jotaay
jotaay jotaay

jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal
OUSSEYNOU FAYE DE M2R SUR LA PRÉSIDENTIELLE DE 2024: «C’est Benno qui va choisir et investir son candidat et ça peut ne pas être Macky Sall» SÉCURITÉ ET DÉFENSE – EQUIPEMENTS MILITAIRES :Le Sénégal maintient son rang avec des commandes d’armements à coup de milliards entre les Etats-Unis et la France ces dernières années DEFICIT CRIARD DE 45.000 ENSEIGNANTS POUR L’ANNEE 2022-2023: La tutelle dément, annonce l’existence de 1075 enseignants qui attendent leur affectation et souhaite recruter 5726 autres COUP D’ÉTAT AU BURKINA FASO: Dakar condamne et appelle les nouvelles autorités de Ouagadougou à œuvrer pour le retour de l’ordre constitutionnel DEPUIS DEUX ANS HORS DE LEURS LOGEMENTSOCCUPÉS PAR LES REPTILES :Les déguerpis de Terme Sud à Ouakam reviennent à la charge ELECTIONS LÉGISLATIVES ET NOUVEAU GOUVERNEMENT: Moustapha Niasse et Cie regrettent la faible part réservée à l’Afp PROJET D’AMNISTIE DE KARIM WADE ET KHALIFA SALL:Le Pds rejette, Taxawu minimise REBELLION AU SEIN DU PARTI SOCIALISTE Le Comité d’initiative du Car/Ps descend le Sg des Jeunesses socialistes Bounama Sall et appelle les jeunes du parti à rejoindre leur cause EXPOSITION PHOTO SUR LA POLLUTION DE LA BAIE DE HANN :Natal Mag et Osiwa poursuivent la sensibilisation des riverains LE RAPPORT MÉDICAL D'ADJIA THIARÉ PARLE D'HYMEN INTACT: Me Abdy Nar Ndiaye révèle que Kaliphone a le soutien du couple présidentiel et compte demander une contre-expertise

ADOLESCENT SENEGALAIS DE 16 ANS TUÉ PAR LA POLICE A DORTMUND : Les autorités allemandes rassurent Dakar et promettent une enquête équitable pour faire toute la lumière



ADOLESCENT SENEGALAIS DE 16 ANS TUÉ PAR LA POLICE A DORTMUND : Les autorités allemandes rassurent Dakar et promettent une enquête équitable pour faire toute la lumière
 
Suite au meurtre d’un adolescent originaire du Sénégal, abattu lundi dernier à Dortmund, par la police allemande, les autorités allemandes se sont engagées hier à enquêter de manière approfondie sur la fusillade mortelle par la police du garçon sénégalais de 16 ans. Il faut dire que l’affaire a fini de déclencher en Allemagne un débat sur la force excessive de la part des forces de l'ordre du pays. Pour ce qui est des autorités sénégalaises, aucune réaction officielle n’est encore notée de leur côté. Selon le parquet de Dortmund, qui a ouvert une enquête sur cette affaire, le jeune Sénégalais souffrirait de problèmes psychologiques et se trouvait dans un hôpital psychiatrique peu avant la fusillade mortelle.
 
 
Nous vous informions hier qu’un adolescent originaire du Sénégal âgé de 16 ans a été abattu lundi par la police allemande à Dortmund. Selon la presse allemande, notre jeune compatriote a attaqué son bourreau policier avec un couteau. «Les policiers ont agi en état de légitime défense», a déclaré la police allemande. Mais, alors que le rapport d’autopsie montre que le jeune Sénégalais a été touché à cinq reprises par des balles tirées d'une mitraillette de la police, le ministre de l'Intérieur de l'État de Rhénanie du Nord-Westphalie, Herbert Reul, a déclaré que le meurtre de l'adolescent sénégalais «sera élucidé à 100%», précisant toutefois que cela doit être fait équitablement.
Les autorités ont allégué que l'adolescent a eu à se confronter aux policiers parce que les travailleurs sociaux du centre dans lequel il été hébergé avaient appelé la police parce qu'ils pensaient que le garçon était suicidaire. Quoi qu’il en soit l'adolescent, dont le nom n'a pas été dévoilé pour des raisons de confidentialité, a été abattu de cinq balles avec une mitraillette et est décédé des suites de ses blessures. Plusieurs centaines de personnes ont assisté à une manifestation mercredi soir à Dortmund, alléguant que la police a fait usage d'une violence disproportionnée.
 
La version du ministre
 
 
Herbert Reul, le ministre de l'Intérieur de l'État, a déclaré que les policiers avaient essayé diverses méthodes pour désamorcer la situation au centre. «D'abord, des policiers en civil se sont rendus sur place et ont tenté de le calmer. Lorsque cela n'a pas fonctionné, ils ont essayé de le distraire avec des gaz irritants… Les officiers ont ensuite utilisé deux fois un Taser sur l'adolescent. Le pistolet paralysant a frappé le garçon une fois, mais également sans effet… Au fur et à mesure que la personne devenait de plus en plus agitée, je dirai plus tendue, plus agressive, courant vers les policiers... il s'agissait de - est-ce qu'il poignarde - ou est-ce que la police tire ?», a-t-il déclaré
Poursuivant, l’officiel allemand ajoute que «le policier qui a tiré avec son pistolet fait l'objet d'une enquête de la part de la police voisine de Recklinghausen qui n'a pas été impliquée dans l'incident».
Mais déjà, le parquet de Dortmund, qui enquête également, a indiqué mercredi que l'adolescent se trouvait dans un hôpital psychiatrique peu avant la fusillade mortelle. Il s'est rendu à l'hôpital de sa propre initiative en raison de problèmes psychologiques, a déclaré le Procureur général Carsten Dombert. «On ne savait pas immédiatement quel genre de problèmes psychologiques l'adolescent éprouvait et quand et pourquoi il était venu en Allemagne pour demander l'asile. Il ne parlait apparemment pas bien l'allemand», a déclaré à ce propos l’agence de presse allemande Dpa.
 
 
         Sidy Djimby NDAO
 
LES ECHOS


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs


Jules Ferry

Placebo

Can 2025

Coaching

Nouvel élan

Options

Palabres

Cuvée

Jauge

Supplique


LIVE RADIO




SANTE

DR MARIE KHEMESSE NGOM NDIAYE, NOUVELLE MINISTRE DE LA SANTÉ A SA SORTIE D’AUDIENCE AVEC LE PRESIDENT SALL :«Il va falloir renforcer mais surtout améliorer la qualité de tout ce qui se faisait»

Le SAMES décrète une journée « sans blouse » ce jeudi

SALON INTERNATIONAL DU MEDICAMENT:L’Ordre des pharmaciens déplore les médicaments de la rue et met l’Etat devant ses responsabilités

Covid : 1 décès, 11 cas

Covid : 0 décès, 10 cas positifs

Covid : 14 cas

Covid-19 : 18 cas

Les travailleurs de l’hôpital de Mbour en grève

Covid : 0 décès, 26 nouveaux cas

Covid : aucun décès de noté, les cas légèrement en baisse