jotaay
jotaay

jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal
LE PROCÈS AHMED AÏDARA RENVOYÉ POUR CE LUNDI Me Moustapha Dieng parle de motif ne cadrant pas avec les canaux du droit pénal, la presse parquée sous le soleil ardent ARRESTATION DES DEPUTES :La coalition Bun-Bi exige la libération de tous les manifestants et demande l’éliminationdes listes proportionnelles de Bby et de Yaw LUTTE CONTRE LES ARRESTATIONS ARBITRAIRES : Aar Sénégal entre dans la danse mais exclut toute éventualité de report des élections  JULIAN NAGELSMANN, L'ENTRAÎNEUR DU BAYERN SUR MANÉ: «Rare qu'un joueur se mette complètement au service du club et de l’entraîneur» SITUATION DU PAYS: Cheikh Dieng tire à boulets rouges sur Macky et invite toute l’opposition à faire siens les mots d’ordre de Yewwi TRANSFERT DE SADIO MANÉ AU BAYERN DE MUNICH: Un pactole attend Metz et Génération Foot FINALE COUPE DU SÉNÉGAL :Pourquoi la société turque a refusé la pelouse à la Fsf ? SITUATION DU PAYS: Serigne Moustapha Sy accuse Abdou Diouf d’être derrière Macky Sall MANIFESTATION DU 17 JUIN DERNIER: 34 personnes interpellées à Ziguinchor dont Guy Marius Sagna ; Me Amadou Diallo dénonce les actes de torture PUBLICATION DE SES MEMOIRES «PASSION DE LIBERTE»: Le Pr Abdoulaye Bathily dénonce le recul démocratique sous Macky Sall et invite les jeunes Sénégalais à militer et à lutter

COMPTES ET MÉCOMPTES DES FINANCES DE LA VILLE DE THIÈS: Dr Babacar Diop débusque les «cafards» de Talla Sylla



COMPTES ET MÉCOMPTES DES FINANCES DE LA VILLE DE THIÈS: Dr Babacar Diop débusque les «cafards» de Talla Sylla
 
Après les 100 jours à la tête de la ville de Thiès, le Dr Babacar Diop a fait le point sur l'état des lieux de la gestion du magistère de son prédécesseur et les perspectives de la gouvernance économique municipale. Face à la presse, hier à la mairie de Thiès, l’édile de la capitale du Rail a passé en revue la gestion de Talla Sylla.
 
 
Personnel pléthorique, masse salariale lourde
 
Concernant le personnel, l’effectif et le salaire ont connu des évolutions significatives. Entre 2019 et 2020, le personnel permanent de la mairie a enregistré une hausse de 34,44%, passant d’une moyenne de 58 employés à celle de 78 employés. Pour la même période, la masse salariale est passée de 115.897.036 F Cfa à 187.943.610 F Cfa, correspondant à une hausse salariale de 62%. Pour la période 2020-2021, l’effectif moyen annuel a augmenté de 30,7%, passant d’une moyenne de 78 à 102 employés permanents. Notons par-là que ces valeurs correspondant aux effectifs constituent des moyennes annuelles et non pas des effectifs absolus au 31 décembre de l’année en cours. Par exemple, pour l’année 2021, l’effectif total au 31 décembre était de 116 employés permanents. Quant à la masse salariale, elle a augmenté de 23% pour la même période, passant de 187.943.610 F Cfa à 230.939.777 F Cfa.
 
Taux de recouvrement très faible, des dettes énormes
 
 
Un autre constat est que la mairie éprouve des difficultés à entrer dans ses fonds de recettes. Sur un total des recettes prévues de 3.033.499.561 F Cfa en 2021, la commune n’a pu encaisser que 990.739.643 FCfa, soit un taux de recouvrement de 32,66%. Ceci correspond à un manque à encaisser d’un montant de 2.042.759.918 F Cfa.Le montant global des dettes attribuées à la mairie Thiès-ville est de 783.642.914 F Cfa. Ce montant est scindé en trois parties. D’une part il y a les dettes qui sont déjà visées par le Receveur Percepteur municipal, au titre des dépenses engagées non mandatées.Ces dépenses qui s’élèvent à la somme de 91.418.040 F Cfa, sont traitées en priorité, conformément à la règlementation, dans le cadre du budget en cours.
 D’autre part, il y a les dettes engagées non encore visées par le receveur et qui devraient l’être prochainement sans que les délais soient précis qui sont d’un montant de 352.861.232 F Cfa.Les dettes en contentieux, donc non encore régularisées sont de 339.362.642 F Cfa. En outre, 63% des dettes globales sont constituées de salaires et d’indemnités pour le personnel.
 
Carburant : 70 millions consommés en 10 mois pour… 3 véhicules fonctionnelles
 
«Un montant de plus de 70.000.000 F Cfa a été utilisé comme carburant de fonctionnement en dix mois alors que seulement trois voitures de l’administration ont été fonctionnelles durant cette période, soit près de 230.000 F Cfade dépenses de carburant par jour pour seulement trois voitures fonctionnelles.
 
Près de 20 millions dégagés pour du mobilier jamais livré
 
 
La ligne budgétaire pour le mobilier et le matériel administratifest de loin la plus problématique dans l’exécution «déclarée» du budget 2021. Pour rappel, il est déclaré dans l’exécution du budget 2021 qu’un montant de 19.974.450 F Cfa a été utilisé pour une acquisition de mobilier de bureau. Or, lors de l’inventaire général que nous avons effectué sur l’ensemble du mobilier dont dispose la mairie, nous n’avons constaté aucun renouvellement de mobilier durant l’année 2021. La dernière acquisition de mobilier date de 2014. Ce qui contraste totalement avec l’acquisition déclarée en 2021. D’où la question suivante : à quoi a servi le montant de 19.974.450 F Cfa déclaré comme nouvelle acquisition de mobilier en 2021.
 
