jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal

AFFAIRE DU BEBE DE 3 ANS A AHMAD SEYDI YEUMBEUL NORD: Le boutiquier monstrueux raconte son crime



AFFAIRE  DU BEBE DE 3 ANS A AHMAD SEYDI YEUMBEUL NORD: Le boutiquier monstrueux raconte son crime
 
L’enquête préliminaire sur l’affaire Ahmad Seydi, 3 ans et demi, a été bouclée, hier, par la police de Malika. Les hommes du commissaire Khady Diouf ont présenté le boutiquier Mohamed Codou Thiam devant le procureur  du Palais de justice de Pikine, pour meurtre avec préméditation.
 
Le sort du boutiquier Mohamed Codou Thiam est désormais entre les mains du parquetier du Palais de justice de Pikine/Guédiawaye. Le représentant du ministère public a reçu hier le dossier d’enquête préliminaire sur l’affaire Ahmad Seydi, de la part des limiers du commissariat d’arrondissement de Malika. Qui ont visé l’incrimination d’assassinat (meurtre avec préméditation) contre Thiam-boutiquier.
 
Ahmad suit la télé dans la boutique ; Thiam le noie à mort dans le vase d’eau, baisse rideau et abandonne le corps à l’intérieur
 
Au cours de la procédure d’enquête préliminaire, rapportent nos informateurs, les limiers ont découvert d’autres détails dans l’affaire Ahmad Seydi. A sa descente de l’école, le petit garçon se paie une partie de jeu avec d’autres enfants, se dispute avec sa grande-sœur et se plaint auprès de sa mère-enseignante. Celle-ci le console, lui sèche les larmes et lui promet de corriger sa frangine aînée. Mais, au lieu de rejoindre ses camarades de jeu au dehors, indiquent nos sources, l’enfant, qui a l’habitude de fréquenter la boutique de Thiam, s’y rend, le trouve à l’intérieur et se met à suivre la télé. «Quand il m’a trouvé à l’intérieur, je l’ai pris et plongé sa tête dans le vase que j’avais rempli d’eau dans la boutique. J’ai ensuite abandonné le corps sans vie à l’intérieur de la boutique et baissé rideau, avant de m’en aller», a soutenu le mis en cause. Qui reconnait que le cadavre de l’enfant était laissé dans sa boutique pendant que la famille et le voisinage fouillait partout dans le quartier et ses environs pour retrouver les traces du bambin.
 
Thiam erre un moment dans la rue et se réfugie chez son marabout, qui le piège et le livre à la police
 
Le mis en cause a expliqué son geste meurtrier contre le petit Seydi par vengeance sur son papa, ferme la boutique et cesse d’y passer la nuit. Cette attitude avait intrigué le voisinage, qui avait soupçonné le boutiquier et alerté les limiers. Mais, après sa convocation suivie de son audition au commissariat, rapportent nos informateurs, Thiam avait disparu totalement du quartier Darou Salam 6, où il faisait office d’employé dans la boutique en question. Il se rendait très souvent au domicile de sa mère dans la commune de Yeumbeul Nord et y passait la nuit. Il squattait parfois des bâtiments de la localité et errait dans la rue, histoire d’éviter de croiser le chemin des flics. Qui étaient au courant de la cavale du mis en cause et s’étaient lancés à sa recherche. Mais, craignant d’être coincé, Thiam décide d’aller se réfugier chez son marabout, qui apprend son forfait et rechigne à garder chez lui le recherché boutiquier, au risque d’être poursuivi pour recel de malfaiteur. Il file alors sur la pointe des pieds droit au commissariat et informe les limiers. Il rapplique chez lui, raisonne son hôte-talibé et le convainc de retourner à la police, en vue de sacrifier à un complément d’enquête. Il le conduit ensuite au commissariat,  ce mardi 5 mars vers 08h et le livre aux enquêteurs.  
 
Il trouve des œufs cassés devant sa boutique, suspecte des pratiques mystiques, tombe malade et accuse les Seydi de maraboutage
 
Notre enquête de voisinage nous a permis de savoir les relations supposées conflictuelles entre le boutiquier et les membres de la famille du petit garçon Ahmad Seydi. «Un jour, le boutiquier avait trouvé des œufs cassés et des papiers contenant des écritures à caractère mystique devant son lieu de travail et avait soupçonné la famille Seydi de maraboutage contre sa personne. Et depuis lors, il entretenait des relations tendues avec eux et leur vouait une haine viscérale. Auparavant, il n’était pas en bons termes avec eux», ont fait remarquer des voisins de quartier.   
Vieux Père NDIAYE
 

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | bOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL



Boomerang: Talion

Boomerang: Réorienter

Boomerang: Artifice

Boomerang: Gangrène

Boomerang: Politiquement…

Boomerang: Bravo !

Boomerang: Esbroufe

Boomerang: Guerre des mots

Boomerang: Mettre le holà

Boomerang: Ils y vont