jotaay
jotaay

jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal
LE PROCÈS AHMED AÏDARA RENVOYÉ POUR CE LUNDI Me Moustapha Dieng parle de motif ne cadrant pas avec les canaux du droit pénal, la presse parquée sous le soleil ardent ARRESTATION DES DEPUTES :La coalition Bun-Bi exige la libération de tous les manifestants et demande l’éliminationdes listes proportionnelles de Bby et de Yaw LUTTE CONTRE LES ARRESTATIONS ARBITRAIRES : Aar Sénégal entre dans la danse mais exclut toute éventualité de report des élections  JULIAN NAGELSMANN, L'ENTRAÎNEUR DU BAYERN SUR MANÉ: «Rare qu'un joueur se mette complètement au service du club et de l’entraîneur» SITUATION DU PAYS: Cheikh Dieng tire à boulets rouges sur Macky et invite toute l’opposition à faire siens les mots d’ordre de Yewwi TRANSFERT DE SADIO MANÉ AU BAYERN DE MUNICH: Un pactole attend Metz et Génération Foot FINALE COUPE DU SÉNÉGAL :Pourquoi la société turque a refusé la pelouse à la Fsf ? SITUATION DU PAYS: Serigne Moustapha Sy accuse Abdou Diouf d’être derrière Macky Sall MANIFESTATION DU 17 JUIN DERNIER: 34 personnes interpellées à Ziguinchor dont Guy Marius Sagna ; Me Amadou Diallo dénonce les actes de torture PUBLICATION DE SES MEMOIRES «PASSION DE LIBERTE»: Le Pr Abdoulaye Bathily dénonce le recul démocratique sous Macky Sall et invite les jeunes Sénégalais à militer et à lutter

HORREUR AU SEIN DE LA COMMUNAUTÉ SÉNÉGALAISE AU MAROC: Fatou Baldé tuée par son mari Ibrahima Diop sous les yeux de leur fille de 2 ans et demi



HORREUR AU SEIN DE LA COMMUNAUTÉ SÉNÉGALAISE AU MAROC: Fatou Baldé tuée par son mari Ibrahima Diop sous les yeux de leur fille de 2 ans et demi
 
 
L’horreur a été vécue avant-hier, au sein de la communauté  sénégalaise établie à Casablanca où Fatou Baldé, Sénégalaise de 25 ans, a été tuée dans sa  maison par son propre mari. Selon un membre de la famille, la scène de violence s’est déroulée sous les yeux de la fille du couple, âgée de 2 ans et demi.
 
 
C’est à se demander si certains de nos compatriotes ne mutent pas en démon dès qu’ils mettent les pieds à l’étranger. Et si nous avons eu, dans le passé, à relater  des cas de viol, d’agression et de trafic de drogue qui sont fréquent chez nos compatriotes, celui-ci dépasse l’entendement.  Et pour cause, un Sénégalais du nom d’Ibrahima Diop a tué sa femme Fatou Baldé.
Selon un membre de la famille, la scène d’horreur a eu lieu dans la soirée d’avant-hier dans leur maison située à Sara Salam, à Casablanca et en présence de leur fille.
Fatou Baldé avait une petite crèche chez sa mère. Et beaucoup de Sénégalais emmenaient leurs enfants chez la dame. Jeudi matin, comme d’habitude, les parents sont venus déposer leurs bébés. Mais, ils ne trouvent personne sur les lieux. Leurs tentatives pour joindre Fatou Baldé sont restées vaines. Ils ont même tenté d’appeler le mari, mais impossible de l’avoir lui non plus.
Une dame, parent d’élève, va insister pendant plusieurs minutes avant de tomber sur la sœur d’Ibrahima qui lui annonce la : «Fatou a été tuée par son mari».
 
Ibrahima Diop, le mari,pleure toutes les larmes de son corps
 
D’après le membre de la famille, Ibrahima Diop était très violent. «Ce n’est pas la première qu’il tabasse sa femme. Souvent il la faisait même sortir de la maison. A plusieurs reprises aussi, Fatou Baldé quittait elle-même la maison, mais, malheureusement, elle était toujours renvoyée chez elle», laisse-t-il entendre. Pour le moment, personne ne peut expliquer comment le mari a tué sa femme. A part le mari et leur fille, deux dames habitaient dans l’appartement. Elles avaient loué des chambres chez les Diop. D’ailleurs, elles ont toutes été embarquées par la police marocaine qui a appelé au consulat pour faire part de la nouvelle. Le mari, originaire de Dakar, plus précisément des Parcelles Assainies Unité 15, est actuellement dans les locaux de la police et ne cesse de pleurer. Jusqu’à présent, aucune déclaration n’a été faite.
 
Fatou Baldé, une femme sans problème
 
D’après les témoignages de sa famille, Fatou était une femme simple, gentille et très accueillante. Une femme courageuse qui a beaucoup encaissé ces dernières années mais qui, malgré tout, gardait toujours le sourire aux lèvres.
Originaire de Kafountine, elle laisse derrière elle une fille qui ne va certainement jamais avoir de souvenirs de sa mère.
Khadidjatou DIAKHATE
 
LES ECHOS


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs


Chauvinisme

Pilepoil

Crier haro

Histoire

Intifada

Réitération

Exemple

Déséquilibre

Surenchère

Décharge


LIVE RADIO

29/03/2021



SANTE

DR MARIE KHEMESSE NGOM NDIAYE, NOUVELLE MINISTRE DE LA SANTÉ A SA SORTIE D’AUDIENCE AVEC LE PRESIDENT SALL :«Il va falloir renforcer mais surtout améliorer la qualité de tout ce qui se faisait»

Le SAMES décrète une journée « sans blouse » ce jeudi

SALON INTERNATIONAL DU MEDICAMENT:L’Ordre des pharmaciens déplore les médicaments de la rue et met l’Etat devant ses responsabilités

Covid : 1 décès, 11 cas

Covid : 0 décès, 10 cas positifs

Covid : 14 cas

Covid-19 : 18 cas

Les travailleurs de l’hôpital de Mbour en grève

Covid : 0 décès, 26 nouveaux cas

Covid : aucun décès de noté, les cas légèrement en baisse