jotaay

APRES AVOIR POIGNARDÉ 84 FOIS SON EX-FEMME, MAMADOU D. S’EXPLIQUE : «J’entendais des voix en catalan qui me disaient de la tuer parce qu’elle m’avait trompé»



APRES AVOIR POIGNARDÉ 84 FOIS SON EX-FEMME, MAMADOU D. S’EXPLIQUE : «J’entendais des voix en catalan qui me disaient de la tuer parce qu’elle m’avait trompé»
Ses déclarations étaient très attendues au tribunal provincial de Huesca ! Mamadou D., qui avait poignardé 84 fois son ex-femme, a tenté d’expliquer son geste, devant un jury populaire, par des voix qui l’ont hanté et qui lui demandaient de le faire, parce qu’elle l’avait trompé. En attendant la plaidoirie de ses avocats aujourd’hui, le procureur a requis 25 ans de prison, 10 ans de probation et une amende de plus de 329 millions pour les enfants de la victime, dont deux ont assisté à l’assassinat de leur mère, Rokhaya Diop.

Près de deux ans après avoir assassiné son ex-femme Rokhaya Diop en lui administrant 84 coups de couteau, Mamadou D. a fait face au juge du tribunal provincial de Huesca. L’accusé a surpris plus d’un durant le procès. Mamadou D. a confié au juge et aux membres du jury populaire qu’il ne se souvenait pas d’avoir pris un couteau dans la cuisine de son ex-femme et de l’avoir poignardée. Des déclarations qui ont choqué l’assistance malgré l’insistance de la partie civile afin de le pousser à reconnaître l’acte ignoble qu’il a commis devant les enfants qu’il a eus avec Rokhaya Diop. Pour se dédouaner, Mamadou D. explique que son ex-femme ne cessait de demander à avoir des papiers pour régulariser sa situation en Espagne, et ce depuis leur mariage en 2009. «Une fois les papiers en main, elle voulait changer beaucoup de choses dans notre vie...», raconte le prévenu. Tout de même, il reconnaît qu’en 2017, il avait été dénoncé par la victime pour mauvais traitements, bien qu’il ait constamment déclaré qu’il ne l’avait jamais frappée.
Revenant sur ce qui l’a poussé à tuer son ex-femme, Mamadou D. déclare qu’il entendait des «voix» lui demandant de le faire. Le jour des faits, poursuit Mamadou, il a voyagé avec ses deux plus jeunes enfants après avoir passé le week-end avec eux. C’est quand il s’est retrouvé avec son ex-femme dans la demeure de cette dernière qu’une dispute a éclaté et l’irréparable s’est produit. C’est 84 coups de couteau qu’il va administrer à sa femme devant leurs enfants âgés de 4 et 8 ans. «Ce matin-là, je me suis réveillé en pleurant à cause des voix qui me disaient en catalan de tuer ma femme parce qu’elle m’a trompé», relate Mamadou D.
Le procureur a qualifié les faits de meurtre commis avec préméditation et a demandé une peine de 25 ans de prison plus 10 ans de probation sans compter une indemnisation pour les quatre enfants de la femme, dont deux issus d’une relation précédente, pour un montant de 329.417.887 F Cfa. Le procès se poursuit aujourd’hui avec la plaidoirie des avocats de Mamadou D.

Samba THIAM
LES ECHOS

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | bOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub



Boomerang: Terres neuves

Boomerang: Rebuts

Boomerang: 2,5 millions de cas

Boomerang: Sous le boisseau

Boomerang: Dessillement

« Malheur à qui prend ses sandales,quand les haines et les scandales tourmentent le peuple agité ! »

boomerang: Martel en tête

Boomerang: «Xalwa»

Boomerang: Théologien de la libération

Boomerang: Poumon




SANTE

En direct:Nombre de personnes décédées à cause du coronavirus COVID-19 dans le monde selon le pays

Découvrez le Neem, l'arbre aux 1001 vertus

Coronavirus : un urgentiste préconise une ligne téléphonique spéciale

APPARITION D’UN NOUVEAU VIRUS RESPONSABLE D’INFECTIONS PULMONAIRES CHEZ L’HOMME

QU’EST-CE QUE L’OPHTALMOLOGIE?

Bientôt, la transplantation rénale au Sénégal

Sénégal : "Bargny, l'émergence à tout prix ,"

Centre national de transfusion sanguine : Pourquoi la banque de sang est vide

pharmacie de garde la plus proche

Les plantes médicinales, une niche méconnue : Un patrimoine à protéger pour les générations futures