 
Près de 20 millions pour la construction d’u mur d’un cimetière construit au tiers
 
 
 
Dans le budget 2021 toujours, un montant de 19.937.280 F Cfa a été utilisé pour la construction du mur de clôture du cimetière de Balabey II. Or, après vérification, il s’avère que non seulement les coûts des travaux ont été excessivement surévalués, mais que l’enveloppe totale a été versée au fournisseur alors que ce dernier n’a même pas exécuté le tiers des travaux qui devaient être faits.
 
 
Un terrain de 800 m2 loué à la Cbao à 4.800.000 par an
 
 
 La Mairie de Thiès-Ville a loué à la Cbao un terrain urbain de 800 m2 à distraire du TF 6000/TH sis à Randoulene Nord. Le bail est consenti pour une durée de 30 ans, signé le 01/Juillet/2003, moyennant un loyer de 6000 F Cfa le m2 par an (soit 500 F Cfa le m2 par mois) ; ce qui représente un montant annuel global de 4.800.000 F Cfa. Or, le décret n°2010-400 du 23 mars 2010 a fixé le prix du mètre carré sur cette voie à 40.000 F Cfa par an (soit 3300 F Cfa le m2 par mois). Autrement dit, en application du décret n°2010-400 du 23 mars 2010, la Cbao devrait payer un montant annuel de 32.000.000 F Cfa, soit un manque à gagner annuel de 27.200.000 F Cfa.
 
 
Un terrain de 1000 m2 loué à la Sonatel à 6 millions par an
 
La Sonatel est dans la même situation que la Cbao. Elle occupe un espace de 1000 m2 donné en location par la Mairie à la date du 01/juillet 2003. Elle paie le mètre carré par an à 6000 F Cfa (soit 500 F Cfa le m2 par mois) en dépit du décret n°2010-400 du 23 mars 2010 qui fixe le prix du mètre carré à 40.000 F Cfa (soit 3300 F Cfa le m2 par mois) pour tout l’espace appartenant à la propriété communale. Autrement dit, en application du décret n°2010-400 du 23 mars 2010, la Sonatel devrait payer un montant annuel de 40.000.000 F Cfa à la place des 6.000.000 F Cfa annuels, soit un manque à gagner annuel de 34.000.000 F Cfa par an.
 
 
1435m2 octroyés à EMG en plein centre ville «gratuitement»
 
 
L’entreprise EMG exploite illégalement une superficie de 1435 m2 située sur la promenade des Thiessois. Or, à notre grande surprise, aucun contrat d’exploitation concernant le site en question ne lie la Mairie à ladite entreprise. Cette exploitation illégale constitue pour la Mairie un manque à gagner minimal de 8.610.000 F Cfa par an, soit 68.880.000 F Cfa pour les huit années durant lesquelles EMG a exploité le site. Aussi, la Mairie, dès le 24 mars 2022, a pris les dispositions nécessaires pour faire valoir ses droits, en sommant EMG de payer le montant global dû tout en l’invitant à se régulariser dans les meilleurs délais.
 
 
Résiliation du contrat avec Mickey Land
 
 
Pour l’exploitation de Mickey Land, le premier contrat a été conclu le 1er janvier 2015 entre Mickey Land et la Mairie Thiès-Ville pour une durée de 2 ans. Il était prévu que le contrat établi pouvait être renouvelé à la demande du Preneur. Le dernier renouvellement a été établi le 1er janvier 2019 pour une durée de 5 ans. Ainsi en application de l’article 10 du chapitre V du dernier contrat liant les deux parties (Mickey Land et la Mairie Thiès-Ville), l’équipe municipale a motivé sa décision de rompre le contrat par trois constats : Non-paiement de la redevance de location aux échéances fixées ; Défaut de mise en valeur et d’entretien des espaces verts ; Utilisation du site à des fins autres que celles prévues et acceptées par les deux parties.
 
Perspectives immédiates
 
Les nouvelles perspectives immédiates s’orientent vers trois points principaux. Une nouvelle gouvernance, sobre et transparente : Instaurer une bonne gouvernance dans toutes les opérations impliquant la mairie et ses agents (état-civil et administration) ; Mettre en place un comité externe d’audit et de suivi général.Une gestion efficace et transparente des deniers de la commune : Instaurer de nouvelles stratégies de recouvrement des créances appartenant à la commune. Garantir une gestion transparente et efficace des deniers de la commune…
 
Baye Modou SARR
 

COMPTES ET MÉCOMPTES DES FINANCES DE LA VILLE DE THIÈS: Dr Babacar Diop débusque les «cafards» de Talla Sylla
LES ECHOS


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs


Chauvinisme

Pilepoil

Crier haro

Histoire

Intifada

Réitération

Exemple

Déséquilibre

Surenchère

Décharge


LIVE RADIO

29/03/2021



SANTE

DR MARIE KHEMESSE NGOM NDIAYE, NOUVELLE MINISTRE DE LA SANTÉ A SA SORTIE D’AUDIENCE AVEC LE PRESIDENT SALL :«Il va falloir renforcer mais surtout améliorer la qualité de tout ce qui se faisait»

Le SAMES décrète une journée « sans blouse » ce jeudi

SALON INTERNATIONAL DU MEDICAMENT:L’Ordre des pharmaciens déplore les médicaments de la rue et met l’Etat devant ses responsabilités

Covid : 1 décès, 11 cas

Covid : 0 décès, 10 cas positifs

Covid : 14 cas

Covid-19 : 18 cas

Les travailleurs de l’hôpital de Mbour en grève

Covid : 0 décès, 26 nouveaux cas

Covid : aucun décès de noté, les cas légèrement en baisse