jotaay
jotaay

jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal

26 HYGIENISTES DE DALAL DIAM SANS SALAIRE DEPUIS 4 MOIS: Guy Marius condamne et s’interroge sur l’utilisation des fonds Covid-19



 
Alors que la deuxième vague fait des ravages ces derniers jours avec des morts et des centaines de cas par jour, certains agents de santé enrôlés dans les centres de traitement travaillent sans toucher un rond depuis quatre mois, selon Guy Marius Sagna. Une injustice qu’il dénonce tout en se demandant l’utilité des fonds de Covid-19 si le personnel médical ne peut pas percevoir son salaire.
 
Si l’on en croit Guy Marius Sagna, 26 hygiénistes qui officient à l’hôpital Dalal Diam de Guédiawaye ne perçoivent plus leur salaire depuis le mois de septembre dernier. Non seulement leur salaire de base a été divisé par trois, mais ils ne sont pas payés depuis quatre mois. «Le ministère de la Santé leur avait dit qu'il leur paierait au moins 350.000 F Cfa par mois. Mais, ce qu'ils ont perçu les mois de mars, avril et mai cumulés, n'a pas atteint 90.000 F Cfa. Alors qu'ils devaient recevoir 1.050.000 F Cfa», renseigne l’activiste. Poursuivant, Guy Marius assure que de  juin à août, ils ont été payés 150.000 F Cfa par mois au lieu de 350.000 F Cfa par mois. Pire, depuis le mois de septembre, ils n'ont rien reçu. «Les travailleurs qui sont dans les sites de confinement devaient être payés 5.000 F Cfa par jour par le ministère. Au lieu de 450.000 F Cfa ils ont reçu 50.000 F Cfa à la veille de la Korité et 50.000 F Cfa à la veille de la Tabaski», dit-il.
 
«Ce n'est pas parce qu'il n'y a pas de grève à la Croix-Rouge que l'État doit en profiter pour les opprimer»
 
Ces 26 agents ont été mis à la disposition de l'État par la Croix-Rouge, d’après Guy Marius. «Ce n'est pas parce qu'il n'y a pas de grève, de marche à la Croix-Rouge que l'État néocolonial du Sénégal doit en profiter pour les opprimer. Nos soldats de la santé qui se battent à mains nues contre le coronavirus ne sont pas payés», s’indigne l’activiste, qui invite les syndicats et centrales syndicales mais aussi le peuple sénégalais à se saisir du problème.
Ndèye Khady DIOUF
 
 
LES ECHOS

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | bOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub



Boomerang: Diongama

Boomerang: Année grise

Boomerang: Année grise

Famille Omarienne : Pas de Ziarra pour 2021

Boomerang: Bouillon de culture

Boomerang: Seringue

Boomerang: Atavisme

Boomerang: Face d’ange

Boomerang: Versailles

Boomerang: Passation




SANTE

En direct:Nombre de personnes décédées à cause du coronavirus COVID-19 dans le monde selon le pays

Découvrez le Neem, l'arbre aux 1001 vertus

Coronavirus : un urgentiste préconise une ligne téléphonique spéciale

APPARITION D’UN NOUVEAU VIRUS RESPONSABLE D’INFECTIONS PULMONAIRES CHEZ L’HOMME

QU’EST-CE QUE L’OPHTALMOLOGIE?

Bientôt, la transplantation rénale au Sénégal

Sénégal : "Bargny, l'émergence à tout prix ,"

Centre national de transfusion sanguine : Pourquoi la banque de sang est vide

pharmacie de garde la plus proche

Les plantes médicinales, une niche méconnue : Un patrimoine à protéger pour les générations futures