jotaay
jotaay jotaay

jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal
THIERNO MADANI TALL AUX POLITICIENS  :«Sans la paix, l'économie ne marche pas, les commerces ne fonctionne pas et vous n'aurez pas d'argent» CONTRE GATSA-GATSA PRÔNE PAR L’OPPOSITION : Abdoulaye Dièye mobilise et entonne l’hymne de la paix INCENDIE AU MARCHÉ OCASS DE TOUBA 26 MOIS APRÈS LE DERNIER SINISTRE : Le coin appelé «Macket bi» prend feu, plusieurs cantines consumées, des millions réduits en cendres GAMOU DE LOUGA: Mansour Sy Djamil, Macky Sall et les mandats HARO SUR UN GANG DE FAUX POLICIERS A KEUR MASSAR: Quatre anciens militaires dont le chef de sécurité de la cité Mixta et un civil ciblent des prostituées, les rackettent et les violent à tour de rôle dans leurs appartements DÉTOURNEMENT D'UNE MINEURE DE 15 ANS : Le procureur sermonne Seck Diallo et lui révèle qu'il devait comparaître en chambre criminelle pour viol et pédophilie DISCOURS SUBVERSIFS ENTRETENUS PAR L’OPPOSITION  :Les mises en garde des cadres de Benno contre les «pyromanes» L’AFFAIRE OUSMANE SONKO-ADJI SARR EN CHAMBRE CRIMINELLE : Les députés de Yewwi se radicalisent, préviennent Macky Sall et convoquent leur droit de résister aux côtés de Ousmane Sonko AUDITIONNÉ AU FOND HIER PAR LE JUGE D’INSTRUCTION: Cheikh Cissé présente ses excuses et dépose une demande de liberté provisoire RÉPLIQUE DE SERIGNE BASSIROU GUEYE à OUSMANE SONKO: «Heureusement qu'il n'avait pas dit que j'étais venu rôder aux alentours de Sweet Beauté, il n'a pas dit que c'est moi qui l'ai conduit à Sweet Beauté»

ALIOU CISSÉ CATÉGORIQUE: «Il n'y aura pas de révolution»



ALIOU CISSÉ CATÉGORIQUE:  «Il n'y aura pas de révolution»
A tout ceux qui attendaient un remaniement dans l'effectif du coach Cissé, vous avez votre réponse. Le sélectionneur national reste encore une fois sur ces certitudes : pas de grands changements attendus pour ce match contre le Qatar ce vendredi.
 
On ne change pas une équipe qui gagne dit-on? Aliou Cissé voit autrement. Même si son équipe a perdu son premier match de Coupe du monde, le sélectionneur des Lions n'entend pas changer sa Dream Team. C'est hier en conférence de presse qu'il en a fait part face aux nombreuses interpellations à ce sujet. «On est entrain de bien préparer notre second match. Dans l'ensemble, ça se passe plutôt bien.C’est un duel de deux champions : Afrique et Asie. Vous pouvez imaginer l'importance et l’intensité qu’il y aura dans ce match. Deux équipes qui sont dos au mur, qui doivent impérativement empocher des points parce que nous sommes àzéro point. On est très serein et calme en attendant que le match arrive demain», a-t-il déclaré d'entrée.
Et de poursuivre : « le groupe vit bien malgré la défaite. Il y a beaucoup d’enseignements. Le Sénégal n’a pas été mauvais. On a tenu tête à l’une des meilleures équipes actuellement au monde, classée huitième au ranking, avec des joueurs de niveau mondial. Je suis très satisfait de mes joueurs. C'est un match très, très important pour les deux équipes. Dans les compétitions de ce niveau-là, à partir du moment où vous perdez votre premier match, vous êtes dos au mur sur le deuxième match. Mais notre expérience collective et d'autres matchs qu'on a eu à jouer, on était à ce niveau d'intensité, de pression, d’importance et d'exigence. Depuis 7 ans que nous sommes là, nous les avons joués. A nous de nous concentrer et nous rappeler comment on a su s'en sortir quand on a été dos au mur.»
A la question de savoir s'il y aura des changements après cette défaite, Aliou Cissé réplique : «on peut perdre un match et que le contenu soit bon. Je parle du contenu, bien sûr une défaite reste une défaite. Au-delà de cette défaite, je crois que le contenu a été bon. J'ai étédéçu des garçons parce que je pense que sur ce match là, on méritait un point. Est-ce qu’il y aura un changement? Ça, on le saura demain devant le pays hôte.  Je ne vais pas donner ici la composition de mon équipe dès aujourd'hui ici, mais une chose est sûre, nous ne ferons pas de révolution en direction d'un match aussi important que celui de demain. On le saura demain. Ce que je peux dire est qu’il y n’aura pas de révolution».
 
