jotaay

DEMANTELEMENT DE LA BANQUE FICTIVE «CF BANQUE» : Un expert financier anglais et un financier camerounais écroués



DEMANTELEMENT DE LA BANQUE FICTIVE «CF BANQUE» :    Un expert financier anglais et un financier camerounais écroués

 
 
 
Ce fut un coup de génie pour les flics enquêteurs de la Division spéciale de cybersécurité avec l’arrestation du recherché tandem de présumés cybercriminels. Il s’agit d’un expert financier anglais nommé Chersty M. B. et de son binôme camerounais du nom de Laurent B. L, se disant financier aussi. Ils ont causé un énorme préjudice financier à beaucoup de chefs d’entreprises sénégalais.
 
 
 
Les propriétaires de la fictive institution financière dénommée «Cf Banque» sont aux arrêts. Laurent B. L, financier camerounais et son acolyte Chersty M. B, expert financier anglais, avaient créé ‘’l’établissement bancaire’’ dans le but d’escroquer.
Après la mise sur pied de ladite banque, ils la présentent comme une vraie institution financière. Ils créent un logo, un nom et un site web ; bref tout le matériel nécessaire pour renvoyer l’image d’une banque digne de ce nom. Et pour mieux appâter les clients, ils s’attachent les services de novices en la matière et les manipulent à leur guise. Ces derniers se croient être dans une vraie banque et se saignent aux quatre veines pour faire fonctionner l’institution financière. Leur travail consiste à effectuer des transactions et autres transferts de fonds frauduleux sur des comptes bancaires des proies de leurs deux employeurs. Et ceci, sans qu’ils ne s’en rendent compte pour autant. Car, n’ayant aucune notion dans le domaine.
 
Ils appâtent des chefs d’entreprise du pays par des financements
 
Les deux experts financiers étrangers utilisent également leurs employés pour faire d’autres activités répréhensibles. Mais, pour gagner vite beaucoup d’argent, ils ciblent les chefs d’entreprises. Ils leur font miroiter des projets juteux avec de lourds financements. Et quand ces derniers plongent pour un partenariat gagnant-gagnant, les deux experts financiers les grugent et leur soutirent leur argent. Même l’hôtel dénommé «Axil hôtel» a été roulé dans la farine par le tandem. Qui a soustrait, de manière frauduleuse, plus de 2 millions de francs Cfa au réceptif en question.
Alertés des agissements de la fictive «Cf Banque», les flics de la Division spéciale de la cybersécurité (Dsc) ouvrent une enquête préliminaire et découvrent les pratiques illégales de la supposée institution qui fonctionnait avec une fausse adresse à Londres. De fil en aiguille, les flics localisent les suspects, les débusquent et les appréhendent. Ces derniers ont fait plusieurs victimes qui évoluent presque toutes dans le monde des affaires.
 
Plusieurs chefs d’entreprises se font gruger par la fictive «Cf Banque»
 
Les chefs d’entreprises lésés sont les nommés Moussa Gaye Coly, Magatte Ngom, Abdou Ndoye et Sébastien Ngom qui dirigent respectivement les entreprises «Casamance Transports», «Gie Coumba Diarigne Fall», «Dani Shipping» et «Genebatko». Gaye Coly déclare avoir été floué dans l’ouverture d’un compte d’affaire à «Cf Banque» avec le versement de 230.000 F Cfa. Les escrocs lui avaient promis une assurance de 25% du montant du financement et des frais de restructuration du statut juridique de l’entreprise. Mais, après réception de la lettre d’approbation pour financement de 14 milliards 400 millions Cfa de son projet, Gaye Coly a perdu de vue ses prétendus partenaires financiers.       
Magatte Ngom, Gie Coumba Diarigne Fall, a été berné dans les mêmes circonstances que le sieur Gaye Coly. Il déclare avoir aussi perdu la somme de 230.000 F en contrepartie d’un fictif financement à hauteur de 8.000.000 Cfa. De la même manière, Abdou Ndoye, affirme avoir été grugé par les deux financiers étrangers qui ont pris également ses 230.000 sans jamais financer son projet, car il avait refusé de remettre 3.250.000 F aux mis en cause qui lui avaient promis de plaider pour ledit projet au niveau international.
 
