse le liquide séminal trouvé sur le pantalon de M. Diop. On nous parle même d’une somme de 15.000 qu’il aurait réclamée à la victime et qui serait le mobile, mais rien n’a été fait dans ce sens», s'est-il indigné. Avant de requérir leur acquittement pur concernant le viol et la peine de 20 ans de travaux forcés contre Hamidou Ly, Ndiaga Ndiaye et Modou Ndiaye, qui avaient écopé d'une peine de réclusion criminelle à perpétuité. Les conseils des accusés ayant tous plaidé leur acquittement, la Chambre rendra sa décision le 28 avril prochain.
 
 
 
Fatou D. DIONE
 
 
 
 
 
LES ECHOS

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs


Aiguillon

Boomerang: Libertés

Dette

Booemlrang: Alternative

Chimère

Surpassement

Test majeur

Démagogie

Françafrique

Glacis


LIVE RADIO

29/03/2021



SANTE

LUTTE CONTRE LE CANCER DU COL DE L’UTERUS 1800 nouveaux cas de cancer par an au Sénégal, la Lisca préconise le dépistage des femmes de 40 et 74 ans tous les 2 ans

0 décès, 10 nouveaux cas et 9 cas graves

3 décès, 14 nouvelles contaminations

Recrutement de 800 médecins et personnels paramédicaux

Covid : La tendance à la baisse se poursuit

Situation Covid : 5 décès, 52 nouveaux cas

PR FARY KA, CHEF DE SERVICE DE NÉPHROLOGIE DE L’HÔPITAL LE DANTEC « 417 séances d’hémodialyse ont été réalisées pour 90 patients, parmi lesquels21 sont malheureusement décédés»

En direct:Nombre de personnes décédées à cause du coronavirus COVID-19 dans le monde selon le pays

Découvrez le Neem, l'arbre aux 1001 vertus

Coronavirus : un urgentiste préconise une ligne téléphonique spéciale