jotaay

LANCEMENT DES TRAVAUX DU CENTRE NATIONAL D’ONCOLOGIE DE DIAMNIADIO: Macky annonce la gratuité, dès janvier, des intrants de la chimiothérapie pour les cancers féminins, en attendant la prise en charge de tous les malades



LANCEMENT DES TRAVAUX DU CENTRE NATIONAL D’ONCOLOGIE DE DIAMNIADIO: Macky annonce la gratuité, dès janvier, des intrants de la chimiothérapie pour les cancers féminins, en attendant la prise en charge de tous les malades
 
 
En attendant les conclusions de l’étude de faisabilité d’une prise en charge intégrale de la chimiothérapie pour l’ensemble des malades du cancer confiée au ministre de la Santé, le président de la République a décidé de rendre gratuits, dès janvier prochain, les intrants qui entrent dans la chimio pour les cancers féminins. Une révélation faite lors du lancement des travaux du Centre national d’oncologie de Diamniadio.
 
 
 
En cette fin d’octobre rose, Macky Sall a lancé, samedi dernier, les travaux du Centre national d’oncologie de Diamniadio destiné au traitement du cancer. «Nous posons un acte fort de riposte contre le cancer, une pathologie redoutable pour la santé, financièrement ruineuse qui continue de gagner du terrain Les statistiques montrent que plus de 14.000 cas de cancer chez les adultes et environ 1000 chez les enfants sont diagnostiqués par an dans notre pays», se désole de constater le chef de l’Etat qui a décidé, dans la foulée, de soulager les malades de cette pathologie couteuse. «Je voudrais demander au ministre de la Santé d’étudier la faisabilité d’une prise en charge intégrale de la chimiothérapie pour l’ensemble des malades du cancer, mais en attendant, à partir de janvier, de rendre les intrants qui rentraient dans la chimio, gratuits pour les cancers féminins», annonce Macky Sall. A l’en croire, les cancers féminins constituent à la fois un drame humain et un fardeau économique et social pour les malades et leurs familles. Le chef de l’Etat rappelle que le front contre le cancer nécessite «une mobilisation urgente, soutenue et durable».
 
55 milliards mobilisés, une capacité de 110 lits
Avec le lancement des travaux du Centre national d’oncologie de Diamniadio d’un coût de 55 milliards francs Cfa, le Président Sall est persuadé que le Sénégal vient de franchir un nouveau palier. En effet, ce financement a été mobilisé par l’Etat et la République de Corée qui a accordé un prêt de 46,7 à taux zéro pour une durée de remboursement de 40 ans et une période de grâce de 15 ans. «C’est quasiment un don. C’est difficile de faire mieux en matière de coopération de développement, surtout dans un domaine aussi vital que la lutte contre le cancer», précise Macky Sall qui n’a pas manqué d’inviter les pays de l’Ocde à s’inspirer de l’exemple coréen pour améliorer les conditions d’accès au financement des pays africains. L’hôpital qui aura une capacité de 110 lits sera bâti sur une superficie de trois hectares et sera dotédes instruments de dernière génération, des équipements de pointe et disposera de toutes les spécialités requises pour le traitement du cancer.
 
 
M. CISS
 
 
 
LUTTE CONTRE LA PANDEMIE DU COVID-19
Macky Sall milite pour l’application du pass sanitaire dans certains lieux publics
 
En dépit de la baisse de la courbe de contamination du Covid-19, le chef de l’Etat est plus que jamais déterminé à contraindre la population à se faire vacciner. En effet, il a demandé au ministre de la Santé d’instaurer le pass sanitaire dans certains lieux publics. Il s’en est également pris aux syndicalistes qui prennent en otage le secteur de la santé.
 
Le Président Macky Sall a profité de la cérémonie de lancement des travaux du Centre national d’oncologie de Diamniadio pour s’en prendre à la population qui refuse de se faire vacciner. Et, pour les contraindre à la vaccination, il a décidé d’appliquer le passeport sanitaire (pass sanitaire) comme permis d’accès à certains lieux publics. «J’instruis le ministre de la Santé, en rapport avec le Comité national de gestion des épidémies (Cnge), de proposer des mesures allant dans le sens d’instaurer le pass sanitaire dans certains lieux publics. On ne peut pas mobiliser autant de moyens financiers pour arriver à ces résultats et les anéantir parce que les gens refusent de se faire vacciner», charge le chef de l’Etat qui rappelle que le virus circule toujours dans le monde, même si la courbe de la contamination a baissé dans notre pays. Il faut rester vigilant et se faire vacciner, dit-il, d’autant plus que les vaccins sont disponibles.
 
Macky Sall s’en prend aux syndicalistes qui prennent en otage le système de santé 
 
Très en verve, le Président Sall s’en est également pris aux syndicalistes du secteur de la santé qu’il accuse de prendre le système en otage. Ce, d’autant plus que des efforts considérables ont été consentis dans le secteur pour relever le plateau médical avec une enveloppe de 500 milliards. «Tout le monde doit prendre conscience de la gravité de la situation et cela appelle la contribution de tous les acteurs. Je pense aux syndicalistes dont les grèves répétitives ne cadrent pas avec les performances que nous voulons. Nous n’accepterons pas d’investir autant de moyens dans un secteur et que les acteurs prennent en otage le système de santé. Nous ne l’accepterons pas», avertit-il.
 
M. CISS  
 
 
 
LES ECHOS

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs


Sanction

Volonté populaire

Energumènes

Ubiquité

Boomerang: La curée

Boomerang: Cas

Crescendo

Campagnes

Boomerang: Ronron

Marquage de territoire


LIVE RADIO

29/03/2021



SANTE

Covid : 1 décès et 313 nouveaux cas

Covid : 604 nouveaux cas

Covid : 717 cas en 72h

VACCINATION CONTRE LE COVID-19: Le Sénégal vers l’instauration d’une troisième dose

Les 3 cas de Omicron guéris

EXAMEN DU PROJET DE BUDGET DU MINISTERE DE LA SANTE POUR L’ANNEE 2022: Les députés plaident pour une hausse des salaires des médecins et interpellent le ministre sur la menace d’Omicron

COVID-19 EN AFRIQUE DU SUD: Un nouveau variant dénommé «Omicron», résistant aux vaccins, sème la terreur

LANCEMENT DES TRAVAUX DU CENTRE NATIONAL D’ONCOLOGIE DE DIAMNIADIO: Macky annonce la gratuité, dès janvier, des intrants de la chimiothérapie pour les cancers féminins, en attendant la prise en charge de tous les malades

LUTTE CONTRE LE CANCER DU COL DE L’UTERUS 1800 nouveaux cas de cancer par an au Sénégal, la Lisca préconise le dépistage des femmes de 40 et 74 ans tous les 2 ans

0 décès, 10 nouveaux cas et 9 cas graves