jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal

Panel de la (Ccr) au King Fahd Palace: Macky enclenche une guerre d’héritage d’entre ses cadres



Panel de la (Ccr) au King Fahd Palace: Macky enclenche une guerre d’héritage d’entre ses cadres
Lors du panel de la Convergence des cadres Républicains, ce samedi au King Fahd Palace, le Chef de l’Etat Macky Sall a apporté une réponse évasive à la polémique suscitée par son éventuelle 3e mandat. Ainsi, en appelant ses proches à travailler la main dans la main, le président Sall a lâché une bombe : « je ne serai plus là dans quelques temps ». Une manière docte à lui de mettre fin au sempiternel débat relatif à un 3e mandat qu’il souhaiterait briguer.
« Je ne serai plus là dans quelque temps ».C’est en ces termes plus qu’explicites que le Chef de l’Etat Macky Sall s’est exprimé samedi dernier lors du panel organisé par la Convergence des cadres de son parti (Ccr) au King Fahd Palace. Cette sortie pour le moins attendu du président Sall a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase d’un pouvoir pris à partie par une bonne partie de l’opinion qui croit dur comme fer que le limogeage de Sory Kaba, ancien directeur des Sénégalais de l’Extérieur, et celui de son ministre conseiller, Moustapha Diakhaté qui ont tous évoqué son impossibilité de briguer un 3e mandat, est une preuve implicite de sa part pour briguer un 3e mandat. Mais contre toute attente, c’est samedi dernier que le président Sall a encore clos le débat en ces termes très clairs. « Je vous invite à cultiver la collégialité, la solidarité, notre devise comme les valeurs de travail et de dignité. Mais il faudra plus d’ouverture, de camaraderie pour sortir ce pays du sous-développement, peu importe celui qui va être là parce que je ne serai plus là dans quelque temps »,a-t-il dit au cours de ce panel placé sous le thème : « Quel Sénégal en 2035 ».Ce qui signifie en clair que le Chef de l’Etat a prestement évacué la question d’un 3e mandat qu’on lui prêterait. Mais le problème, c’est qu’il a aussi évacué toute notion de dauphinat au sein de son camp quand il déclare « peu importe celui qui sera là parce que je ne serai plus là. Et ce, devant Aminata Touré, Abdoulaye Diouf Sarr, Amadou Bâ, Boune Abdallah Dione, Aissata Tall Sall, entre autres cadres de la majorité présidentielle.Des ténors qui vont désormais se livrer une véritable guerre d’héritage du moment que leur mentor ne sera plus là dans quelque temps.
Assane SEYE-Senegal7
Publicité
admin


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | bOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL



Boomerang: Régression

Boomerang: Maitre Aliboron

Boomerang: Aiguillon

Boomerang: Préférence nationale

Boomerang: Flop

Boomerang: Injustices

Boomerang: Courte échelle

Boomerang: L’arroseur arrosé

Boomerang: Réformes

Boomerang: Retour