Les mis en cause font des recrutements illégaux et grugent des concessionnaires
 
Sébastien Ngom, directeur de Genebatko, a porté les mêmes griefs. Il dit avoir été dupé par les mêmes individus à qui il a remis 240.000 F, sur leur demande, pour ouvrir un compte dans leur supposée banque «Cf Banque». Il l’a toutefois échappé belle lorsque ces derniers ont voulu lui piquer 10 millions pour, prétendument, vendre son projet. Magatte Dièye, Directeur général de Cf Banque, est aussi tombé dans le même piège. Il indique avoir été recruté par le sieur Laurent B. L qui s’est présenté à lui comme l’administrateur général de Cf Banque et responsable de la zone Afrique. Dièye indique toutefois que ladite banque n’est pas encore fonctionnelle au Sénégal et ceci, faute d’acte notarié. Mais, après vérifications, il a découvert avec stupéfaction que le dossier de Cf Banque n’existe pas.
 
Ils doivent plusieurs millions à «Axil hôtel», peinent à payer et se font chasser
 
Outre les chefs d’entreprise, les deux hommes d’affaires ont mené en bateau d’autres individus. Notamment, la direction de Axil Hôtel. Ce réceptif hôtelier a chassé des lieux les experts financiers pour défaut de paiement de leurs frais d’hôtel évalués à 8.736.600 F. Même si les mis en cause ont pu payer une partie de l’argent et leur doivent maintenant la somme de 2.432.600 F. Un concessionnaire nommé Ibrahim Kébé réclame aussi 540.000 F au nommé Laurent qui avait loué un véhicule Citroën C5. Un autre concessionnaire du nom de Mohamed Lô abonde dans le même sens.
 
Les pièces à conviction qui confondent les experts financiers étrangers
 
Une perquisition au domicile et bureaux des mis en cause a permis de mettre la main sur plusieurs cartes bancaires établies à leurs noms et des documents descriptifs de projets d’entreprises sénégalaises. Après exploitation de leurs téléphones portables, les flics ont découvert aussi que Cf Banque n’a pas de bureaux au Royaume-Uni. Ils ont découvert que ces derniers ont reçu des sommes d’argent d’entrepreneurs sénégalais.
D’autres éléments matériels compromettants contre les deux experts financiers étrangers ont été versés aussi dans le dossier. Les mis en cause ont reconnu tous les faits incriminés. Ils ont été déférés devant le parquet pour escroquerie en bande organisée, faux et usage de faux, blanchiment de capitaux, abus de confiance et ou escroquerie.
 
Vieux Père NDIAYE   
 
LES ECHOS


ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs | Santé | Contribution


Vivier

Attente

Arrosoir

Emulation

Révolution

Mamelles

Remake

Tong-tong

Communiquer

Ubiquité



LIVE RADIO




SANTE

TABAGISME : LES FUMEURS QUI ARRÊTENT LA CIGARETTE AVANT 40 ANS PEUVENT ESPÉRER VIVRE AUSSI LONGTEMPS QUE LES NON-FUMEURS

LUTTE CONTRE LE CANCER DU COL DE L’UTÉRUS À ZIGUINCHOR : 8 thermoablations et 802 coloscopies pratiquées avec 6 cas de suspension de cancers…

RÉUSSITE DEUX TRANSPLANTATIONS RÉNALES : UNE PREMIÈRE AU SÉNÉGAL : Macky Sall, satisfait, félicite le professeur et annonce le projet de transplantation oculaire

Envie de suicide avec les crises d'hémorroïdes : symptômes, causes, traitements et prévention

RAPPORT « THE PATH THAT ENDS AIDS»: Onusida montre la possibilité de mettre fin au sida d’ici 2030