jotaay
jotaay

jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal

Eclatement de Yewwi Askan Wi: Pastef-Dakar quitte et fait cavalier seul




 
 
 
 
 
L’information a fait le tour du pays comme une trainée de poudre. La suspension des activités de Pastef Dakar au sein de la coalition Yewwi Askan Wi a certainement été la nouvelle la plus inattendue de la journée. Mais il faut dire que ce n’est pas sur un coup de tête que Abbas Fall et Cie ont pris cette décision qui peut remettre en cause les fondements de la coalition. En effet, tout est parti d’une réunion houleuse pour le choix du candidat et du mandataire. En cause : le maire de Hann Bel Air. Alors que les leaders s’étaient entendus que les choix de candidats devaient découler d’un consensus, Babacar Mbengue a tenté le forcing, mais s’est heurté au refus du représentant de Pastef.
 
 
 
Boom !!! Le départ de Pastef Dakar de la coalition Yewwi Askan Wi a fait l’effet d’une bombe. En effet, la surprise fut grande quand Pastef Dakar a annoncé la suspension de ses activités au sein de la coalition Yewwi Askan Wi. Mais il faut dire que ce n’est pas sur un coup de tête que cette décision a été prise par Abass Fall et Cie. Tout est parti d’une réunion du bureau communal de Hann Bel Air, où s’étaient retrouvés les partis et mouvements de la coalition Yewwi Askan Wi (YAW), le 11 octobre dernier. Ordre du jour: compléter le bureau communal de Hann Bel Air, aborder les deux premières commissions chargées des investitures et des questions électorales.
 
 
La réunion à l’origine de tout ce tohu bohu
 
 
C’est le deuxième point qui a fait naître des divergences. Quand le coordonnateur de la réunion a expliqué qu’il fallait choisir la tête de liste majoritaire et demandé que les candidats se manifestent, les égos ont commencé à émerger. Selon nos sources, certains membres ont estimé qu’il n’avait pas été stipulé dans l’ordre du jour que la tête de liste et le mandataire seraient choisis ce jour, tandis que d’autres estimaient que le choix de la tête de liste était inclus dans le point des investitures. C’est ainsi que les représentants de Pastef ont demandé que le mandataire soit d’abord choisi, conformément aux textes.
 
 
 
Candidat-mandataire : le principal point d’achoppement
 
 
 
En clair, Pastef a refusé que le candidat soit en même temps le mandataire. Pour les partisans de Ousmane Sonko à Dakar, les choix doivent se faire séparément. Niet des membres de Taxawu, qui ont expliqué que des soucis ont été rencontrés par le passé, en 2009 et en 2014, lorsque le candidat n’était pas le mandataire. Ils ont rappelé les problèmes qui en ont découlé. Des explications qui n’ont pas convaincu les membres de Pastef entraînant une longue discussion et des débats houleux entre Pastef et Taxawu Dakar. «Même si une bonne partie de ceux qui étaient présents à la réunion était pour que le mandataire soit le candidat, il n’y avait pas de consensus», souffle une source.
Aussi, il a été demandé aux candidats au poste de mandataire, en l’occurrence Messieurs Babacar Mbengue de Taxawu et Bassirou Diakhoumpa de Pastef de sortir discuter et de revenir avec un accord ; mais ce n’était que peine perdue. Chaque partie a campé sur sa position. Il s’en est suivi un vote de l’assemblée dont les résultats ont été favorables à Babacar Mbengue (21 voix sur 32). Le Pastef a marqué son désaccord, soutenant toujours le consensus demandé par les leaders. «Un accord a été trouvé entre les deux à savoir que Bassirou Diakhoumpa soit mandataire et que Babacar Mbengue le candidat, mais l’assemblée a rejeté cette formule, car il était convenu qu’ils aient une discussion sur le poste de candidat, sachant que leur accord ne se limitait qu’au poste de mandataire. D’ailleurs, Babacar Mbengue est revenu sur sa décision», narre la source.
 
 
6 candidats se présentent, 4 se désistent en faveur de Babacar Mbengue, Justin Corréa le candidat de Pastef refuse de s’aligner
 
 
 
Les divergences étant profondes sur ce sujet, il a été décidé de laisser ce point de côté et de procéder au choix de la tête de liste majoritaire. Là aussi, les divergences sont apparues. En effet, six (6) candidats se sont manifestés. Il s’agit de Momar Faye (Pur), Mame Ousmane Cissé (Prp), Babacar Mbengue (Taxawu), Serigne Mbaye Traoré (And Saxal Liguey), Justin Corréa (Pastef) et Ahmed Dia (Bës Du Ñakk). Privilégiant le consensus, les candidats ont été priés de se retirer de la salle pour trouver un accord. Après discussions, quatre (4) des candidats déclarés se sont désistés en faveur de Babacar Mbengue. Justin Corréa n’étant pas d’accord, il restait donc deux candidats en lice. Un tour de table a été fait et plusieurs ont donné leur avis. Il a été décidé de passer au vote et 27 voix sur 32 se sont exprimées pour Babacar Mbengue. Le Pastef a marqué son désaccord et exigé que ce point soit remonté au département et aux leaders, car soutenant qu’il fallait un consensus et que les textes interdisent le vote.
Mis en minorité, Justin Corréa a rappelé les chartes qui régissent la coalition, à savoir que la désignation des candidats tient compte de la représentativité électorale et du poids des appareils politiques. En sus, le consensus doit être privilégié et qu’en dehors du consensus, il revient au Conseil de médiation et d’arbitrage de statuer sur le différend. La réunion a pris fin avec des divergences notoires vers les coups de 01h du matin sans que le point divers ne soit abordé.
 
Samba THIAM
 
 
LES ECHOS


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs


Spectre

Immortalité

Jogging

Bobos

Crever l’abcès

Huile caillée

Boomerang: Huile caillée

Katioucha

Brouhaha

Renaissance


LIVE RADIO

29/03/2021



SANTE

EXAMEN DU PROJET DE BUDGET DU MINISTERE DE LA SANTE POUR L’ANNEE 2022: Les députés plaident pour une hausse des salaires des médecins et interpellent le ministre sur la menace d’Omicron

COVID-19 EN AFRIQUE DU SUD: Un nouveau variant dénommé «Omicron», résistant aux vaccins, sème la terreur

LANCEMENT DES TRAVAUX DU CENTRE NATIONAL D’ONCOLOGIE DE DIAMNIADIO: Macky annonce la gratuité, dès janvier, des intrants de la chimiothérapie pour les cancers féminins, en attendant la prise en charge de tous les malades

LUTTE CONTRE LE CANCER DU COL DE L’UTERUS 1800 nouveaux cas de cancer par an au Sénégal, la Lisca préconise le dépistage des femmes de 40 et 74 ans tous les 2 ans

0 décès, 10 nouveaux cas et 9 cas graves

3 décès, 14 nouvelles contaminations

Recrutement de 800 médecins et personnels paramédicaux

Covid : La tendance à la baisse se poursuit

Situation Covid : 5 décès, 52 nouveaux cas

PR FARY KA, CHEF DE SERVICE DE NÉPHROLOGIE DE L’HÔPITAL LE DANTEC « 417 séances d’hémodialyse ont été réalisées pour 90 patients, parmi lesquels21 sont malheureusement décédés»