jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal

Boomerang: Le poison



Boomerang: Le poison
Un poison, quand il est inoculé régulièrement, à doses homéopathiques, le corps finit par l’assimiler et n’est plus choqué. Le régime actuel semble procéder de cette façon, concernant les «bavures» commises par les forces de l’ordre sur les citoyens. Une fois, ça choque grave, une autre fois, ça choque un peu moins, une troisième, une quatrième fois, cela devient banal, surtout si le brouhaha qui suit ne mène à rien de concret, particulièrement au plan judiciaire. Est-ce anodin ? Ne le croyez pas. Car, la situation politico institutionnelle du pays, avec à l’horizon une élection présidentielle dont les règles sont loin d’être consensuelles, peut déboucher sur des violences dont la répression, que Dieu nous en garde, pourrait occasionner plus que des «bavures». Il est difficile d’en douter, aujourd’hui que les forces de sécurité vont en opération de maintien de l’ordre dans les campus, armées et dotées de munitions létales. Si demain des marches, des manifestations de citoyens sont organisées dans ce contexte où la confiance a déserté le champ politique, il y a bien à craindre que ceux qui ont donné l’ordre de tirer sur des étudiants désarmés le fassent sur des marcheurs ou des manifestants. Brrr !!!
Waa Ji

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | bOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL



Boomerang: Effets de manche

Boomerang: ​Voix de la raison

Boomerang: Tabou aboli

Boomerang: Canari

Boomerang: Cancrelat

Boomerang: Ila Touba

Boomerang: Prétexte

Boomerang: Tempo

Boomerang: Match-piège

Boomerang: Charivari