jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal

ACTEURS QUI DISPARAISSENT SANS RAISON, PROBLEME DE CACHET, PIRATAGE WIDO, CHERIF MAAL QUI CLAQUE LA PORTE : La série «Idoles» ne fait plus rêver, Evenprod sort ses griffes



A Evenprod, société propriétaire de la série «Idoles», les acteurs sont conduits à la guillotine dès que l’un d’eux pose problème. Malick, Grand Laye et Bineta en savent quelque chose. Evenprod est mis au banc des accusés par ses acteurs qui parlent de retard de paiements de cachet et de cachets impayés. La disparition de Chérif Maal qui a finalement rejoint la série «Golden», est aussi un véritable cas. Des problèmes auxquels s’ajoutent l’application payante d’Orange qui a injecté 200 millions. Toutes choses que réfute Evenprod. Ambiance…

Il règne un climat lourd entre les acteurs de «Idoles» et la structure Evenprod, productrice de ladite série. En effet, nos sources renseignent que certains se sont plaints de retard de paiement de leur cachet pendant que d’autres déplorent le fait de ne plus recevoir leur cachet depuis le mois d’avril. «Beaucoup d’entre nous trinquent depuis le mois d’avril, nous sommes laissés à nous-mêmes. On arrive à peine à s’en sortir. Certains sont lourdement endettés depuis la fin de la saison 6», narre une source très au fait de ce qui se trame à Evenprod. Série phare du moment au Sénégal, avec un scénario qui dépeint la réalité sénégalaise, les acteurs de «Idoles» ne vivent pas de leur métier. Pis, à Evenprod, dès que des soucis commencent avec un acteur, le scénario est réadapté et l’acteur est automatiquement condamné à mort, et la sentence sans appel. «Ce fut le cas de Malick qui avait voulu qu’on lui paie le doublage de sa voix pour la chaine A+. Parce qu’il ne s’entendait pas avec Evenprod, Malick a tout simplement été tué dans la série. Mais dès qu’il y a eu un arrangement avec la direction, il a été ressuscité», souffle une source.

Grand Laye sur chaise éjectable a été «réhabilité» dans ses droits

«Cela fait un bon bout de temps que nous travaillons avec Evenprod, mais la structure ne supporte pas que les acteurs réclament leurs droits. Pour un rien, ils sont prêts à rompre le contrat et te tuer dans le scénario du film. Après Malick, Grand Laye a aussi eu des problèmes de cachet car Evenprod devait lui donner la totalité de son cachet durant la saison 6, mais la direction a voulu lui donner le quart de son cachet. Il a catégoriquement refusé», narre la source. Conséquence : le scénario a été une fois de plus perturbé et Grand Laye «s’est retrouvé malade». Et quand il a été intégralement payé et qu’il a trouvé un terrain d’entente avec la Direction, Grand Laye s’est ‘’rétabli’’. Notre source d’en rire : «ne soyez pas surpris. Ils vont changer une nouvelle fois le scénario en mettant Grand Laye dans un lit d’hôpital où il va jouer une scène de crise cardiaque quand on lui annonce la mort de sa fille Bineta».

Bineta «tuée» pour ses complaintes

Il n’y a pas que Malick et Grand Laye qui sont dans ce cas. Si ces derniers sont revenus dans la série, il n’en a pas été de même pour Bineta, celle qui joue la fille de Grand Laye. Elle a été purement et simplement éjectée de la série. «Je ne sais pas ce qui s’est passé, mais elle n’est pas du genre à garder sa langue dans sa poche. Quand quelque chose ne lui plait pas, elle le fait savoir sur le champ», explique la source.

Chérif claque la porte pour «Golden», produite par «Marodi», les concurrents directs de Evenprod

Un autre départ qui a surpris les férus de la série «Idoles», c’est celui de Chérif Maal. Babacar Oualy de son vrai nom joue actuellement pour la série Golden. Ce qui est cocasse dans l’affaire, c’est que Golden est une série produite par la structure «Marodi», qui est la concurrente directe de Evenprod. Même si l’origine du différend est encore tenue secrète, rien ne va plus entre l’excellent Cherif Maal et la direction de Evenprod. En effet, à la fin de la saison 6, Chérif Maal tenait dans ses bras sa mère qui venait d’être agressée par la bande à Adams. Seulement, dans le premier épisode de la saison 7, c’est le «fou» Nioks qui tient la mère adoptive de Chérif Maal dans ses bras. La supercherie était trop visible et d’aucuns se demandaient s’ils avaient raté un pan de l’histoire. Que nenni ! Chérif avait déjà signé avec Golden.

Les 200 millions d’Orange dans Wido et la saison 7 installent la cacophonie

Autre problème que les acteurs veulent bien comprendre, c’est l’entrée de Orange dans la série «Idoles». D’ailleurs, un des responsables d’Orange disait que la somme de 200 millions a été injectée dans la série et dans Wido. «Nous, les acteurs, on ne nous dit rien du tout ; c’est comme ça que nous l’avons appris par voie de presse», explique la source. Et de poursuivre : «ils auraient pu nous informer et nous dire la participation d’Orange, mais rien de tel. Même pour regarder Idoles, pour voir ce qu’on a fait et ce qu’on n’a pas fait, nous-mêmes, sommes obligés de payer».

CHERIF GUEYE, CHARGÉ DE PRODUCTION DE EVENPROD «Dans les contrats, il est stipulé que les acteurs seront payés un mois après diffusion de la série»

Du côté de la direction de Evenprod, Chérif Guèye, comptable de la structure et chargé de production, nie tout et balance qu’Evenprod ne doit rien aux acteurs. «On peut nous reprocher des retards de paiements des cachets, mais c’est totalement faux ! Dans les contrats, il est stipulé que les acteurs seront payés un mois après diffusion de la série», dit-il sans détour. Et de poursuivre : «quant à la mort de Bineta, elle est juste liée au déroulement du scénario, mais rien d’autre. D’ailleurs, c’est elle-même qui nous a signalé qu’Evenprod a été piraté sur YouTube. De même pour Grand Laye, nous ne lui devons rien du tout».

«Pour Chérif Maal, c’est un dilemme, personne ne peut confirmer ni infirmer qu’il va rejouer dans Idoles»

Quant à Chérif Maal, le chargé de production signale qu’Evenprod ne peut pas dire si Chérif va revenir ou pas. «Les acteurs sont libres de signer des contrats avec d’autres structures. Quand nous avions repris le tournage pour la saison 7, Chérif était déjà à Golden, alors nous ne pouvions point avoir accès à lui», dit-il. Et d’ajouter : «c’est un dilemme pour nous parce que personne ne peut confirmer ni infirmer si Chérif Maal va reprendre la série Idoles. Nous sommes en négociation…» Pour la participation d’Orange, Chérif Guèye signale que ce n’est pas 200 millions que Orange a mis dans la série. Il consent juste à dire : «notre partenaire a versé 50% de sa part que je ne vais pas révéler ici».

Samba THIAM

 
Pape Moussé Diaw

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | bOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL



Boomerang: Supermané

Boomerang: Overdose

Boomerang: Bigophone

boomerang: Mirage

Boomerang: Oser

Boomerang: Courte paille

Boomerang: Jeunes pousses

Boomerang: Transgression

Boomerang: Maldonne

Boomerang: PTB-TER-BRT