jotaay

MOUSSA BALDE A LA CONFERENCE DE PRESSE DU RUBBY : « L’enseignement à distance, s’il est bien fait, est aussi performant que le présentiel »




 
 
 
Selon le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, l’enseignement à distance, s’il est bien fait, est aussi performant que le présentiel. Et, le professeur en veut pour preuve les performances satisfaisantes enregistrées par l’enseignement à distance avec un taux d’abandon en baisse, contrairement à l’enseignement en présentiel.
 
 
 
Le Réseau des universitaires de Benno Bokk Yakaar (Rubby) a organisé une conférence de presse sur la situation académique des universités publiques du Sénégal. Dans son propos liminaire, le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Moussa Baldé, est revenu sur les enseignements en présentiel à l’Université de Cheikh Anta Diop de Dakar. « Les universités publiques (surtout l’Ucad et l’Université Assane Seck de Ziguinchor) ont été particulièrement victimes de violentes attaques le 1er juin 2023, occasionnant des dégâts matériels importants ; ce qui eut pour corollaire l’arrêt des cours en présentiel dans nos universités et la poursuite des enseignements en ligne. A l’Ucad et à l’Uasz, les cours en ligne ont été poursuivis et ont été effectués, à ce jour, à plus de 75%. Dans les autres universités, l’enseignement en présentiel a repris dès le début du mois de juillet. À l’état actuel, à l’Ucad, le conseil académique a décidé de poursuivre les enseignements en ligne, en attendant de réunir les conditions nécessaires pour une reprise sereine et paisible des enseignements en présentiel. Le recteur poursuit les échanges avec la communauté académique afin de trouver la meilleure approche permettant une reprise des enseignements en présentiel », a expliqué Pr Moussa Baldé, qui n’a pas manqué de vanter les résultats de l’enseignement à distance. « L’expérience et les résultats acquis avec l’Un-Chk et pendant la Covid-19 ont fini de prouver que l’enseignement à distance, s’il est bien fait, est aussi performant que le présentiel. Notons que le taux d’abandon à l’Un-Chk a connu une baisse importante passant de 36% en 2017 à 11% en 2022, là où les conditions difficiles de l’enseignement en présentiel ont fait grimper le taux d’abandon à l’Ucad à 27,79% en 2022. Par ailleurs, les taux de réussite à l’Un-Chk restent assez satisfaisants avec 68,6% en Licence en 2022, là où l’Ucad n’en a enregistré que 52,32% », précise le ministre, pour magnifier l'enseignement à distance. Mieux, le ministre a décidé de renforcer l’enseignement à distance. « Le ministère de l’Enseignement supérieur de la Recherche et de l’Innovation a entrepris sous la coordination de la Cineri d’accélérer la transformation digitale des Universités et d’intensifier la dématérialisation des procédures. Car, nous sommes convaincus que l’enseignement en ligne ne doit plus être une solution conjoncturelle, mais plutôt une solution structurelle pour permettre de faire face à la croissance de la population estudiantine. C’est dans ce sens qu’il est envisagé de mettre en place un dispositif bimodal en initiant un projet national d’enseignement numérique à côté de l’enseignement en présentiel », a ajouté Pr Moussa Baldé.
 
Réception de GaindeSAT-1 le 15 décembre prochain
 
Le ministre est aussi revenu au cours de cette rencontre sur les nombreux efforts consentis par le chef de l’Etat dans son département ministériel. « Dans sa volonté d’impulser la recherche et l’innovation, le président de la République a fait de la conquête et de la maitrise de l’espace un levier indiscutable de croissance économique et, de surcroit, de développement social, en initiant un ambitieux projet spatial SenSAT. Son objectif principal est la construction et d’exploitation de microsatellites. Pour réussir un tel projet et pour des soucis de durabilité, le ministère a misé sur la formation de ses propres ressources humaines et sur la création d’infrastructures adossées à nos universités et centres de recherche. Aujourd’hui, le ministère de l’Enseignement supérieur a formé huit ingénieurs et cinq techniciens sortis de nos écoles de formation, grâce à une collaboration avec le Centre spatial universitaire de Montpellier qui a lancé le premier satellite français. Ce sont ces jeunes Sénégalais qui ont conçu et fabriqué le premier satellite sénégalais dénommé GaindeSAT-1 qui sera mis en orbite dans le premier trimestre de 2024. La réception officielle du satellite est prévue ce 15 décembre 2023 au Centre spatial universitaire de Montpellier. Je conduirai personnellement la délégation du Sénégal à l’occasion de cette cérémonie de réception », informe le ministre Moussa Baldé. Il a par ailleurs fait le bilan des inscriptions sur la plateforme campusen. A l’heure actuelle, dit-il, 63.382 bacheliers ont reçu une proposition d’orientation sur un total de 77.420 bacheliers en 2023, soit plus de 87% de bacheliers inscrits. Ce qui lui fait dire que le processus sera achevé d’ici la fin de l’année.
 
M. CISS
 
 
 
 
 
 
LES ECHOS


ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs | Santé


Gangrène

En filigrane

Oublier ?

Contrepartie

Circonspection

Aiguillon

Agir

Timing

Valeur sûre

Quid ?



LIVE RADIO




SANTE

TABAGISME : LES FUMEURS QUI ARRÊTENT LA CIGARETTE AVANT 40 ANS PEUVENT ESPÉRER VIVRE AUSSI LONGTEMPS QUE LES NON-FUMEURS

LUTTE CONTRE LE CANCER DU COL DE L’UTÉRUS À ZIGUINCHOR : 8 thermoablations et 802 coloscopies pratiquées avec 6 cas de suspension de cancers…

RÉUSSITE DEUX TRANSPLANTATIONS RÉNALES : UNE PREMIÈRE AU SÉNÉGAL : Macky Sall, satisfait, félicite le professeur et annonce le projet de transplantation oculaire

Envie de suicide avec les crises d'hémorroïdes : symptômes, causes, traitements et prévention

RAPPORT « THE PATH THAT ENDS AIDS»: Onusida montre la possibilité de mettre fin au sida d’ici 2030