«Aujourd'hui, je peux comprendre que certains doutent de nous...»
 
Et à propos du match de cet après-midi, Aliou Cissé martèle : «je compte organiser mon groupe, leur donner l'énergie nécessaire pour pouvoir aborder ce match avec beaucoup de sérénité et de confiance. Une défaite, ça arrive. Le football, c'est des matchs nuls, des défaites et des victoires.On a eu la chance de débuter toutes nos compétitions en gagnant le premier match. En Russie, on a gagné le premier match et la suite vous la connaissez. Aujourd'hui, je peux comprendre que certains doutent de nous. Les joueurs que je dirige ont envie de continuer, d'écrire l'histoire pour nos supporters sénégalais et c'est l'occasion pour moi de leur lancer un appel à continuer à croire en cette équipe. On a envie de faire plaisir à notre peuple».
L'ex capitaine des Lions poursuit : «nos attaquants sont capables de marquer, ils retrouveront cette efficacité que tout le monde attend, que j'attends et que tout notre peuple attend. Chaque match est différent» pour le sélectionneur des Lions et «celui contre le Qatar ne dérogera pas à la règle». En tout cas, pour ce dernier, face aux Pays-Bas, les attaquants sénégalais ont manqué d'efficacité. Aliou Cissé promet que la bande à Ismaïla Sarr va battre de l'aile pour survoler le Qatar. «Je n’ai aucun doute qu’on a de la qualité offensive pour marquer des buts. J'en suis sûr et certain. Maintenant, pour jouer au football, ce qui est important c’est d’êtreefficace. Cette efficacité, c'est dans l’état d’esprit, les comportements, être un peu plus tueur devant les buts, concrétiser les occasions qu’on se crée. Je sais que demain (aujourd’hui) on aura la possibilité de marquer», déclare-t-il. «Ce qui importe, d'abord, c’est de gagner ce match-là. Alors, est-ce que se sera sur un score fleuve ? je ne manque pas d’humilité et je ne manque pas de respect pour cette équipe du Qatar pour le dire ici. Gagner nous fera avancer, nous donnera encore l'espoir de mieux préparer le match contre l'Equateur»,sérine le technicien sénégalais, qui conclut : «ce qui est important dans le football, c’est de se créer des occasions. Marquer, c’est un état d’esprit et une agressivité nécessaires pour mettre le ballon au fond des filets. Nos attaquants sont capables de marquer, ils l'ont déjà montré. Demain (aujourd’hui), ils retrouveront cette efficacité que tout le monde attend, que j'attends et que tout notre peuple attend».
 
LES ECHOS


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs


Incantations

Extradition

Fog

Graille

Manœuvre

Entregent

Il se fait tard

Gouffre

Delirium tremens

Effroi


LIVE RADIO




SANTE

DR MARIE KHEMESSE NGOM NDIAYE, NOUVELLE MINISTRE DE LA SANTÉ A SA SORTIE D’AUDIENCE AVEC LE PRESIDENT SALL :«Il va falloir renforcer mais surtout améliorer la qualité de tout ce qui se faisait»

Le SAMES décrète une journée « sans blouse » ce jeudi

SALON INTERNATIONAL DU MEDICAMENT:L’Ordre des pharmaciens déplore les médicaments de la rue et met l’Etat devant ses responsabilités

Covid : 1 décès, 11 cas

Covid : 0 décès, 10 cas positifs

Covid : 14 cas

Covid-19 : 18 cas

Les travailleurs de l’hôpital de Mbour en grève

Covid : 0 décès, 26 nouveaux cas

Covid : aucun décès de noté, les cas légèrement en baisse