jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal

BRESIL: L’Assassin de Fallou Ndack écope de 17 ans et 3 mois de prison ferme



BRESIL: L’Assassin de Fallou Ndack écope de 17 ans et 3 mois de prison ferme
 
Les nombreuses manifestations de la communauté sénégalaise établie au Brésil ont porté leurs fruits, suite au décès d’un des leurs, Fallou Ndack, lâchement poignardé par un Brésilien du nom de Leandro Alves da Silva. Arrêté quelques heures après le drame, ce dernier a finalement été reconnu coupable par un jury populaire et la peine a été fixée à 17 ans et trois mois d'emprisonnement.
 
 
 
La famille et les proches de Fallou Ndack ont de quoi se réjouir. L’assassin de leur ami et parent a finalement écopé d’une peine sévère, après les manifestations des compatriotes sénégalais établis au Brésil. L’assassinat a eu lieu sur l’Avenida Brasil, près de la rue Visconde de Guarapuava, dans le centre de Cascavel au Brésil. D’après les informations reçues, l’accusé, détenu dans les premières heures par la police militaire, affirme avoir agi pour riposter à une tentative d’agression perpétrée par la victime.
En effet, Leandro Alves da Silva, devant la police brésilienne, a déclaré que le Sénégalais avait contracté une dette auprès de lui. Et voulant entrer dans ses fonds, il lui a réclamé son argent et le Sénégalais a soutenu qu’il n’en avait pas. Et toujours d’après le meurtrier, Fallou Ndack, qui n’a pas du tout aimé son insistance, n’a pas hésité à l’attaquer.
Toujours dans ses déclarations, Leandro Alves da Silva révèle avoir pris un couteau et poignardé plusieurs fois le Sénégalais, originaire de Kébémer et âgé de 33 ans.
L’arme du crime, une sorte de couteau de poche, a été saisie quelques heures après le meurtre. Leandro Alves da Silva a finalement été reconnu et condamné lors du jury populaire qui s'est tenu jeudi dans le forum de Cascavel.
 
Sory Kaba démenti par la communauté sénégalaise
 
Le Directeur des Sénégalais de l'Extérieur, suite à l’arrestation du meurtrier de Fallou, s’est empressé de faire une sortie pour saluer la collaboration des autorités brésiliennes. Il est revenu sur les efforts consentis par le gouvernement dans les situations pareilles. Pour Sory Kaba, l’Etat apporte une aide sociale, mais s’occupe également du rapatriement des corps au Sénégal.
Pour Cheikh Ndiaye, président du Dahira Moukhadimatoul Amdaa à Santa Carina, l’Etat du Sénégal reste toujours silencieux face à ces cas. «Seuls deux corps ont une fois été rapatriés par les autorités sénégalaises et c’était des remboursements. Mais, presque tout le temps, ce sont les membres du Dahira qui se mobilisent et font une quête pour le rapatriement et cela, en un jour. Même ceux qui sont malades, et demandent à rentrer au Sénégal, c’est nous qui les recensons chaque année et assurons les frais du voyage», laisse-t-il entendre.
Avant de poursuivre, toujours à propos de Sory Kaba qui a parlé d’une condamnation à 20 ans : «il ne maitrise pas ce qu’il avance. C’est plutôt 17 ans 3 mois. Si nous avons eu gain de cause, c’est grâce à nos manifestations et la mobilisation collective de la communauté sénégalaise établie au Brésil, rien de plus».
 
Khadidjatou DIAKHATE

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | bOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL



Boomerang: Pacte

Boomerang: Silence on tue !

Boomerang: Un truc de ouf

Boomerang: Exorcisme

Boomerang: Sketch

Boomerang: Asymétrie

Boomerang: Vaccin

Boomerang: Carton écarlate

Boomerang: L’eau dans le gaz

Boomerang: Croupier